6255

CHRONIQUE PAR ...

82
Cedric
Cette chronique a été mise en ligne le 16 novembre 2013
Sa note : 13/20

LINE UP

-Jonathan Davis
(chant)

-James "Munky" Shaffer
(guitare)

-Brian "Head" Welch
(guitare)

-Reginald "Fieldy" Arvizu
(basse)

-Ray Luzier
(batterie)

TRACKLIST

1) Prey for Me
2) Love & Meth
3) What We Do
4) Spike in My Veins
5) Mass Hysteria
6) Paranoid and Aroused
7) Never Never
8) Punishment Time
9) Lullaby for a Sadist
10) Victimized
11) It's All Wrong

DISCOGRAPHIE


Korn - The Paradigm Shift
(2013) - néo metal fourre-tout - Label : Caroline Records



Toulouse, le 13 novembre 2013
Cher Jon,
J'ai mis un petit peu de temps à répondre à ton dernier message. Je t'avoue que... J'étais assez pris ces derniers temps et toi et tes potes... C'est pas que je ne voulais pas vous donner suite hein, mais tu sais... Depuis cette fameuse lettre, celle que tu avais intitulée Korn III: Remember Who You Are (à moins que ça ne remonte à celle notée "untitled" au marqueur rouge ?), je ne sais plus trop ce qui nous arrive. Tu dois le ressentir aussi non ? Je veux dire, pour toi non plus ces dernières années n'ont pas été les plus intenses de notre relation, si ?


Ne me reparle pas de ma relation avec Trent, tu sais que ça n'a rien à voir - et puis je n'ai vraiment pas envie d'en parler après sa dernière lettre, Hesitation Marks... Tant d'années sans nouvelles de lui pour me dire ça ?! - et même si je sais que tu as toujours cru que j'avais commencé à moins t'aimer à cause de lui, ce n'est pas le cas. Le problème, Jon, c'est toi. C'est vous. Vous êtes devenus aussi lourds que ces gars du bureau qui débarquent de temps en temps avec un pack de bières et des chips et squattent ma télé pour un match de curling. Vous.
Alors je ne te ferai pas l'affront de te reparler de The Path Of Totality, on en a longuement discuté y a deux ans mais je t'avoue que cette fois ci, j'y avais presque cru... J’y avais tellement cru, je voyais même recommencer notre histoire… Prendre le même genre d'esthétique moche du dernier album de Killing Joke (l'excellentissme MMXII) et donner à ta lettre le nom prophétique et fantasmagorique de The Paradigm Shift, c'était finement joué. Moi c'est le genre de petites choses qui me font craquer. Et en plus tu le sais ! Je me prends à rêver, à nous imaginer tous les deux courir dans les champs de mélasse, à nous rouler dans une herbe gorgée de sang, à rire de nos sociétés occidentales ravagées et gâteuses et piégées dans la machine du consumérisme et en train de scier la dernière branche du dernier pommier, les crocs fichés dans le dernier quart du dernier fruit, le long de chansons de six minutes, sept minutes, huit minutes, avec des refrains entêtants et des textes ciselés dans la pierre noire du cœur de l'Homme.
Tu le sais Jon. Tu joues avec moi ! Mais en lisant ta lettre là, The Paradigm Shift, j'ai vu clair dans ton jeu. Tu essais de me récupérer en m'offrant des bouts de ta personnalité que j'aime indéniablement ("Lullaby For A Sadist", saleté ! Et je me fais avoir en plus ! Là tu tiens un refrain génial, un morceau sombre mais pas trop, ingénieux comme tout !) mais je sens que tu fais ça pour me plaire Jon. Tu te souviens bien que quand tu m'avais écrit Take A Look In The Mirror, j'avais d'abord été déçu que tu t'énerves mais finalement j'avais salué l'agressivité glacée que tu avais dégagée... Mais c'est du passé Jon ! Du passé… Le pont de "Prey For Me", bien qu’intouchable (clin d’œil) c’est voyant… Et niveau agressivité, quand j'entends ce que tu me sors sur "Victimized" ou, pire, "Prey For Me", je vois où tu veux en venir ! Comme à la fin de "Paranoid And Aroused", tu es encore si fâché après moi pour hurler comme ça ? On dirait du Slipknot presque !
Je te taquine Jon. Je sais que je t'énerve. Suffit d'écouter "Spike In My Veins" pour que je le comprenne. Mais quand je t'énerve vraiment, tu sors un des meilleurs passages de ces dix dernières années. Ce qui, soyons honnêtes Jon, n'est pas non plus trop difficile. Mais ne me parle jamais, jamais t'entends, de "Never Never". Parce que là tu m'as foutu les boules. Je… Je ne sais plus qui tu es Jon. Parfois tu me fais rêver, parfois tu... Tu... Je sais que tu fais des efforts pour te rapprocher de ce que tu étais quand tu m'écrivais Issues ou Take A Look…, et que tu composes avec ce que vous êtes mais...
Non et puis vraiment, tu m'as déçu à copier les belles paroles que tu me chantais sur Take A Look…. Je sais bien qu'on est ce qu'on est, qu'on ne peut pas forcément faire table rase du passé, et je sais que je ne t'aide pas parce que je te demande tout et son contraire, de mûrir, mais de garder tes idéaux intacts, je le sais, c'est juste que... Nous ne nous comprenons plus trop Jon. Et quoiqu'en dise mon ami Popo, David me manque. On en a parlé après que j'aie reçu ta lettre, parce que j'avais besoin d'aide, je ne savais pas quoi te répondre tu comprends ? David me manque. Mais je sais que Ray fait du bon boulot, et puis l'histoire s'écrit comme elle peut elle aussi mais voilà. Et puis, j’aime pas trop ce son de batterie, je le trouve plat. Et Fieldy hein, vous l’avez enfermé dans un placard ? Mais bon, Head est revenu, peut être que la prochaine lettre sera celle qui me fera plier enfin, avec cette alchimie qu’il possède avec Munky. Mais...


En fait, tu sais où est le problème Jon ? Tu as grandis, moi j'ai vieillis. Tes petits jeux ne me font plus rire, tes colères ne me font plus frissonner et ton désespoir ne fait plus écho au mien comme par le passé. Lorsque je pleurais en écoutant "My Gift To You" après une rupture douloureuse, quand je hurlais et faisais peur à mes voisins sur "Good God", des marques de tessons de bouteilles sur les bras, tu étais mon fluide, ravageant mes veines, tu étais une sphère de lumière dans mon esprit, cette fragilité teintée d'une soif de puissance et de revanche... Aujourd'hui, tes tours ne marchent plus, tu te débats en vain pour me faire ressentir des choses. Mais tu as grandis, et je crois que tu as oublié quel goût ça avait, le sang. Moi j’ai vieillis. Et je me souviens.
Adieu, Jon.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3