Kallomäki

Entretien avec Tero Kalliomäki - le 09 mars 2020

132
Eudus

Une interview de




Kallomaki_20200309

[English below]


Après avoir été un de mes énormes coup de cœur en 2018 avec l'excellent Roka Ukri, Kallomäki est de retour avec un double album Uuden Kunn Aika I&II.
Tero, tête pensante et créateur du projet, nous a fait l'honneur de répondre à nos questions (interview réalisée par mail) et nous présenter ce nouvel effort. C'est parti pour un petit voyage dans le folklore finnois.

Eudus: Bonjour Tero, peux-tu te présenter pour nos lecteurs qui ne te connaissent pas ? Ton parcours de musicien ?

Tero: Salut ! Salutations depuis la morne et pluvieuse Finlande. Je m’appelle Tero Kalliomäki, fondateur, producteur et en quelque sorte « créateur » de Kallomäki, groupe finlandais guidé par le jouhikkho (instrument traditionnel). J’ai joué de la guitare toute ma vie, mais le jouhikko est devenu mon instrument principal il y a deux ans. Avant la création de Kallomäki, j’ai joué dans les groupes Yearning, Saattue, Uinuos, Embassy of Silence et In Blind Hen.

Eudus: Quand et pourquoi as-tu créé Kallomäki ? Quel était l’objectif ?

Tero: Et bien, le groupe a vu le jour à la suite de mon projet solo Kalliomäki, débuté en 2018. Tout un tas de choses sont arrivées rapidement, deux albums, tournées, vidéos. J’ai été immédiatement inspiré après avoir trouvé quels instruments sonneraient rugueux et terrifiant comme j’avais entendu sur certains albums. J’ai appris à jouer du jouhikko en 2017 et, en quelque sorte, j’ai créé un mythe derrière cela tout comme des rituels de concerts. Le but étant d’avoir un groupe avec un son original sans guitare et des concerts conceptuels.

Eudus: Quels retours des fans a reçu Roka Ukri ? Avec le temps, aurais tu aimé modifier certaines choses ?

Tero: Roka Ukri était un enregistrement spécial. J’avais décidé lors de la phase de composition que chaque chanson se voit dotées d’un (e) vocaliste invité (e) (connaissance ou ami). Il a eu de très bons retours des fans et nous avons acquis des fans loyaux venant Finlande ou d’autres pays. Hum, je ne pense pas que je changerai quelque chose. J’aime l'aspect diversifié des chansons et le son obtenu sur l’album.


Photo_1_h_w

Eudus: Cela fait plus d’une semaine que le nouvel album Uuden Kuun Aika I&II est sorti. Qu’est-ce que signifie le titre ? Quelle est l’histoire de cette nouvelle œuvre ?

Tero: Le titre est symbolique. Il signifie qu’après tout, il y aura toujours des temps meilleurs. Je voulais créer un double album car il y a tant de paroles personnelles, sombres et de chansons atmosphériques dans la première partie ! Le second CD se concentre sur la suite de l’histoire de Roka Ukri, et il est plus « metal ». L’histoire entière de Roka Ukri peut être trouvé sur la couverture de l’album [ndlr: celui de Roka Ukri].
.
Eudus: Uuden Kuun Aika I&II est un double album. Le premier disque est sombre, profond et calme quand le second et plus puissant, à l'instar de Roka Ukri. Pourquoi diviser l'album en deux ?

Tero: Deux thèmes sont apparus au cours de l'écriture. La première partie est plus proche de la nature, des matériaux. Elle relate mon état dépressif et la face sombre de la vie. Effectivement, elle est très calme. Je suis un très grand fan de doom et autres genres sombres. Cette partie est notre « doom ». La seconde a été pensée pour être davantage comme l’album précédent, plus heavy mais comprenant également nos rituels.

Eudus: Il y a-t-il une différence quand tu composes des titres puissants comme "Immensuo" ou "Paluu" (qui est une parfaite conclusion à l’album) et quand tu crées des chansons plus profondes, plus calmes comme "Syys" - cette chanson étant l’exemple parfait de la profondeur et de la singularité du groupe ?

Tero: Merci, j’aime aussi cette chanson. Oui, il y a une différence. J’utilise des sentiments sombres mais aussi de l’amour pour puiser l’inspiration pour les titres plus profonds. Souvent, les meilleurs sont ceux que je compose quand je me sens mal ou, à l’inverse, rempli d’amour. Les pistes du CD 2 , plus metal, sont faites plus naturellement, sans feeling particulier, c’est plus simple pour créer ce genre de chansons plus agressives.

