Top 2022 - le débat final (pour le moment)



 


Expert de la mort sur le site, Shamash confirme ses tendances dans un top extrême



Photo_1_452h_450w

Wormrot
- Hiss

Une tuerie. Si l’on m’avait dit que l’un des meilleurs albums de 2022 viendrait de Singapour et serait du grind... Wormrot continue son aventure musicale en s’affranchissant des règles. Ou comment faire voler en éclat certaines séparations stylistiques pour accoucher d'un album dense, violent et intelligent. Bravo.

Immolation - Act of God

Le grand retour d’Immolation. Non pas que le groupe ait déçu par le passé, mais ce nouvel album est réellement une réussite. On y retrouve tous les ingrédients qui ont fait de cette formation l’une des meilleures et des plus racées du style. Les amateurs de death le savent déjà, Immolation peut regarder avec hauteur les myriades de groupes qui espèrent un jour posséder un talent identique.

Undeath - Its Time...To Rise From The Grave

Le deuxième album des États-Uniens devrait leur permettre d’étendre leur auditoire et de rencontrer un succès mérité. Sans rien inventer, le quintet a sorti un disque de death metal simple, très référencé, avec un sens du groove imparable. Une formation à suivre de très près et un disque à ranger à côté de ceux de Tomb Mold ou de Blood Incantation.

Misgivings - Misgivings

Il en a fallu de la patience au groupe pour voir éclore sa première sortie longue-durée. Les Français semblent avoir bien fait de persévérer, tant ce disque est un condensé de violence et de brutalité. Les fans de death bien sauvage en auront pour leur argent. Court et intense, cet album est vraiment excellent.

Phobophilic - Enveloping Absurdity

Un très bon premier album, qui témoigne de la grande maturité de ses géniteurs. Le death de Phobophilic est très sombre, sans pour autant être monolithique. Techniquement très bon, il montre une formation très inspirée, qui parvient à plaire, à défaut de réellement surprendre. Caverneux et technique (un peu), Envelopping Absurdity possède de grandes qualités qui devraient vous convaincre.

Spiritworld - Deathwestern

Quel bond en avant ! Spiritworld offre un deuxième album de qualité. Mêlant crossover thrash, hardcore avec une grosse influence Slayer dans les guitares, cette œuvre est des plus énergiques et virulentes. Moderne et puissant, cet album n’est pas parfait, mais assez sympathique pour donner envie de mettre ses santiags et de partir vers cet Ouest américain horrifique.

Tишина - Увод

Un album autoproduit, avec un seul homme aux manettes. Le Serbe émigré au Canada a façonné un album simple et réussi. Les amateurs de doom death mélodique seront certainement surpris de la facilité avec laquelle Branislav Panić sait écrire des riffs mémorables, qui font de cet album une grande réussite. Espérons que la suite ne tardera pas.

Misþyrming - Með hamri

Sorti en fin d’année, ce nouvel album des Islandais ne mettra pas longtemps à convaincre. Plus sombre et violent que son prédécesseur, il montre une fois de plus le talent du groupe, qui s’impose comme un des grands noms du black actuel.

Sumerlands - Dreamkiller

Un album qui était attendu et qui ne déçoit pas. Les nouvelles compositions sont très bonnes et le heavy classique de Sumerlands est toujours aussi appréciable. Le nouveau chanteur assure également et Dreamkiller est donc chaudement recommandé.







©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2