19125

CHRONIQUE PAR ...

132
Eudus
Cette chronique a été mise en ligne le 29 décembre 2022
Sa note : 18/20

LINE UP

-Manuel Gagneux
(chant+guitare+claviers+basse)

-Marco Von Allmen
(batterie)

TRACKLIST

1) Zeal & Ardor
2) Run
3) Death To The Holy
4) Emersion

5) Golden Liar
6) Erase
7) Bow
8) Feed The Machine
9) I Caught You
10) Church Burns
11) Götterdämmerung
12) Hold Your Head Low
13) J-M-B (Jazz, Metal, Blues)
14) A-H-I-L (All Hope Is Lost)

DISCOGRAPHIE


Zeal and Ardor - Zeal & Ardor
(2022) - black metal Avant Garde - Label : MVKA



S’il y a bien un groupe qui est sur une grosse pente ascendante, c’est bien Zeal and Ardor, la bande à Manuel Gagneux élargissant sa fan base au fil des mois (il n’y a qu’à voir la foule entassée lors de ses prestations aux Graspop et Hellfest 2022). Début 2022 les Suisses offrent un album sobrement intitulé Zeal & Ardor et devant confirmer le succès de son prédécesseur Stranger Fruit.

Autant jouer franc jeu dès le départ, la mission est plus que réussie. Pendant trois quarts d’heure, Zeal and Ardor fait état de sa virtuosité et de son talent pour distiller son metal avant gardiste aux multiples influences (black metal, blues, metal alternatif). Comme à l’accoutumé la formation alterne morceaux puissants, voir dévastateurs (l’enchaînement "Run"-"Death To The Holy", brillant), surpuissant (l’énorme tuerie "Götterdämmerung") et plus calme ("Zeal & Ardor", "Bow", "Golden Liar"). Les Suisses continuent malgré tout d’expérimenter, d’emmener leur auditoire vers de nouvelles sonorités, à l’instar de l’intrigante "Emersion", tantôt électro, tantôt black metal.
On retrouve également ce qui fait la marque de fabrique des Helvètes, à savoir des textes forts et engagés à l’image de "Church Burns" (qui a la lourde responsabilité d’ouvrir les concerts de la tournée 2022 du groupe) ou encore "I Caught You". La force de ce troisième effort réside également dans la consistance des occurrences sur support physique. Zeal and Ardor rencontre un succès fulgurant grâce à de solides prestations live, qui enrichissent l’expérience d’écoute. Si ce phénomène était criant sur le premier effort du combo (Devil Is Fine) et légèrement sur Stranger Fruit, la cuvée 2022 prouve que le combo peut composer des œuvres qui sont vivantes à la fois sur CD/LP et en live.

Zeal & Ardor confirme également les prouesses vocales de de Manuel, alternant voix claire et chant hurlé (parfaitement épaulé en concert par ses deux comparses Denis et Marc) à l’image de l’étonnante "Feed The Machine". On notera sa solide performance sur certaines compositions poignantes, comme "Hold Your Head Low" qui étonne autant par sa simplicité que par sa beauté. Étonnante comme cette fin d’album entre un "J-M-B" et ses deux petites minutes hystériques et un "A-H-I-L" mystique et presque ambient qui clôturent parfaitement ce nouvel effort.

Zeal & Ardor est le disque de la révélation me concernant, celui qui fait passer le combo suisse dans la cour des grands. Les Helvètes prouvent de sorties en sorties que leur créativité et leur talent n’ont pas encore atteint leurs limites. Ce troisième album est tout simplement succulent, riche, varié, puissant, émouvant et porté par un auteur-compositeur-interprète de talent. Vivement la suite.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3