Eudus: Peux tu présenter les artistes qui ont participé à l’élaboration de Uuden Kuun Aika I&II?

Tero: J’ai composé, enregistré, mixé et masterisé l’album. Je joue du jouhikko, du synthé et quelques extras dessus. Le chant est assuré par Teppo Tirkkonen, Melina Tarkkala et moi-même. La basse, la guimbarde et les chœurs par Samu Lahtinen. Petri Määttä également aux chœurs ainsi qu’aux percussions. Hapa Lampinen à la batterie, le violoncelle par Aapo Romu. Il n’y a qu’un seul guest sur l’album: Aslak Tolonen-Nest. Il joue du kantele sur "Veri Jonka Nielet".

Eudus: Composes-tu toutes les chansons ? Paroles, instruments ?

Tero: Oui, je crée toutes les chansons et quelques paroles. Notre principal auteur est Pietri Määttä. Il écrit de très beaux textes à propos des vieilles traditions finlandaises et quelques histoires au sujet de Roka Ukri.

Eudus: La pochette de Roka Ukri état « sobre » avec un crâne traditionnel. En revanche celle de Uuden Kuun Aika I&II est plus glauque, provocatrice. Quel est le message, qui l’a créée ?

Tero: Celle de Roka Ukri était mon design spécial de crâne que j’utilise pour nos concerts. Celle de Uuden Kuun Aika I&II est plus dans le thème du personnage de Roka Ukri. C’est une scène où Roka est sacrifié et où ses adeptes vénèrent son cadavre. C’est ma petite amie qui l’a peinte, Rita Rönkkö. Elle adorait l’idée et nous avons travaillé en équipe pour obtenir ce que nous souhaitions.

Photo_3_h_w

Eudus: Vous avez tourné plusieurs clips pour promouvoir Uuden Kuun Aika I&II. Comment s’est déroulée l’expérience ? As-tu quelques anecdotes ?

Tero: Les vidéos ont été très importantes pour nous. Nous voulons montrer plusieurs facettes des thèmes de l’album. Évidemment, nous n’avions pas assez d’argent pour faire les vidéos professionnelles que nous aurions voulues. Mais ce sont de bonnes vidéos, que nous avons faites nous-même comme "Kakmankehto" et "Immensuo". Il y a presque toujours une certaine forme de souffrance pour les acteurs, tu verras. Nous avons également des enfants sur le clip de "Tanssihin Varjolasten", qui est devenue une vidéo très sombre, et ce n’était pas facile de jouer dans une vidéo effrayante pour une enfant de six ans. Mais maintenant c’est devenue une de nos fans, elle chante nos chansons sur YouTube.

Eudus: Quand nous cherchons Kallomäki sur internet, on apprend que c’est un groupe de metal. Es-tu d’accord avec cela ?

Tero: Oui, je le suis, sur certains aspects. Nous avons de nombreux growls, une batterie double basse et des blast beats donc… Mais personnellement je me définis plus comme un groupe de pagan, folk voir rock. Mais ce n’est pas un problème, ça ne change pas notre musique.

Eudus: Comment définirais-tu le pagan ? C’est un état d’esprit, une philosophie ?

Tero: Personnellement, je pense que c’est une sorte de liberté, une profonde connexion avec la nature. Le pagan connecte les gens de manière pacifique. J’aime les fêtes pagan, on y trouve une atmosphère pacifique, les gens sont si tranquilles et sympas. Nous en jouons en partie pour cela.


Photo_4_h_w

Eudus: Quelle est ta relation avec l’histoire et le folklore finlandais ? Sont-ils importants pour tes textes, tes compositions ?

Tero: Ça n’affecte pas mes compositions pour Kallomäki. J’écris au sujet des mythes qui intéressent les membres du groupe. Mais bien sûr que le folklore est intéressant et j’aime lire et me renseigner sur ce sujet.

Eudus: En Europe de l'Ouest, nous entendons souvent que les Finlandais forment le peuple le plus heureux du monde. Pourquoi ? Es-tu d’accord ?

Tero: Cela est si faux. Les gens sont heureux s'ils peuvent s’isoler dans leurs résidences d’été, etc. Nous aimons qu’il y ait de l’espace entre nous. J’ignore pourquoi on nous considère comme les plus heureux.

