19437

CHRONIQUE PAR ...

42
Wotan
Cette chronique a été mise en ligne le 10 février 2024
Sa note : 17/20

LINE UP

-Kim Peers
(chant)

-Mathieu Vandekerckhove
(guitare+claviers)

A participé à l'enregistrement :

-Gregory De Brauwer
(chant sur "Easy to Embrace")

TRACKLIST

1) Eyelashes
2) Seen
3) Zegens
4) Easy to Embrace
5) Kiss Me Kill Me
6) Used to You
7) Overgave
8) Out of Favor
9) New Born Babe 
10) Apocalypse
11) Like Dolls

DISCOGRAPHIE


Skemer - Toasts & Sentiments
(2023) - gothique cold wave - Label : AVANT! Records



-Hey Paola, tu te souviens de Plastique Noir ?
-Carrément, on s'était bien déhanché. Je retourne chercher les bottes en cuir ?
-Prends toute la panoplie ce coup-ci, les bottes, le masque, le harnais, le corset avec les anneaux. Parce que là, c’est du lourd. C’est érotique comme Die Form et dansant comme Lebanon Hanover. Et c’est belge.
-Mmmh, ils savent faire la fête, les Belges.


Skemer est donc belge, et issu de la rencontre entre le mannequin Kim Peers et l'un des guitaristes d’Amenra. Ce dernier aime les musiques froides et électroniques et enchaîne les side-projects de tout genre (Absent in Body, Church of Ra, Spineless, Kingdom). Logique donc qu’il en crée un de coldwave, inspiré par des groupes tel que Siekiera ou Молчат Дома. Le projet semble tenir la distance, Toasts & Sentiments étant son second album. Album taillé pour les dancefloors; onze titres rythmés s'enchaînent, froids comme des lumières d'hôpital et sensuels comme des corps en sueur sous la lumière des projecteurs. Le clip de "Overgave" donne le ton, une belle illustration visuelle de ce qu’est l’album. "Seen" est dans le même ton : une ambiance de dancefloor dans une zone industrielle désaffectée, un chant clinique et froid. Des beats répétitifs entraînants, dur de ne pas commencer à bouger son corps.
Mais l’album n’est pas qu’un disque pur de coldwave. Vandekerckhove est un guitariste et ne l’oublie pas. Il sort son instrument de prédilection pour des riffs de rock gothique, parsemant des touches typiques des Fields of the Nephilim ("Seen", "New Born Babe"). Skemer mélange les influences, varie subtilement son propos : la froideur de Trisomie 21 sur "Eyelashes", une touche éthérée de darkwave sur "Zegens" ou encore la tangente vers l’EBM sur "Apocalypse". Le duo ne veut pas seulement nous faire danser, il veut nous bousculer ou nous toucher. Il vire vers des ambiances plus violentes, comme sur "Used to You", presque punk. Où la voix de Kim Peers se fait touchante ("Like Dolls"). Ces détails se révèlent au fur et à mesure des écoutes, qui vont convaincre doucement que l’album n’est pas juste une série sans âme de beats. Quelques compositions forment un ventre mou sur lequel le groupe semble moins inspiré ("Easy to Embrace", "Kiss Me Kill Me") cependant.


-Mon Dieu, c'était quand même bien bon.
-Oh oui, je suis toute tremblante, j’ai encore le rythme dans le corps. Tu as encore des marques rouges sur le cul, toi.
-Vivement qu’ils remettent ça.






©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Latex Dresses for Prom,Latex catsuits in the goth subculture latex clothes The potential dangers of overheating and dehydration while wearing latex catsuits,The ethics of wearing and producing latex clothing sexy latex clothing
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6