19460

CHRONIQUE PAR ...

21
Wineyard
Cette chronique a été mise en ligne le 06 mars 2024
Sa note : 16/20

LINE UP

-Fabian M. "Moloch" Filiks
(tout)

Ont participé à l'enregistrement :

-Przemysław Tomasz "Quazarre" Olbryt
(guitare)

-Łukasz "Icanraz" Sarnacki
(batterie)

TRACKLIST

1) The Monolith
2) Downward Spiral
3) Hollow
4) I Have No Mouth, and I Must Scream
5) The Pentagram
6) Return to Nothingness

7) Per Aspera, ad Astra
8) Enter the Void

DISCOGRAPHIE

The Monolith (2023)

Zørormr - The Monolith
(2023) - black metal Acéré à la Satyricon - Label : Via Nocturna



C’est insidieusement, au hasard d’une écoute distraite et aléatoire alors que je bossais tranquillement sur une énième présentation à la con et sans intérêt global, que Zørormr est arrivé, sans se presser, le grand Zørormr, le beau Zørormr. Mais sans son cheval ni son grand chapeau. Pensez-vous, son cheval, il a dû le manger depuis bien longtemps. Quant à son grand chapeau, la froideur du monsieur fait plutôt tendre vers l’hypothèse qu’il fut rongé par les mites dans son placard à force de ne point s’en servir, ni pouvoir le manger aussi, bien sûr. Ce one man band polonais sort de nulle part, mais son black est plutôt mature, pas d’une originalité folle, mais d’une efficacité remarquable. Et comme souvent avec les groupes sortis du chapeau de ce cheval digéré, je vais entrer en galère pour récolter des références musicales historiques datant d’après la retraite de Russie. Ca sent à moitié l’échec, cette affaire.

Selon la bible du metal, Zørormr est la suite des projets Serpentoria et I.A.Serpentor. Ben voilà, tout s’éclaire ! Non ? OK, pour moi non plus, j’avoue. J’aurais au moins tenté cette mystification, de toute façon je n’ai rien d’autre pour essayer d’être crédible. Je ne connais pas ces préquels. Même l’Encyclopédie ne les connait pas, alors moi, pensez-donc… Le sieur Moloch a également un groupe homonyme, qui lui-même est répertorié, mais sans article associé. Tout cela pour vous faire comprendre que ce monsieur n’est pas connu, et pour cause, et que je suis dans la merde pour vous expliquer d’où il vient, à part de Pologne, bien sûr. Faute de mieux, je vais au minimum tenter de vous le classifier avec des références connues. La bible, encore elle, liste Septicflesh dans les « Similar Artists ». Heu… Non, en fait, cela n’a franchement pas grand-chose à voir. Je vais encore devoir me débrouiller seul sur ce coup-là.
Allez… Le côté metal froid et agressif, sans être pour autant rapide, m’a fait penser au Now, Diabolical de Satyricon version "To The Mountains". Le riffing très acéré et froid m’a conduit directement vers cet univers, d’autant que le growl, sans être aussi délicieux que celui de Satyr, est du même timbre, accentuant encore plus la filiation ("The Monolith" et son puissant riff, "Hollow" également dont le début sent bon le Satyricon de l’époque en question). Il y a autre chose néanmoins : j’ai également songé à Funeral Mist sur certaines parties où il y a quelque déchaînement de violence ("Downward Spiral" ou "Hollow" encore). J’avoue avoir également pensé, mais c’est plus lointain, à Second to Sun ("The Pentagram"), Desultory ("Return to Nothingness"), Behemoth ("Per Aspera, Ad Astra” et parce que trop de groupes polonais ont forcément été un jour influencés par leurs aînés) ou enfin Mephorash (un peu partout, par touches, mais plus visible sur "Enter the Void" par son côté mystique lancinant et très musical).

Le voyage fut sympathique. Froid et un peu brutal, mais sympathique. The Monolith est une belle sortie de 2023 que, comme beaucoup d’entre elles, j’ai ratée au moment opportun. L’album est très réussi et a une belle identité, seulement il n’est pas si facile d’accès que cela, il faut s’armer d’un peu de patience. Mais à la fin j’ai tout compris, sauf la pochette. Je ne saisis pas le rapport de l’imagerie type surfer d’argent avec le propos musical, mais je n’ai peut-être pas la référence. Heureusement, l’essentiel est ailleurs…





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Latex Dresses for Prom,Latex catsuits in the goth subculture latex clothes The potential dangers of overheating and dehydration while wearing latex catsuits,The ethics of wearing and producing latex clothing sexy latex clothing
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1