Recherche alphabétique chroniques
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #





























/

entre et

entre et /20



5 coups de coeur au hasard :



4807
Myrath - Tales Of The Sands
sa note : 18/20
Parmi les poncifs du chroniqueur de musique, il y a celui qui veut que le premier album soit celui de la découverte et de la nouveauté, le deuxième celui de la confirmation, et le troisième celui de la maturité. Dès son deuxième album, Myrath avait fait preuve d'une surprenante maturité, en faisant évoluer sa musique pour se donner une identité bien à lui et brouillant ainsi les cartes. Ce nouvel album devait forcément être celui de la confirmation, pour ne pas trop déconcerter l'auditeur et éviter de briser son cœur de métal.





6871


6h33 - Deadly Scenes
sa note : 17.5/20
Mis sous les feux des projecteurs grâce en partie à leur collaboration avec Arno Strobl sur l’excellent The Stench From the Swelling, les gars de 6h33 cherchaient à se reconcentrer sur eux-mêmes, à pr [...]
2631


Volbeat - Guitar Gangsters & Cadillac Blood
sa note : 19/20
Alors ça pour une claque dans la gueule c'est une claque dans la gueule! Commencez par imaginer un Elvis des années 2000 aux accents Hetfieldiens, qui jouerait dans un groupe de rockab' avec un son à [...]
17731


Sikth - The Future In Whose Eyes ?
sa note : 17/20
Fin 2015, SikTh se plaçait sur le devant de la scène avec son E.P. Opacities. Après des années d’absence, le groupe prouvait qu’il avait encore des choses à dire et qu’il maîtrisait parfaitement son s [...]
4400


Lemmy - Lemmy
sa note : 16/20
Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le Lemmy. C’est du moins d’ambition affichée ici par les réalisateurs de cet objet filmique à mi-chemin entre le documentaire et la science-fiction. Greg Olliver [...]





5 coups de gueule au hasard:



6162
Primitive Man - Scorn
sa note : 6/20
Sale et violent. C'est comme ça que l'on cherche à nous vendre le soi-disant monstre. Et il faut bien avouer que la pochette l'est belle et bien, sale et violente. Sans aucun doute la pochette la plus dérangeante qu'il m'ait été donné de voir cette année. Vraiment, ce visuel me met mal à l'aise et la tension qui en émane m'use. Tout ça me fatigue et m'effraie. Le truc, c'est que j'aurais pu m'arrêter là, sur le seuil. Car le problème, c'est que Scorn a plus de gueule que de carrure et qu'il fait bien trop le méchant pour être pris au sérieux. 

Scorn



5122


Primitive Weapons - The Shadow Gallery
sa note : 5.5/20
Qu’est-ce qu’on m’a encore fourgué  … Du doom/postcore … pas vraiment ma tasse de thé mais essayons voir. Après tout, pourquoi pas, des claques j’en ai eu plusieurs fois en m’aventurant sur des t [...]
1581


Michelle Darkness - Brand New Drug
sa note : 7.5/20
Michelle Darkness, mais bien sûr. Et pourquoi pas Julie Gloom ou Betty Despair tant qu'on y est ? Surtout que sous un patronyme anglophone féminin se cache un mâle allemand, ce qui n'est pas forcéme [...]
4029


Rise To Fall - Restore The Balance
sa note : 7/20
Quelle surprise! Le nouvel album d’In Flames est déjà dans les bacs! Les Suédois n’ont pas chomé. Alors que le groupe termine à peine le long cycle de tournée de A Sense Of Purpose et vient de vivre [...]
3171


Kivimetsän Druidi - Shadowheart
sa note : 7/20
Aaaah, la Finlande, où, rappelons-le, on trouve des Finlandais d'origine finnoise parlant le finnois, (on ne dirait pas à vue de nez, j'imagine, mais à chaque chronique d'un groupe finnois il faut que [...]


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3