19156

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été mise en ligne le 27 janvier 2023
Sa note : 14/20

LINE UP

-Hevnbrann
(chant+guitare+claviers+batterie)

Ont participé à l'enregistrement :

-Lena
(chant)

-Infected Priest
(chant sur "Todgeweiht")

-Weratyr
(chœurs sur "Todgeweiht"+guitare)

-Caroline Salmona
(violon)

-Markus Stock
(claviers sur "Spuk im Unterholz")

-Alskær
(basse)

TRACKLIST

1) Offenbarung
2) Kältetod 
3) Wolfsklagen
4) Als der letzte Atem erstarb 
5) Vidéki Ballada
6) Spuk im Unterholz 
7) Der Waldgeister Tanz 
8) Todgeweiht

DISCOGRAPHIE


Skratte - Akt II: Des Wolfes Klagen
(2023) - black metal Folk - Label : Northern Silence Productions



Entité germanique ayant adopté un patronyme issu du vieux suédois (oui, et ça signifie « démon de la forêt » ou « esprit de la Nature »), Skratte n’en mène pas large sur le front de sa composition : un seul et unique membre, Hevnbrann, bien allemand pour sa part. S’essayant à du black folklorique, le sieur a pour volonté de nous transporter dans des voyages naturo-médiévaux.

Et pourtant le premier riff est une resucée de "Antisocial". Oui, vos yeux n’ont pas la berlue. Étonnant choix de composition que voilà, très hard rock fatalement. Pourtant, ce n’est absolument pas représentatif d’un disque qui prêche plus l’ambiance sylvestre que le headbanging. Le groupe s’oublie dans les blasts à quelques reprises, et c’en est presque étonnant tant l’ensemble porté par l’atmosphère n’oblique pas dans cette direction. Les douceurs folk matérialisées par des guitares sèches et autres violoncelles rappellent notre passé médiéval évidemment. Pas désagréable pour un sou, cette manière de composer a le mérite de s’enticher de multiples mélodies éthérées, parfois nostalgiques, contribuant à une écoute aisée. Aisée sans être dénuée de profondeur fort heureusement, l’album n’aura pas vocation à se jeter sitôt écouté. Vous pourrez en profiter pour de nombreuses sessions qui sauront vous conforter dans votre goût pour les Grands Anciens.
Du coup, si le tout sonne frais à l’amateur d’extrémité bien plus purement métallique que je suis, on demeure dans un style balisé et consubstantiellement passéiste. Les chants déclamés à la façon des bardes d’un âge révolu sont évidemment de la partie et viennent à-propos enrichir les chansons. Chansons qui n’hésitent pas à titiller la barrière des dix minutes, voire carrément à la franchir allègrement. Se faisant, dans ses influences folkloriques et champêtres, Akt II n’est pas sans faire penser à un Klamm dont l’album Ernte fut une révélation de black (certes bien plus incisif et autrement plus black) à l’odeur de foin. La sonorité de cette livraison prend également des atours quasi festifs sur "Vidéki Ballada", dont la pertinence sera laissée à votre libre jugement, mais qui rend bien dans ses intentions et sa réalisation.


Du travail bien fait, avec ce qu’il faut de mélodies accrocheuses tout autant que de richesses. Pas révolutionnaire et orienté vers un public avide de ces gourmandises folkloriques de notre chère Europe, Akt II mérite tout de même le détour comme dirait un célèbre guide vert.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Latex Dresses for Prom,Latex catsuits in the goth subculture latex clothes The potential dangers of overheating and dehydration while wearing latex catsuits,The ethics of wearing and producing latex clothing sexy latex clothing
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6