6074

CHRONIQUE PAR ...

86
Althor
Cette chronique a été mise en ligne le 07 juillet 2013
Sa note : 14/20

LINE UP

-Alexi Laiho 
(chant+guitare)

-Roope Latvala 
(guitare)

-Janne Warman 
(claviers)

-Henkka Blacksmith 
(basse)

-Jaska Raatikainen 
(batterie)

TRACKLIST

1) Waste of Skin
2) Halo of Blood
3) Transference
4) Bodom Blue Moon (The Second Coming)
5) Your Days Are Numbered
6) Dead Man's Hand on You
7) Damaged Beyond Repair
8) All Twisted
9) One Bottle and A Knee Deep

DISCOGRAPHIE


Children Of Bodom - Halo of Blood
(2013) - melodeath heavy speed thrash - Label : Nuclear Blast



Le problème quand vous enchaînez albums médiocres sur albums moyens, c’est que votre crédibilité morfle sévère. Malgré leurs débuts hallucinants, passé 2005 plus rien de transcendant ne vint du lac Bodom. Sérieusement, qui s’intéresse encore au quintet en 2013 ? Et ce n’est pas en live non plus qu’ils rattrapent le coup avec leurs performances certes honnêtes mais exécutées en mode blasé. Dans ces conditions, difficile d’être franchement optimiste à l’heure d’aborder Halo of Blood.

Quelques semaines avant la sortie, nous avons eu droit à du bon teasing. En effet, le groupe a annoncé que cet album contiendrait à la fois le titre le plus rapide et le plus lent de l’histoire de Children. A l’écoute de l’album ces titres s’identifient rapidement, en l’occurrence "Halo of Blood" pour sa vélocité et "Dead Man’s Hand on You" pour sa lenteur. Si le premier n’est pas si original que ça, il a le mérite de rappeler des rythmiques de Hate Crew Deathroll. Le deuxième quant à lui, est une franche réussite. Il débute sur des arpèges accompagnés d’un arrangement piano, complètement improbable venant de ce groupe. La voix torturée du début fait énormément penser aux ballades d’In Flames de la vieille époque. Ce morceau se mue ensuite pour monter en intensité. Et pour ne pas tomber dans la facilité, Laiho nous a pondu un refrain aux nombreux changements de tonalité (à la limite de la dissonance), ce qui ne le rend pas évident du tout de prime abord mais lui donne en contrepartie une bonne durée de vie. C’est une réelle prise de risque qui témoigne d’une certaine maturité, la qualité des paroles est également en hausse.
Pour le reste, ce n’est pas si mal non plus. Attendez... serait-ce enfin l’album tant attendu ?? Ne vendons pas encore la peau de l’ours. "Waste of Skin" rappelle un certain "Needled 24/7" avec son riff accrocheur mais la folie et surtout le break en moins. Ensuite, nous avons droit aux titres typiques de la nouvelle ère : le mid tempo "Scream for Silence" et le hit "Transferance". Le premier déçoit franchement, dans le passé ils ont fait beaucoup mieux dans le domaine. "Transferance" n’est pas trop mal avec son intro qui tient en haleine mais le refrain est hélas un peu trop prévisible. Une très bonne surprise arrive avec le retour de la  « bodom song ». "Bodom Blue Moon" fait étalage de claviers délirants, d’un très bon solo et surtout d’un refrain très frais ; un régal, on sent qu’ils se lâchent ! "Your Days are Numbered" et "Damaged Beyond Repair" sont également pas mal et présentent des structures intéressantes. Mention spéciale à la rythmique imparable de "Damaged Beyond Repair", à vous donner envie de faire de la batterie. Enfin, l’album se clôt superbement avec "All Twisted" et "One Bottle And A Knee Deep", deux très bonnes pistes qui une fois encore, rappellent la bonne époque avec ce synthé si typique qu’on aime.

On peut le dire : Children of Bodom a musclé son jeu et nous sert un album plutôt réussi. C’est clairement le plus abouti depuis Are You Dead Yet. Ils ont réussi à nous concocter des morceaux réellement frais tout en renouant sérieusement avec leurs anciens succès. La synergie fonctionne bien et force est de constater que le côté jouissif absent de Blooddrunk et Relentless, Reckless Forever est bien présent. Clairement pas le sommet de leur carrière, mais Halo of Blood est frais, à l’image de sa pochette. Des albums qui cassent les préjugés, ça, ça fait plaisir.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5