Eudus: L’histoire ancienne de la Finlande est-elle importante pour ses habitants ou les vieilles croyances ont-elles été abandonnées ?

Tero: Les vieilles croyances et traditions survivent toujours. Nous aimons cela et je pense que les gens s’y intéressent avec l’âge, plus que quand ils sont jeunes.

Eudus: Quand j’écoute Roka Ukri et quelques chansons d’Uuden Kuun Aika I&II (par exemple ma favorite, "Uuden Kuun Aika") je pense à de vieilles croyances de Louisiane, comme les sorcières. Ces chansons pourraient très biens se retrouver sur l’OST de la première saison de True Detective: as-tu vu cette série ?

Tero: J’ai vu quelques épisodes mais je n’ai pas accroché. Mais c’est différent me concernant. La chanson ("Uuden Kuun Aika") raconte l’histoire d’un joueur de jouhikko originaire de Tuonela (après sa mort à Kalevala). C’est également ma chanson préférée, et la seule où on retrouve un solo de jouhikko et sonne un peu comme mon groupe préférée, Anathema.

Eudus: Quels sont vos objectifs pour le futur ?

Tero: Beaucoup de concerts en Finlande, mais également un gros festival en Lituanie. Pas de nouvel album cette année, mais l’année prochaine….

Eudus: As-tu un message pour nos lecteurs ?

Tero: « Palaa jo Luoksemme jouhien herre, nouse ja hallitse, valitse, tuomitse ! »
(Reviens à nous, seigneur des chevaux, soulève toi et règne ! Choisis ! Juge !) On se voit à nos concerts et regardez nos clips sur YouTube, suivez nous sur Intragram et Facebook. « Kippis » ! À votre santé !


Photo_5_h_w


                                      English Version


Eudus: Hello, can you tell us about yourself and your musical background?

Tero: Hi! Greetings from gloomy and rainy Finland! I’m Tero Kalliomäki, founder, producer and some kind of a « creator » of bowed lyre driven finnish band, Kallomäki. I’ve played guitar for whole of my life, but jouhikko (bowed lyre) became my main instrument couple of years ago. I’ve played in Yearning, Saattue, Uinuos, Embassy of Silence and in Blind Hen before Kallomäki.

Eudus: When and why did you create your band Kallomäki?

Tero: Well, band rises from my solo project Kalliomäki, started 2018, so many things have happened quickly, two albums, tours and videos. I was inspired immediately after I found out which instrument makes that rough and some kind of a creepy sound that I have heard on some albums. I built and learned to play jouhikko 2017 and some way I created a myth behind it that leads also our gig rituals. Purpose was to have original sounding band with no guitars at all and also nice lookings shows.

Eudus: How was Roka Ukri received by fans? Over time, would you change anything on it?

Tero:Roka Ukri was a special record, I decided in the composing stage that almost every song have to feature some guest vocalist that I know or is my friend. It got very good response from the fans and we got a loyal fans that follows us to around Finland and also to foreign countries. Hmmm, I don’t think I would change anything, I love the versatile songs and the sounds that we manage to get to that album.

Eudus: The new album Uuden Kuun Aika I&II has been realased for over a week now. What does the title mean? What is the story of this new record?

Tero: Title is some kind of symbolic meaning to that after all is gone, there will be better times. I wanted to release double album, because there’s so personal lyrics and dark and atmospheric songs in the first half and second cd consentrates to continue story of Roka Ukri and is more « metal ». By the way, the whole story of Roka Ukri can be found from album covers.

Eudus: It’s a double album. The first part is dark, deep and calm. The second one more powerful, as Roka Ukri. Why split the fourteen songs in two groups?

Tero: There became two themes when I composed songs, first one is more closer to earth material, covers my depression stage and stories of shadow side of life and is also very calm as you said. I’m big fan of doom and other very dark music genres, that is our “doom”. Second part is made to be more like our debut album, very heavy songs but also that ritualish stuff.

Eudus: Is there a difference when you write, compose powerful songs like "Immensuo" or "Paluu", which is a perfect conclusion and when you create songs more deeper and calm like "Syys" (this song is the perfect exemple why, to me, Kallomäki is a wonderful band, deep, mysterious and unique)?

