17179

CHRONIQUE PAR ...

109
S1phonique
Cette chronique a été mise en ligne le 29 octobre 2015
Sa note : 17.5/20

LINE UP

-Renato
(chant)

-Ju
(guitare)

-Rico
(guitare)

-Charly
(basse)

-Raph
(orgue hammond)

-Jean-Paul
(batterie)

TRACKLIST

1) Release the fever
2) Monster man
3) No Surrender
4) Stanced
5) Up above
6) Novel
7) Unfairly
8) Heat of the Sun
9) Too Young for an Old Man

DISCOGRAPHIE


Flayed - Monster Man
(2015) - rock hard rock Bluesy et burné - Label : Klonosphere



Revoilà déjà Flayed ! Vous savez, ce groupe qui avait envoyé l'année dernière Symphony For The Flayedbien burné comme il faut. A peine un an après ce premier album et une tournée un peu partout en France, le « sextueur » propose le cadet pour cette fin d'année, à savoir Monster Man allez hop : "Release the Fever" !

De prime abord, ces bons hommes n'ont pas vraiment l'air de s'être calmés et comptent bien dès cette « intro rock as fuck » poursuivre le chemin tracé par le premier LP. La recette est maîtrisée et les inspirations des dinosaures légendaires à la AC/DC (quelle rythmique tout du long !), Deep Purple (et cet orgue Hammond !) organisés autour d'un riffing principal d'une énergie monstrueuse collent d'entrée une belle mandale à l'auditeur. "Release the Fever" est un excellent opener et met tout à fait en condition. On enchaîne alors avec le titre éponyme ultra entraînant, non seulement encore du fait de la base dynamique et énergique des six cordes, mais aussi grâce aux chants, aux couplets et refrain qui trottent dans la tête toute la journée. La quasi omniprésence du clavier ajoute une surcouche mélodique parfaite et sans s'en rendre compte, on bougeotte son popotin et on tapote du pied... C'est l'effet Flayed : assurément, en deux titres, le groupe réitère son bienfait sur ce deuxième album.
Au delà de ce qu'on pourrait appeler l'ultra musicalité, le combo peut également se reposer une nouvelle fois sur son soliste qui « envoie du bois » à chaque intervention, réussissant honorablement à mettre sa superbe technique au service des morceaux ("No Surrender" "Up Above" ou "Unfairly" sont de vraies petites pépites, mais quasiment tous les solos sont des petits bijoux en eux même).
À vrai dire il n'y a plus trop à ajouter à cette chronique, Ce nouvel album est même un poil meilleur que le précédent tant la cohésion, la mélodie et le punch (présents sur Symphony...) deviennent explosifs sur Monster Man. Le hard rock dynamité dans les plus beaux aspects de la musique moderne. Même les escapades bluesy donnent une pêche d'enfer. Allez, STOP ! Cette sortie est un coup de cœur et remonte le moral plus que n'importe quel joint ou bouteille de vieux malt. C'est reparti pour trente-huit minutes de kiff. 


Groupe : Flayed
Album : Monster Man.
Conclusion : Tuerie.
Deuxième album du groupe ne réinventant pas un genre musical ancestral, mais se l'appropriant pour en extraire le sublime. Un nectar sur lequel il faut se précipiter sans perdre une minute. Et PUTAIN ! Notre beau pays regorge de zicos qui savent envoyer... Il serait temps de leur donner les moyens de se faire connaitre, car cette musique là peut facilement entrer dans toutes les chaumières et faire danser bébé, pépé et la ménagère, quelque soit son âge. Rock On !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2