CHRONIQUE PAR ...

67
Silverbard
le 08 juin 2012




SETLIST

Overture (Themes From 'Deathsquad')
Let Battle Commence 
On Earth as It Is in Hell 
Plague and Fyre 
The Quest 
Blasphemy and the Master 
Macbeth 
Save Us From Those Who Would Save Us

AFFILIÉ

07 avril 2012 - PPM Fest


Hell_PPM_Fest_20120407

Hell, voilà un groupe que visiblement une bonne partie du public attendait ce soir. Avant tout, vous trouverez ici un bref rappel des faits au sujet de ce nom qui peut avec raison vous être inconnu. Premier coup d'œil sur la scène qui a déjà été joliment décorée, on retrouve un autel sur le côté et des toiles de chaque côté de la batterie imitant des vitraux d'église, aux représentations assez détournées (comme vous pouviez vous en douter).

Par exemple, nous avons un crucifié à auréole mais bizarrement rouge avec des cornes, un ecclésiastique se faisant étrangler par un squelette, ou encore un autre diablotin de dos montrant… ses fesses. Le concept "Eglise de Satan" est parfaitement assumé et poussé à son plus sérieux (et absurde) paroxysme. Maquillage blancs et accoutrements vestimentaires noirs suivent, le chanteur David Bower s'ornant en prime d'une couronne d'épines bienvenue. C'est ainsi sans trop de surprise que les membres arrivent sur scène au son de "Overture Themes from Deathsquad" (l'occasion également de constater l'âge certain de la majorité des membres).

Mais alors qu'on pouvait s'attendre logiquement à l'enchaînement sur "On Earth as It is in Hell", les Britanniques débutent avec le très à propos "Let Battle Commence" comme en témoignent les premiers mots "Hello! Good Evening! Welcome To The Show!" ou le refrain "I Bid You Welcome To Hell". Le ton est donné. Et ce n'est que le début d'un gros show visuel, mené par le frontman totalement hystérique. Ce dernier porte un micro attaché et profite ainsi de la liberté de ses mains pour tantôt invoquer le ciel ou encore montrer d'un doigt inquisiteur des membres du public.

En gigotant sur place et en se déplaçant sans cesse, ce curieux phénomène ferait presque passer Bruce Dickinson pour un chanteur de funeral doom. Malgré quelques problèmes de son en début de set, ses cris et gémissements sont totalement fidèle à ceux de l'album. Le bonhomme utilisera par la suite de divers déguisements tels une robe et un masque de médecin de la peste, ou encore se présentant torse nu avec un martinet, tout un programme! Mais le jeu de scène bluffant s'applique également aux autres membres très en forme.

Le groupe profite également de titres aux longues introductions tels "Plague and Fyre", "Macbeth" ou "Save Us from Those who Would Save Us" pour installer une ambiance démoniaque. A la fois heavy à souhait et théâtral au possible, Hell fait revivre un show à l'ancienne comme l'étaient sûrement ceux de Mercyful Fate en leur temps. Malgré quelques approxiamtions au niveau du son, Hell reste dans les moments forts de cette journée du vendredi.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Latex Dresses for Prom,Latex catsuits in the goth subculture latex clothes The potential dangers of overheating and dehydration while wearing latex catsuits,The ethics of wearing and producing latex clothing sexy latex clothing
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6