18834

CHRONIQUE PAR ...

132
Eudus
Cette chronique a été mise en ligne le 01 juin 2021
Sa note : 15/20

LINE UP

-Thomas Valentin
(chant+guitare)

-Quentin Lagache
(guitare)

-Mélanie Bardano
(basse)

-Sébastien Léger
(batterie)

TRACKLIST

1) No Project
2) Others
3) Waving Crowds
4) Those Empty Eyes
5) Out of the Kingdom

DISCOGRAPHIE


Rest In Furia - Silent Beholders (EP)



Plus d'un an après un second EP, Rising Confusion, le quatuor du 95, Rest In Furia est de retour avec un nouvel essai de cinq titres, Silent Beholders. À travers des textes traitant des blocages de la société et de la remise en question, Rest in Furia délivre un groove metal alternatif efficace et prometteur.

Réduire les cinq propositions du combo au simple rang de metal alternatif serait trop simple, bien entendu. Ça groove (les influences Gojira et Sepultura sont bien présentes), mais ça explore également, d'où le côté metal prog des compositions. L'opener "No Project" illustre à merveille cette aisance à naviguer entre les styles, entre le riff principal thrashisant, le mélange de growl et de chant clair, et la technique de la lead qui lance sans cesse des piqûres de rappel, histoire d'enfoncer le clou. Une réelle réussite. "Out of the Kingdom" quant à lui, a la lourde tâche de conclure cette troisième œuvre des Français. Moins sombre, le rythme se fait plus léger avec un refrain entêtant avant de déboucher sur un break bien plus violent. Que ce soit "No Project" ou cet "Out of the Kingdom", Rest In Furia réussit parfaitement l'exercice d'ouverture et de clôture de Silent Beholders. Au milieu de tout cela, si les compos sont un chouïa en deçà, elles ne sont pas en reste et montrent des qualités évidentes, comme ce couple étonnant basse-chant sur "Others" (rappelant Mastodon), le final oppressant de "Waving Crowds" ou la brutalité de "Those Empty Eyes".

Avec Silent Beholders, Rest In Furia frappe fort. Si les diverses influences sont encore fortement présentes, le combo réussi à délivrer cinq titres parfaitement exécutés, alliant puissance, technique et finesse. Une bien belle découverte. Reste au quatuor à se détacher de ses modèles et nul doute que son avenir sera radieux.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3