Tero: Thanks, I also love that song ! Yeah, there is difference. I use dark, sad and also « love » feelings to motivators for deeper songs, many times best songs are made when I’m feeling down or loved. Those some kind of metal songs are made in « natural » stage of mind, easier to get some aggression and stuff to songs in that stage.

Eudus: Can you introduce the line up who participated on Uuden Kuun Aika I&II?

Tero: I made compositions, recorded, mixed and mastered albums. Also played jouhikko and some synths and extras. Main vocals are by Teppo Tirkkonen, me and Melina Tarkkala . Bass, mouth and nose harp and backing vocals by Samu Lahtinen. Percussion and backing vocals by Petri Määttä, drums by Hapa Lampinen. Cello is played by Aapo Romu. Only guest on this album is Aslak Tolonen / Nest. He plays kantele on “Veri Jonka Nielet”.

Eudus: Do you compose all the songs? The Lyrics, the instrumental parts?

Tero: Yeah, I make all the songs and some lyrics. Our main lyricist is Petri Määttä, he writes beautiful lyrics about old finnish traditions and also some stories about Roka Ukri.

Eudus: The artwork of Roka Ukri was sober with a traditionnal Skull. But for Uuden Kunn Aika I&II, it is more gloomy/provocative. What is the message? Who created it?

Tero: Roka Ukri’s cover was my special, design skull mask that I use in our shows. UKA cover is more in the theme of Roka Ukri, it’s a scene where Roka is sacrificed and his cult followers are worshipping his dead body. The painting is made by my girlfriend Rita Rönkkö, she loved the idea and we worked as a team to get that as we wanted.

Eudus: You shot several videos to promote Uuden Kunn Aika I&II. How was the experience ? Do you have some anecdotes about the shootings?

Tero: we have. Of course we don’t have enough money to make as many pro videos that we want, but there’s also good videos that are done by ourself like "Kalmankehto" & "Immensuo". There’s almost always some kind of suffering for actors in videos, well, you'll see… Also we had some child actors in "Tanssihin Varjolasten", it became very dark video and it wasn’t so easy to made, scary things for six years old. But now she is also our fan, sings our song from YouTube.

Eudus: When we search for Kallömaki on internet, it is described as a metal band. Do you agree with that?

Tero: Well, I agree in some kind of aspect. We have so many growls and even some double bass drums and blast beats, so… But personally I like more pagan folk or rock, but everythings fine, that doesn’t change our music.

Eudus: To you, what is the definition of pagan? Is it a state of mind? A philosophy?

Tero: I personally think it’s some kind of freedom and deep connection with the nature. It also connects people in a peaceful way. I love pagan fairs, there’s so peaceful atmosphere and people are so chill and nice. We also have played in those.

Eudus: What is your relationship with the story/folklore in Finland? Is it important for you when you write, compose for Kallomäki?

Tero: It doesn’t affect to compositions of Kallomäki, I’ve written the own myth that our band and followers like. Of course folklores are interesting and I like to read and hear about those.

Eudus: In the Western World, we often read that the Finnish are the happiest people in the world. Why? Do you agree?

Tero: Heh, that is so un-true. Well, people are happy when they can isolate to their summer places etc. We love space between other people. I don’t know where are those happy people

Eudus: Is ancient History important to the Finnish or did they abandon their old beliefs?

Tero: Old beliefs and traditions keep going still, we love those and I think that when people age they follow more and are more interested about those than in the younger age.

Eudus: When I listen to Roka Ukri and some songs of the new one (like my favorite one "Uuden Kuun Aika"), I think about old stories of Louisiana, New Orleans (like witches etc). This songs could have been on the OST of the first season of True Detective: did you watch it?

Tero: I’ve seen some episodes and personally can’t connect those. But of course it’s different to me, the song tells a story about a jouhikko player from Tuonela (after death place in Kalevala). It’s my favourite song by the way, only song that have jouhikko solo and sounds a bit of my favourite band, Anathema.

Eudus: What are Kallomäki’s plans for the future? Any concerts?

Tero: Lots of gigs in Finland, also one bigger festival gig in Lithuania.. This year we don’t record new material, but next year...

Eudus: Do you have a message for our french (and non french) readers?

TeroPalaa jo luoksemme jouhien herra, nouse ja hallitse, valitse, tuomitse »! (« Come back to us now, Lord of the horses, rise and rule, choose, judge! ») See you on gigs and check out our music videos from YouTube and follow us on Instagram and Facebook! Kippis! (cheers)


Photo_6_h_w


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4