18779

CHRONIQUE PAR ...

124
Shamash
Cette chronique a été mise en ligne le 01 juin 2021
Sa note : 17/20

LINE UP

-Anton Belov
(chant+guitare+claviers)

-Alina Belova
(chant+claviers)

-Anatoly Gavrilov
(violon)

-Alex Vynogradoff
(basse)

-Anton Skrynnik
(batterie)

TRACKLIST

1) Enne
2) Taistelu
3) Maanpako
4) Kutsu
5) Raivo
6) Ote
7) Hauta

DISCOGRAPHIE

Muistumia (2014)
Sorni Nai (2015)
Kaiho (2017)
Ice Fleet (2021)

Kauan - Ice Fleet
(2021) - doom metal - Label : Artoffact Records



Kauan est de retour en 2021. Bonne nouvelle pour tous les amateurs de la musique si personnelle des Ukraino-Russes. Il faut avouer qu’en terme de qualité, la discographie de ces derniers est marquée par l’excellence. Ce nouveau cru parviendra-t-il à se hisser au niveau de ces prédécesseurs ?

Tuons le suspens tout de suite. Il faudra répondre par l’affirmative à cette interrogation. Peu de changements finalement sont à attendre. Notons cependant que la formation a une fois de plus décidé de déménager pour s’installer désormais en Estonie. Le personnel qui accompagne la tête pensante de la formation, Anton Belov, demeure identique, et ce, depuis la sortie de Pirut. Et de nouveau, Kauan a décidé de nous raconter une histoire. Aujourd’hui, il s’agit d’un fait pour le moins mystérieux, une flotte prise dans les glaces, découverte dans l’URSS des années 1930. Désireux de vous plonger dans cette histoire sordide, le groupe a élaboré un jeu de rôle disponible avec Ice Fleet. N’ayant pu l’avoir entre les mains, il faudra se contenter de la musique pour s’imprégner de cet étrange récit. Et le moins que l’on puisse dire c’est que les Slaves savent s’y prendre pour dépeindre, à l’aide de leurs instruments, de jolies images mentales. Il suffit à l’auditeur de se laisser guider et d’apprécier le voyage dans le temps et le froid, narré par la troupe.
Le doom mélodique de Kauan ne surprendra plus, à moins d’avoir ignoré son existence jusqu’à aujourd’hui. Ice Fleet est somme toute assez classique, mélange de doom donc et de post rock brumeux et mélancolique. L’on navigue ici avec une flotte qui ne sait pas vers quel funeste destin elle vogue. L’on imagine le brouillard, le froid et le vent qui vient battre les visages, au travers des sept pièces qui composent cet album. Anton Belov se fait plus discret qu’à l’accoutumée, limitant ses interventions chantées au strict minimum. Les amateurs d’extrême seront ravis d’entendre cependant le retour d’un chant hurlé, posé sur "Maanpako" et "Raivo". Guitares parfois lourdes, souvent légères, violon et piano, sans oublier un chant féminin aérien, sur "Ote" et "Hauta", sont toujours de la partie et témoignent encore de la richesse musicale et du talent de composition de Kauan. Ice Fleet est une vraie réussite, à ranger aux côtés de leur meilleure livraison à ce jour, Sorni Nai.


En quarante minute, le voyage est terminé. Au loin, la glace, le froid et la mort étendent leurs mâchoires puissantes. Et Kauan de nous rappeler que la nature est souveraine et que l’être humain n’est que de passage sur cette terre, parfois cruelle et inhospitalière. Embarquez sans plus attendre pour cette mystérieuse contrée, vous ne serez pas déçus du voyage.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5