19176

CHRONIQUE PAR ...

124
Shamash
Cette chronique a été mise en ligne le 21 février 2023
Sa note : 16/20

LINE UP

-Ash Thomas
(chant+guitare+batterie)

-Zdenka Prado
(basse)

TRACKLIST

1) Vomiting Proclaimation
2) Life Abnegation
3) Relative First Occurrence
4) Revenge Void Asphyxia
5) The Blood That Seethes
6) On Every Breath...A Curse
7) Eotd (Empire of the Damned) (Sepultura cover)

DISCOGRAPHIE


Faithxtractor - Contempt for a Failed Dimension



Faithxtractor n’est pas un nouveau venu dans le paysage metal. En effet, le groupe a été formé dans l’Ohio en 2005. Et pourtant, il est somme toute resté discret. Comprenez qu’il n’a pas enthousiasmé les foules et obtenu une reconnaissance internationale. La formation n’en a cure et poursuit son chemin pour offrir en ce début d’année son quatrième album.

La persévérance a du bon. En témoigne Contempt for a Failed Dimension, qui dès les premiers instants vous fera tendre l’oreille. La raison ? Un death très classique mais ô combien maitrisé. "Vomiting Proclamation" et son tempo élevé est le parfait amuse-bouche. En deux minutes et trente secondes, les États-Uniens sauront vous attirer à eux. Les riffs sont simples mais bons. Les vocaux variés donnent envie d’en savoir plus. Une fois piégés, vous voilà à disposition du duo qui peut dérouler la suite de son propos. Et prouver que le tempo ralentissant, il n’en demeure pas moins digne d’intérêt, à l’instar de "Life Abnegation" ou "On Every Breath…A Curse".
Derrière Faithxtractor, on retrouve deux boulimiques de la création musicale, Zdenka Prado à la basse et Ash Thomas pour tous les autres postes. Ils se sont surpassés sur cette sortie, en étant capables d’offrir une ambiance des plus sombres avec des vocaux caverneux de bonne facture. Sans pour autant oublier la sauvagerie dont on se délectera, encore et encore. Les passages lourds font très mal, magnifiés par certains soli, comme sur le final de "Revenge Void Asphyxia". C’est d’ailleurs l’une des forces de ce disque : l’alternance savamment dosée entre parties échevelées et moments pesants, quasi death doom.  
L’attention qui a été portée au chant est également à noter. Les growls profonds sont parfois doublés par des screams plus aigus, apportant un relief supplémentaire appréciable. La production colle à merveille à ces compositions. Sans verser dans un rendu moderne trop synthétique, elle se révèle bien meilleure que ce à quoi le groupe nous avait habitués. L’inspiration est donc au rendez-vous, la qualité sonore également. Il est donc tout à fait logique que cette nouvelle livraison dépasse de loin les premiers albums de la troupe. Cette dernière viendra tout balayer avec un "Eotd" final, excellente reprise de "Empire of The Dead" de Sepultura, puissante, pleine de fougue et de hargne.


Voilà la première surprise de l’année. Faitxtractor a su façonner au fil des ans un death metal simple mais accrocheur. La formation n’a jamais été aussi virulente et inspirée que sur ce quatrième album qui saura convaincre les amateurs du style. Ne boudez pas votre plaisir et venez prendre un bon shoot de death. Vous ne le regretterez pas !





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Latex Dresses for Prom,Latex catsuits in the goth subculture latex clothes The potential dangers of overheating and dehydration while wearing latex catsuits,The ethics of wearing and producing latex clothing sexy latex clothing
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4