19018

CHRONIQUE PAR ...

124
Shamash
Cette chronique a été mise en ligne le 01 juin 2022
Sa note : 17/20

LINE UP

-Jonah Campbell
(chant)

-Samuel "Sam" Arseneau-Roy
(chant+basse)

-Patrick McDowall
(guitare)

-Sean Zumbusch
(guitare)

-Jordan "Illusory" Kelly
(batterie)

TRACKLIST

1) Imperial Saison Noire
2) Frigid And Spellbound

3) Soul Destroying Black Debauchery
4) Mausoleal Drift
5) Fair Lucifer, Sad Relic
6) Diabolic Immanence

DISCOGRAPHIE


Spectral Wound - A Diabolical Thirst
(2021) - black metal - Label : Profound Lore Records



Il aura fallu ce troisième album pour que Spectral Wound accède enfin à une reconnaissance d’ordre mondial. La raison ? Elle est simple et tient en trois mots : A Diabolical Thirst. Prêt à étancher votre soif ? Le quintet canadien a de quoi vous offrir quelques breuvages qui devraient y parvenir.

Venu du grand froid, ce groupe œuvre dans un black metal aussi classique que réussi. Ou comment reprendre tous les codes d’un genre existant depuis des décennies tout en parvenant à insuffler une petite touche de personnalité qui ravira les amateurs du style. Ne vous attendez donc pas à de quelconques frasques ou autre extravagance. Mais Spectral Wound possède assez de talent pour magnifier une musique pourtant désormais assez codifiée. De la violence frontale, il y en a dans cette troisième livraison. Ça blaste vite et bien. Le tempo de l’ensemble est d’ailleurs enlevé. Les premiers morceaux montrent toute la verve de la formation, qui entend bien laisser éclater sa fureur aux oreilles de tous. Les riffs de guitares n’oublient cependant jamais de présenter de froides mélodies, qui ne sont pas sans rappeler certains grands noms venus de Finlande. Les vocaux de Jonah sont excellents. Bien puissants et râpeux, ils se marient à merveille avec le discours musical violent.
Le groupe est capable de parfois prendre son temps pour distiller son venin. "Mausoleal Drift" et son mid tempo prouve que Spectral Wound sait varier les plaisirs en se montrant toujours aussi inquiétant. Difficile d’en dire davantage ? Si ce n’est que ce disque est hautement recommandé aux amateurs de musique virulente, puissante et rampante. Un hommage à peine voilé à un black metal des années 1990 venu du nord de l’Europe. Ou quand la mélodie et l’agressivité se conjuguent pour offrir un met d’exception. Je vous laisse vous délecter de ce troisième album qui possède des qualités dignes des plus grands. Des titres comme "Frigid and Spellbound" ou "Imperial Saison Noire" montrent tout le savoir-faire des Montréalais et attirera l’attention d’un grand nombre d’amateurs de metal extrême. Classique et classe, voilà comment nous pourrions résumer cette œuvre.


Spectral Wound est désormais un groupe dont les futures sorties seront scrutées et attendues avec grand intérêt. Les Canadiens ont réussi le tour de force de présenter un disque racé, sans concession, qui fleure bon le passé. Un plaisir renouvelé à chaque dégustation d’A Diabolical Thirst.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7