19368

CHRONIQUE PAR ...

100
Merci foule fête
Cette chronique a été mise en ligne le 22 novembre 2023
Sa note : 12/20

LINE UP

-Dennis “Snake” Belanger
(chant)

-Daniel “Chewy” Mongrain
(guitare)

-Dominic “Rocky” Laroche
(basse)

-Michel “Away” Langevin
(batterie)

Ont participé à l’enregistrement :

-Eric "E-Force" Forrest
(chant+basse sur "Rise")

-Jason Curtis "Jasonic" Newsted
(basse sur "Rebel Robot")

TRACKLIST

1) Condemned to the Gallows
2) Thrashing Rage
3) Killing Technology
4) Macrosolutions to Megaproblems
5) Pre-Ignition
6) Nuage Fractal
7) Fix My Heart
8) Rise
9) Rebel Robot
10) Morgöth Tales
11) Home (Public Image Ltd. cover)

DISCOGRAPHIE

War and Pain (1984)
Rrroooaaarrr (1986)
Killing Technology (1987)
Dimension Hatröss (1988)
Nothingface (1989)
Angel Rat (1991)
Angel Rat (2) (1991)
The Outer Limits (1993)
Negatron (1995)
Phobos (1997)
Voivod (2003)
Katorz (2006)
Infini (2009)
Target Earth (2013)
The Wake (2018)
Synchro Anarchy (2022)
Morgöth Tales (2023)

Voivod - Morgöth Tales



Pour le quarantième anniversaire des débuts discographiques de Voivod, ses membres actuels ont voulu « se faire plaisir » en réenregistrant un extrait de chaque album (ou presque) sorti par la formation canadienne jusqu’au début du millénaire. Regroupées sous l’intitulé Morgöth Tales, du nom de la composition inédite proposée en sus, ces reprises effectuées avec les moyens offerts par la technologie de 2023 constituent une curiosité. Après tout, l’exercice est moins paresseux qu’une simple compilation, de toute façon peu pertinente à l’heure des playlists foisonnantes.

À dire vrai, le résultat d’une telle entreprise intrigue surtout concernant les occurrences les plus anciennes. Parmi elles, l’incunable "Condemned to the Gallows", présent sur les deux démos inaugurales et surtout sur l’une des fameuses compilations Metal Massacre du label Metal Blade (la n°5), qui a signé la troupe dans la foulée. Le séminal War and Pain, a été ignoré, ce qui est dommage car les Québécois avaient déjà fait évoluer leur formule vers ce metal post apocalyptique dont ils se sont fait les chantres durant la quasi totalité de leur carrière. Débarrassé de sa réverbération initiale, "Condemned to the Gallow"s, dont la maman de Snake a retrouvé les paroles que Junior avait oubliées sans parvenir à les reconnaître sur les enregistrements primitifs, s’apparente à du heavy speed précurseur du thrash sans en être encore tout à fait, à l'instar du premier Anthrax ou d'une grande partie du Show no Mercy de Slayer. Le rendu est policé, la basse de Rocky étant plus propre que jadis la basse radioactive de Blacky. Comme sur "Thrashing Rage" (Rrröööaaarrr -1986) et "Killing Technology" (de l’éponyme de 1987), une partie de l’ambiance délétère, qui singularisait les livraisons voivodiennes, s’est perdue. Certes, Snake au micro essaie de faire le méchant, mais forcément sans la fougue de ses jeunes années.
Le déficit de sauvagerie ne pose en revanche pas de problème sur les retraitements de "Macrosolutions to Megaproblems" (Dimension Hatröss - 1988), "Pre-Ignition" (Nothingface - 1989) et "Nuage Fractal" (Angel Rat - 1991), issus de la période « sophistiquée », toutes choses égales par ailleurs, du collectif (ce n’était pas Talk Talk non plus), qui correspond également à son apogée artistique et commerciale. Cependant le sous mixage de la section rythmique occasionne un manque de puissance qui vaut pour tout le recueil. Quant à la version twenty-first century de "Fix My Heart", l’ouverture de The Outer Limits, elle se révèle plus brouillonne que l’originale, qui bénéficiait il est vrai d’une production excellente, sans doute la meilleure dont ait bénéficié le Voivod première mouture. Mais le morceau reste bon, et c’est paradoxalement ce constat qui apporte une autre interrogation, pour ne pas dire une critique : quel est l’intérêt d’avoir réenregistré du matériel ancien au quart de soupir près ?
Hormis les toms façon barils de lessive qui ont été avantageusement remplacés, "Rise" (Phobos), toujours avec Eric Forrest, est quasi similaire à son modèle indus de 1997 alors que "Rebel Robot", sur lequel la basse de Jason Newsted est à nouveau de mise, est un décalque quasi parfait de l’originale présente sur Voivod, plus orienté rock, paru il y a deux décennies. La différence principale, pour ne pas dire la seule, consiste en une plus faible densité de noirceur, et de lourdeur. Pourquoi pas mais la plus-value n’est pas évidente à déceler. Outre une sympathique cover heavy (mais pas trop) de "Home", un titre eighties du Public Image Ltd. de l’ex-The Sex Pistols Johnny Rotten (avec le mercenaire Steve Vai à la guitare), le quatuor propose un inédit très syncopé, sur lequel la basse se déchaîne tandis que se succèdent différents plans à la manière de ceux garnissant ses travaux les plus récents. Les parties atmo qui s’intercalent entre les riffs tarabiscotés alignés par Chewy rappellent que ce dernier n’est pas prof de jazz pour rien. Fait amusant : les paroles sont composées des intitulés de chansons du groupe. Une coupure nette met fin à une occurrence chiadée mais peu marquante, finalement, à l’image de la réalisation précédente.


En dépit d’une exécution impeccable, les réinterprétations d’une dizaine d’honorables vieilleries peinent à convaincre de leur pertinence. Copies conformes à de micro détails près, délestées d’une partie de la menace qui faisait partie intégrante de l’identité de Voivod, les potentielles actualisations de Morgöth Tales s’apparentent de fait à de timides remix, aussi anecdotiques que l'inédit qui leur est adjoint. Les musiciens déclarent s’être bien amusés à mettre en boîte ce seizième LP officiel : on est content de l’apprendre, mais on ne peut s'empêcher de penser que s'ils avaient voulu se débarrasser d’une obligation contractuelle, ils ne s’y seraient pas pris autrement.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Latex Dresses for Prom,Latex catsuits in the goth subculture latex clothes The potential dangers of overheating and dehydration while wearing latex catsuits,The ethics of wearing and producing latex clothing sexy latex clothing
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7