6060

CHRONIQUE PAR ...

99
Droom
Cette chronique a été mise en ligne le 29 juin 2013
Sa note : 15/20

LINE UP

-Wulf
(tout)

TRACKLIST

1) Blue Screen Planet - Part I - Axiom
2) Blue Screen Planet - Parti II - Revelation

DISCOGRAPHIE


Neurotech - Blue Screen Planet
(2011) - metal symphonique indus cyber - Label : Autoproduction



Tous les utilisateurs de Windows ont du en faire l'amère expérience un jour. L'écran bleu. Pire qu'une vision des quatre cavaliers de l'apocalypse galopant dans une lande déserte, l'écran bleu paralyse l'utilisateur, le fait douter, le fait espérer et, finalement, le fait se recroqueviller sur lui-même, plongé dans un sentiment de honte et de régression.  Si, au lieu de commencer à se frapper la tête contre nos claviers nous réfléchissions à tout ce qu'implique la symbolique de l'écran bleu, c'est qu'une fenêtre se serait ouverte sur la sagesse. Mais non, nous nous contentons de râler et de jeter des pierres sur l'écran, lui-même jeté sur le premier collègue qui passe par là. Blue Screen Planet par Neurotech, c'est maintenant !

Nous sommes en 2011 et Antagonist, premier album du projet, vient de sortir en format physique. Une nouveauté pour Neurotech, dont Wulf - la tête pensante - a décidé de promouvoir le travail seul, via Bandcamp et son système de téléchargement libre ou en échange d'une somme choisie par l'acquéreur. La distribution du futur - à la Reznor, sans intermédiaires et selon la volonté de chacun - pour une musique du futur. Tout cela semble se tenir. Antagonist, donc, reçoit un bon accueil sur le net. Sorti de nul part - ou presque, cette autoproduction enchante les amateurs de cyber metal grâce à son growl vocodé lorgnant vers le black, sa boite à rythme très à propos, son riffing chirurgical et ses orchestrations spatiales qui enrobent des mélodies de piano dont l'écho résonne au sein d'une production limpide. Un essai qu'il restait à transformer avec ce Blue Screen Planet, qui marque un retour au format EP (qui sera particulièrement apprécié par Wulf pour ses réalisations futures avec le triplet des Deciphers), retour également au dématérialisé et à la gratuité. Et tout cela sans nuire à la qualité de la musique proposée. La méthode pratiquée et le résultat obtenu valent bien un coup de chapeau.
Blue Screen Planet, à la différence d'Antagonist ou même de l'EP Transhuman, qui adoptaient des formats classiques, se divise en deux pistes seulement, chacune tournant autour des 10 minutes. Sur la forme, donc, le propos se modifie. Sur le fond, en revanche, presque rien de nouveau sous le soleil. L'on retrouve les éléments cités plus haut, formule gagnante jusqu'alors. Seulement, Blue Screen Planet est un EP plus ambitieux, plus aéré et plus éthéré, même. Sur "Axiom", les plans prennent le temps de se développer et plusieurs sentiments se succèdent, toujours sur fond de mélodies orchestro-cyber-metalliques. Le passage des 5 minutes voit le tempo se ralentir, le temps de créer une ambiance, avant que le morceau n'explose de nouveau sur sa fin. Mais c'est sur "Revelation" que la véritable nouveauté apparaît. A la manière d'un Tangerine Dream, "Revelation" ne propose aucun chant et se contente de plonger l'auditeur dans un mélange de nappes de claviers et, toujours, de mélodies (j'insiste) de piano, ici quelque peu mélancoliques. Une excellente initiative que cette plongée dans l'ambiant, qui colle aussi bien au thème futuriste adopté par Neurotech qu'à son propos musical.


Et l'on se prend à désirer une sortie physique de Blue Screen Planet pour ne pas prendre le risque d'un écran bleu qui effacerai les fichiers de notre disque dur. Car cette année 2011 est décidément bonne pour Neurotech, qui aligne un EP de très bonne facture à la suite d'un album qui ne l'était pas moins. Sur une courte durée, Blue Screen Planet est sans défaut : il confirme les espoirs et renouvelle le propos en le faisant évoluer sans tout chambouler. En somme, voilà un EP de bon augure pour le futur. 

http://neurotech.bandcamp.com/



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6