Top 2022 - le débat final (pour le moment)



 


La caution sympho-mélo du site. S'il aime, attendez-vous à de la mélodie de qualité.



Photo_1_450h_600w

1- Brutus - Unison Life

LA pépite de 2022. Un postcore accrocheur, direct, mais également émouvant, porté par une vocaliste talentueuse, plus d'une vingtaine d'écoutes au compteur et toujours aucun signe de lassitude, un bon candidat à l'album de la décennie, oui oui !

2 - Zeal And Ardor - Zeal And Ardor

Sorti en janvier, ce troisième effort de Manuel Gagneux aura fait la course en tête quasiment toute l'année avant de devoir céder sa place à Brutus. Peu importe, ce nouvel effort, encore plus consistant que son prédécesseur consacre le groupe suisse, nouvelle valeur sure du metal avant-gardiste.

3- Carpenter Brut - Leather Terror

L'album non-metal de l'année, sans contestation possible. De la darksynth qui offre un condensé de tubes.

4 - Visions Of Atlantis - Pirates

Qui a dit que le metal symphonique était mort [ndTheDecline01 : je l'espère seulement...] ? Avec un line-up enfin stable et des moyens à disposition, Visions Of Atlantis quitte enfin les divisions inférieures avec un album quasi parfait.

5 - Crippled Black Phoenix - Banefyre

Nouvel album, nouveau bijou, comme d'habitude quoi.

6 - Gaerea - Mirage

Du black moderne, bien produit, frénétique, brutal et mélodique. La surprise de l'année.

7 - Devin Townsend - Lightwork

Après un Empath moyen et deux albums ambient sans intérêt, Devin revient avec un album prog parfaitement équilibré, toujours un peu zinzin, mais pas trop et porté par de grands morceaux.

8 - Placebo - Never Let Me Go

Quel plaisir de retrouver la bande à Molko à ce niveau. Pas parfait, mais on retrouve la flamme et c'est suffisant pour bien figurer dans ce top annuel.

9 - Graceless - Chants From Purgatory

Du death thrash efficace, qui ne cherche pas midi à quatorze heures et qui a le luxe d'offrir quelques grands moments (Giants, Nyctophilia).

10 - Rammstein - Zeit

Bien supérieur à Rammstein, Zeit, qui, je l'admets, commence à avoir du mal à survivre à l'épreuve du temps, a le mérite de remettre les Allemands dans le game avec un bon album où les quelques fillers ne gâchent pas le plaisir d'écouter des compos qui reviennent un peu aux fondamentaux.

11 - Ghost - Impera

Impera
suit le chemin tracé depuis Meliora me concernant, un album de grande qualité (à défaut d'être inoubliable) mais qui confirme que Ghost est, sauf catastrophe la future star des têtes d'affiche de festival.

12 - The Gathering - Beautiful Distortion

Une légère déception au départ, après de si longues années d'attente. Il n'empêche que ce nouvel effort, parfaitement millimétré (trop ?) vous fera voyager, toujours porté par la gracieuse Silje.

13 - Oddzoo - Overdrive Monsoon

Petit groupe de futurepop, une petite surprise venue de nulle part. Intrigué, écouter le titre "Victory".

14 - Epica - Alchemy Project

Ça c'est un EP. Nouvelles compositions originales, guest mis en avant, le résultat est à la hauteur des espérances. Cependant, le concept aurait mérité d'être plus poussé.

15 -N.A.N (Not A Number) - Euterpe

La révélation française de l'année. Bernard propose un mix de shoegaze et Coldwave. À la fois entrainant et émouvant, Euterpe est un de ces premiers disques qui font naître de grands espoirs [NdTheDecline01 : lire aussi son interview ].

16 - Trollfest - Flamingo Overload

Oubliez les Wes, Las Ketchup et cie, le disque de l'été parfait date de 2022 et est l'œuvre des Norvégiens Trollfest. Complétement déjanté, l'œuvre, humoristique, reste metal. Du tube en pagaille, de la bonne humeur, le cocktail parfait.

17 - Avantasia - A Paranormal Evening With The Moonflower Society

Après un Moonglow à côté de la plaque, Toby revient avec une œuvre bien plus réussie, toujours trop longue, mais des guests à nouveaux concernés.

18 - Therion - Leviathan II

Légèrement supérieur au premier volume, mais frustrant. Cela reste cependant supérieur à 99% des œuvres de sympho sorties en 2022.

19 - Dynazty - Final Advent

Le nouveau chouchou des fans de power sucré avec un chanteur à faire balancer des petites culottes sur scènes. Mais il serait cruel de réduire les suédois à cela, tant depuis Firesign, ils montent en puissance. Final Advent ne déroge pas à la règle. À découvrir en live au mois de mars.

20 - HORD - Sciences

Un VNV Nation-like de qualité (ce qui est rare) avec quelques compos bien senties. À découvrir, pour les fans du genre.







©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7