19124

CHRONIQUE PAR ...

132
Eudus
Cette chronique a été mise en ligne le 29 décembre 2022
Sa note : 16/20

LINE UP

-Remco Kreft 
(chant+guitare)

-Björn Brusse
(guitare)

-Jasper Aptroot
(basse)

-Marc Verhaar
(batterie)

TRACKLIST

1) Giants
2) Chants From Purgatory
3) The Gates Of The Gallows
4) This Ends With the World in Ruins
5) Saint
6) Nyctophilia
7) Blood of the Brave
8) Time Has Come for Us All

DISCOGRAPHIE


Graceless - Chants From Purgatory
(2022) - death metal - Label : Raw Skull Records



À l’image de Mirage de Gaerea chroniqué précédemment, chaque année un disque d’un genre hors de mon « domaine d’expertise » sort du lot et me fout une grosse claque. Dans la famille Death Metal j’appelle ainsi Graceless. Les Néerlandais livrent avec Chants From Purgatory une œuvre puissante, directe mais également émouvante par moment.

À l'heure d’écrire ses lignes, j’ai demandé l’aide de notre Shamash national. Il a été clair et limpide : 50% Asphyx 50% Bolt Thower. Si je valide le premier (ayant fortement apprécié la dernière livraison du combo), je botte en touche pour le second. Les connaisseurs et autres spécialistes du style sauront certainement de quoi mon collègue parle. Plus sérieusement, il est assez aisé de parler de Chants From Purgatory car Graceless n’a pas la prétention de réinventer le genre ni de chercher midi à quatorze heures.
Les Bataves délivrent un death metal aux relents thrash, simple et direct offrant sur un plateau de bons gros riffs à faire headbanguer les chevelus comme sur "Blood Of The Brave" mais surtout sur l’opener "Giants", véritable bombe avec en prime un final exposant à merveille ses deux guitaristes entre un riff qui butte et un solo piquant. "Chants From Purgatory" propose un death metal plus conventionnel, plus lourd, avec des growls plus gras mais qui a le mérite d’apporter une variété à ce troisième effort de Graceless. "The Gates Of The Gallows" poursuit sur un rythme plus lourd notamment sur le break avant de laisser place à un nouveau solo - solos qui pourront sembler bateau pour les plus fines bouches du style, ils restent malgré tout de qualité et parfaitement exécutés.
Enfin, comment ne pas mentionner mes deux gros coups de cœur de Chants From Purgatory, ceux qui m’ont mis cette fameuse claque (avec "Giants") lors de l’écoute de l’œuvre ? "Nyctophilia" et "Time Has Come For Us All". Ces deux occurrences, assez mid tempo apportent un aspect plus grave, triste, émouvant à ce nouvel LP. La conclusion de la seconde (également conclusion de l’album) est sublime quand "Nyctophilia" me remue tout simplement les tripes, le chant de Remco est totalement habité et soutenu par une lead qui soutient le côté dramatique du titre. Bouleversant.

Avec Chants From Purgatory, Graceless confirme qu’il faut désormais compter sur eux pour délivrer un death metal direct, thrash, explosif, mais également émouvant. Si, bien sûr l’œuvre ne redessine aucun code du style, elle se place clairement dans les meilleures sorties de l’année. Il serait dommage de ne pas vous laisser tenter.






©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7