19499

CHRONIQUE PAR ...

100
Merci foule fête
Cette chronique a été mise en ligne le 13 avril 2024
Sa note : 15/20

LINE UP

-Katerina "Kate Soulthorn" Garofallidi
(chant)

-Dimitrios "Jim" Kotsis
(guitare+basse)

Ont participé à l’enregistrement :

-Akis Pastras
(guitare)

-Joel Sempere
(flûte sur "Of Love and the Void")

-Johnny Thermos
(claviers)

-Andrea Marras
(thérémine sur "Witches' Dance")

-Marios Ioannou
(batterie)

TRACKLIST

1) 5AM
2) Rule with Fire
3) Devil in Disguise
4) All Things Black
5) Lurking in the Shadows
6) By the River
7) Crown of Arrogance
8) Witches' Dance
9) Of Love and the Void

DISCOGRAPHIE


Saturday Night Satan - All Things Black



Duo mixte athénien fan de Black Sabbath, Coven et Blue Öyster Cult, Saturday Night Satan, outre un nom classe, propose un premier album à l’artwork félin du plus bel effet. Stylé. Si le minois de Fenriz – c’est le nom du chat en très gros plan – ne donne pas de garantie quant à la qualité de l’enregistrement intitulé All Things Black, il intrigue suffisamment pour donner envie de découvrir ce qu’il illustre avec une délectation légèrement inquiétante.

Une guitare grésillante, consistante sans être grasse, un riff basique mais efficace sur un tempo enlevé, des claviers en soutien discret : sur "5AM" qui ouvre le recueil, le tandem pose les bases d’un hard rock vintage énergique. Lorsque retentit le chant clair et affirmé de Kate Soulthorn (Katerina Garofallidi à l’état civil), la comparaison avec Lucifer, la troupe originaire de Suède menée par la Berlinoise Johanna Sadonis, s’impose comme une évidence – les Grecs font d’ailleurs la première partie des Germano-Scandinaves lors du passage de ces derniers en Attique au printemps de cette année 2024. Un peu plus aiguë que celle de Johanna, sans toutefois être perçante, la voix de Kate bonifie un morceau d’honnête facture mais qui manque un peu d’accroche pour une entrée en matière - "Fallen Angel" sur V de Lucifer sorti quelques semaines auparavant est plus percutant. Dans une veine heavy, "Rule with Fire" entre également dans la catégorie des titres laissant un léger goût d’inachevé, en dépit d’un solo chiadé.
De solo il n’y en a pour ainsi dire pas sur le délectable trois-à-la-suite "Devil in Disguise" - "All Things Black" - "Lurking in the Shadows". Les riffs vaguement menaçants de Jim Kotsis y instaurent une savoureuse ambiance de satanisme light, mais c’est bien le chant de Kate qui constitue l’atout déterminant de Saturday Night Satan. En digne héritière de Jinx Dawson de Coven, la compatriote de Natalie Rassoulis n’a pas pas besoin de hurler et encore moins de growler pour transmettre une puissance qui semble couler de source. Ses inflexions ferventes valorisent les refrains catchy qui émergent de la réalisation, comme celui de "Crown of Arrogance" – excellent solo - ainsi que les refrains tendus de "By the River", "Witches' Dance" et "Of Love and the Void", final aux accents champêtres (flûte !) qui se densifie à bon escient.


Pas facile de se distinguer quand on met ses pas dans ceux d’un modèle respecté. C’est pourtant ce que parvient à réaliser Saturday Night Satan sur son LP inaugural qui tout en étant très proche du style développé par Lucifer, parvient à imposer une identité séduisante qui doit beaucoup à sa chanteuse. Les mélopées exquises de Kate Soulthorn transcendent le hard rock traditionnel de la formation qui, avec un soupçon d’audace supplémentaire, pourrait devenir un incontournable de la scène revival.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Latex Dresses for Prom,Latex catsuits in the goth subculture latex clothes The potential dangers of overheating and dehydration while wearing latex catsuits,The ethics of wearing and producing latex clothing sexy latex clothing
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5