19417

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été mise en ligne le 19 janvier 2024
Sa note : 14/20

LINE UP

-X . XIX
(chant)

-I . XVI
(guitare)

-III . XXIII
(guitare)

-XX . VIII
(basse+claviers)

-XIX . XVIII
(batterie)

TRACKLIST

1) Nausea
2) Buoyant Flames
3) Into Vertigo
4) Chimera
5) Stray Dogs
6) Descent
7) Lost Momentum

DISCOGRAPHIE


Farsot - Life Promised Death
(2024) - black metal prog et atmosphérique - Label : Lupus Lounge



Farsot traîne ses guêtres depuis quelques temps sur notre planète Terre. Farsot m’est connu de nom bien que nous n’ayons jamais bretté ensemble. Farsot parsème donc d’un quatrième opus sa carrière qui s’égraine au fil des envies et au gré des possibilités, c’est-à-dire lentement. Farsot est allemand et Farsot fait du black metal. Farsot se fait dès lors chroniquer par votre obligé.

Agalloch ? Vous connaissez, non ? Oui, sûrement. Prenez donc The Mantle, garnissez-le de black metal, secouez et attendez. Sorti du four, voici Life Promised Death. Raccourci (trop) rapide mais puissant, cette phrase résume bien le sentiment dominant d’un album qui prend le temps de s’apprécier. Pas totalement atmosphérique car le blast et l’attaque black metal sont trop prégnants, il n’en demeure pas moins que l’adjectif est mérité. Gagné non de haute lutte car le temps qui passe n’est pas tant un combat qu’une démonstration de patience. Life Promised Death mélange les deux pour le coup, à la fois joute black metal et attente atmosphérique. Le résultat se magnifie sous la vision outre-caverneuse de la basse, subtilement mise en valeur dans le mix et bien présente dans les compositions.
Farsot se pose ainsi en une entité singulière, partisane de la longévité ou du ménagement. La monture qui doit voyager loin, vous pigez le truc. Car si les titres n’atteignent pas des durées titanesques, la norme située entre six et sept minutes invite au respect. Et à la mise en condition préalable si vous êtes du genre nerveux. En découle un album qui sait se faire délicat, et la délicatesse étant devenue un mets de choix dans un monde de brute, donnons-lui sa chance. Qu’elle saisit. La sortie qui nous préoccupe parvient efficacement à se construire une place dans notre cerveau. Les sensibilités sont toujours ce qu’elles sont, mais les flashs à la Klabautamann sur "Chimera" titillent fortement nos neurones du plaisir. Progressive, atmosphérique et donc black metal surtout, la musique de Farsot démontre une belle faculté à capter l’attention, bien aidée par cette richesse des approches promettant la diversité des horizons et la distraction des auditeurs.


Quelque chose d’ultime ? Certes non, mais un bon moment. Et les bons moments sont déjà suffisamment précieux pour être agréables. Un album qui devrait contenter les amateurs de musique riche sans être imposante.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Latex Dresses for Prom,Latex catsuits in the goth subculture latex clothes The potential dangers of overheating and dehydration while wearing latex catsuits,The ethics of wearing and producing latex clothing sexy latex clothing
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1