Recherche alphabétique chroniques
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #






























/

entre et

entre et /20



5 coups de coeur au hasard :



6537
Architects - Lost Forever // Lost Together
sa note : 16.5/20
Architects est indubitablement la valeur montante de ces dernières années en termes de hardcore (au sens large) mélodique. La clé de leur succès ? Une identité forte et un talent incroyable de composition. Depuis des débuts assez furieux sentant bon le mathcore façon The Dillinger Escape Plan, le groupe a su tracer très intelligemment sa route. Il y a 2 ans, les Anglais nous livraient l'excellent Daybreaker explorant des contrées mélodiques à grand coup de nappes de claviers subtilement placées, tout en radicalisant la violence technique vers quelque chose proche du djent.




17433


Sektemtum - Panacea
sa note : 17/20
Aut Caesar, Aut Nihil avait posé les bases d’un groupe de black moderne, soucieux de ne se soucier de rien, et surtout pas des modes, même s’il revendiquait hautement et fièrement une approche très c [...]
5223


Art By Numbers - Reticence : The Musical
sa note : 16/20
Ça n’est un secret pour personne, j’avais accueilli le magnifique album de The Human Abstract avec une ferveur et un enthousiasme que les écoutes répétées et le temps qui passe n’ont qu’à peine égrati [...]
2338


Judas Priest - Point Of Entry
sa note : 16/20
Judas Priest n'a jamais été le genre de groupe à refaire deux fois le même album. Ainsi, après avoir mis toute la communauté metal à genou avec British Steel, Point Of Entry fait figure de successeur [...]
4140


Nevermore - The Obsidian Conspiracy
sa note : 17/20
Enfin ! Nevermore donne enfin un successeur à l’excellent This Godless Endeavor, dernier méfait en date du moins grungy de tous les groupes de Seattle. Cinq ans d’attente entre deux albums, émaillés [...]





5 coups de gueule au hasard:



5677
Mandragora Scream - Luciferland
sa note : 5/20
« Tu sais pas la nouvelle : Mandragora Scream ne jette pas l'éponge et nous refait un album ! ». Ouais, c'est ce qu'on m'a dit. Et après l'insupportable Volturna, croyez-moi, j'espérais ne plus voir ces Italiens pointer le bout de leur nez. Mais bon, faut bien donner une seconde chance parfois. Et rien que la couverture et le titre du brûlot ne donnent pas envie : je sais bien qu'on ne juge pas un disque à sa pochette, mais comment voulez-vous qu'on prenne Luciferland au sérieux ?




4110


Trust No1 - Satan In The Vatican
sa note : 6/20
Le métal a quasiment toujours été la musique des gens en colère. Ceux qui ne sont pas contents, qui ont des griefs à exprimer, une rancœur enfouie ou des velléités de rébellion prennent en général une [...]
4626


Symfonia - In Paradisum
sa note : 4/20
Nom de Dieu de bordel de merde, mais qu'est-ce que ça fait mal. Je vous prie d'excuser cet écart de langage peu coutumier sur nos terres éternelles, mais il faut vous mettre à ma place deux minutes. V [...]
2927


Monsters of Metal - Vol. 6 (compilation)
sa note : 5/20
L’esprit humain est robuste et intègre. C’est d’ailleurs toujours assez impressionnant de voir à quel point il est capable d’encaisser et de supporter de terribles évènements. Il n’en est pas moins v [...]
6311


Ephel Duath - Hemmed by Light, Shaped by Darkness
sa note : 6/20
Amis lecteurs, aujourd’hui, dans la série Winter est un beauf qui n’en a pas conscience, voici « Winter va au musée d’art contemporain en pensant être un connaisseur ». -  Ah non, mais les tru [...]


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1