19503

CHRONIQUE PAR ...

97
Winter
Cette chronique a été mise en ligne le 20 avril 2024
Sa note : 18/20

LINE UP

-Colin Hendra
(chant+guitare)

-Alex Haslam
(guitare)

-Andrew "Andy" Shackleton
(basse)

-Jack Spencer
(batterie)

Ont participé à l'enregistrement :

-Deidre Trueman
(narration sur "Ancient of Days")

-David Hendra
(violoncelle)

TRACKLIST

1) He Is the Fight
2) Spirit and Fire
3) I Am Redeemed
4) Archangel
5) Dry Bones
6) Sonata
7)
I Will Not
8) Reap the Harvest
9) The Crown
10) Ancient of Days

DISCOGRAPHIE


Wytch Hazel - III: Pentecost
(2020) - heavy metal - Label : Bad Omen Records



« Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée. »
Ami lecteur, d’où vient cette phrase ?
a) D’un album de Manowar
b) Du Seigneur des Anneaux, au moment où Aragorn s'apprête à montrer son arme à Galadriel
c) De la Bible

On associe souvent l’art chrétien aux représentations d’angelots joufflus et de veuves éplorées. Erreur, il y a dans l’imagerie chrétienne plus d’epicness que dans tous les albums de Summoning réunis. Wytch Hazel le sait et ce membre relativement récent de la communauté du white metal suit les pas du petit nombre de groupes préférant s’appuyer sur les Écritures que sur les invocations démoniaques ou sexuelles pour illustrer leurs riffs. Comme son nom l’indique, III: Pentecost est le troisième album du groupe et sans doute leur meilleur. Côté musique, la matière première de l’œuvre est le heavy metal estampillé NWOBHM. Chorus de guitares, riffs solides et impeccables, les blancs métalleux ajoutent une grande science du chœur et du refrain juste aux éléments basiques de ce genre musical. On divisera leur Pentecôte personnelle en deux parties, l’intermède "Sonata" marquant la frontière entre la première, épique et costaude, de la seconde, plus paisible.
De "He is the Fight" à "Dry Bones", les titres de heavy metal qualité premium se succèdent. "Spirit of Fire" est fait pour être chanté à tue-tête sur les champs de bataille, le très heavy "I Am Redeemed" est à faire écouter dans toutes les écoles de heavy metal. "Archangel", lui, est empreint d’une ferveur toute Nealmorsienne, donnant la chair de poule. Et quand vous pensez que la qualité ultime a été atteinte, Wytch Hazel sort "Dry Bones". Majestueuse comme peu de titres, cette dernière chanson ferait headbanguer Saint Pierre en personne. On aurait également entendu St Jean l'Évangéliste crier « Awaken ! Oh Awaken ! » du côté d’Ephèse. En artistes intelligents, les natifs de Lancaster préfèrent faire baisser la pression après ce chef-d’œuvre, histoire de ne pas rentrer dans une surenchère métallique contreproductive. C’est pourquoi ils nous proposent un second acte plus tranquille et la force de l’album est de faire en sorte que « moins intense » ne rime pas du tout avec « chiant comme la mort ». "I Will Not" se veut plus rock, mais intègre tout de même un exercice de twin guitars maideniennes fort goûtues. Même "The Crown", l’inévitable ballade folk tant redoutée, s'écoute avec plaisir, c’est dire ! Bref, III: Pentecost est une pépite d’or, pleine et sans défaut, à écouter sans modération.

La relecture que fait Wytch Hazel de l’Ancien Testament écrit par les patriarches du metal il y a presque un demi-siècle maintenant s’avère digne d’intérêt dans sa globalité. Mais des quatre albums sortis jusqu’à présent, III: Pentecost est le meilleur. Forgé dans le plus pur des metal, il comblera tout amateur de heavy traditionnel. Un véritable régal.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Latex Dresses for Prom,Latex catsuits in the goth subculture latex clothes The potential dangers of overheating and dehydration while wearing latex catsuits,The ethics of wearing and producing latex clothing sexy latex clothing
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3