19225

CHRONIQUE PAR ...

21
Wineyard
Cette chronique a été mise en ligne le 15 avril 2023
Sa note : 17/20

LINE UP

-Gleb Sysoev
(chant)

-Vladimir Klimov-Lehtinen
(guitare+basse)

-Maksim "Max" Sysoev
(basse)

-Theodor Borovski
(batterie)

TRACKLIST

1) North Metal Legion
2) Veter
3) Nocturnal Philosophy
4) Call to the Grave
5) Frozen Paradise

DISCOGRAPHIE


Second to Sun - Nocturnal Philosophy
(2022) - black metal mélodique suicidal post - Label : Autoproduction



J’attendais un successeur à Leviathan. J’ai cru que je devrais me contenter de Voices of The Obscurantism, un EP faussement appelé album de sept titres dont trois lives repris de Leviathan. Faut quand même pas déconner, hein, Second To Sun vaut mieux que cela. Et voilà Nocturnal Philosophy. Un vrai album de… cinq titres… Oh non, pas encore un EP, cela va faire trois ans que j’attends. Comme le disait fort justement Claudy Focan, le personnage culte de Dikkenek, il ne faudrait pas « commencer à jouer avec mes couilles ». Attends, attends, il fait quarante-trois minutes pour cinq inédits, cet album, cela commence à devenir sérieux. Mouais, je reste sur mes gardes quand même, ce n’est pas à un vieux singe que l’on apprend à faire la grimace, d’autres ont essayé de nous faire avaler des couleuvres…

Alors oui, la prouesse réside dans les deux titres à plus de douze minutes chacun, et un troisième à plus de huit minutes. J’avoue que la durée n’a rien à voir avec tout cela, finalement. Les meilleurs titres sont les plus longs, avec le recul. Pourtant, point de doom ici, point de progressivité quelconque non plus. Rien que du black rageur, mélodique à souhait, parfois à la limite du post-black et du suicidal black, mais toujours ancré dans la haine vocale. Le growl est très agressif et vomit les paroles sur des flots de riffs appuyés parfois par des claviers discrets mais présents. Oui, la recette est la même que sur Leviathan et cela marche vraiment bien. La longueur de "North Metal Legion" ou "Nocturnal Philosophy" s’écoule sans encombre, les titres sont riches, les mélodies réussies, sans jamais céder totalement à l’accalmie, à part dans "Veter" peut-être, où même si la voix reste très hargneuse, le tempo ralentit en orientant le titre vers une sorte de post-black mélancolique des plus agréable.
Et devinez quel est le meilleur en troisième ? "Frozen Paradise", un titre de huit minutes. J’assume bien entendu l’extrême subjectivité de mon avis, mais après tout, je ne fais que ce que l’on demande à un chroniqueur de faire, n’est-ce pas ? Donner son avis, par conséquent, c’est subjectif par définition. Pourquoi tous ces titres passent-ils aussi bien - je veux dire qu’on ne sent pas le temps passer ? J’ai cherché une réponse circonstanciée, mais je ne suis arrivé qu’à un embryon de ressenti. C’est millimétré, puissant, brut, violent parfois, doux d’autres fois, apocalyptique souvent. Je ressens une urgence, une rage inassouvie, une vision pessimiste du décorum, mais une puissance tranquille. "North Metal Legion" est une énigme musicale pour moi : il y a des blasts beat rapides, des riffs tout aussi véloces, une voix black écorchée, une mélodie réelle, tout cela entremêlé en même temps. Et pourtant, je décèle chacun de ces éléments clairement et distinctement, comme s’ils étaient joués indépendamment, alors que c’est plutôt dense. Étonnant ce ressenti.


Je n’ai pas grand-chose à conclure d’autre que « Nocturnal Philosophy est un très bon cru ». Il me semble que le savoir-faire de Second to Sun s’affine, qu’ils deviennent plus conscients de ce qu’ils peuvent écrire et jouer mélodiquement sans calmer la bestialité d’un black qui flirte (c’est un euphémisme, il y a carrément coït) avec d’autres courants que l’originel, à savoir le suicidal-black et le post-black. Après, il est plus facile de réussir un album sur cinq titres que sur dix, c’est évident, et après tout pourquoi pas, tant que la qualité est là ? Hautement recommandable même si j’en aurais voulu plus.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Latex Dresses for Prom,Latex catsuits in the goth subculture latex clothes The potential dangers of overheating and dehydration while wearing latex catsuits,The ethics of wearing and producing latex clothing sexy latex clothing
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3