6918

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été mise en ligne le 08 mars 2015
Sa note : 12/20

LINE UP

-Deus Mortuus
(chant)

-Goathammer
(guitare)

-Korvus
(basse)

-Mentor
(batterie)

TRACKLIST

1) Disaster of the Worlds
2) Burning Churches
3) Ancient Serpent
4) Dis and Join the Void
5) Might of Wrath

DISCOGRAPHIE

Wrath (2014)
Greed (2016)

Blakk Old Blood - Wrath
(2014) - black metal - Label : Independent



Imaginez : un groupe vend son EP à 18 exemplaires uniquement lors de ses concerts, et pas 1 de plus a priori. 18 car 6+6+6 = 18, futé hein ? Ca vient de Suisse et on pense donc à Celtic Frost et culte. Forcément avec cette envie d'être true underground ! Mais notre esprit se ressaisit aussitôt et la question pointe « Pourquoi faire une promo en dématérialisé alors qu'ils vendent que 18 exemplaires de leur EP ? ». C'est bien à cette redoutable question qu'il faudra, entre autres, répondre.

Musicalement vous vous doutez bien qu'avec de telles aspirations à l'underground et ces délires de numérologie associés à des évocations de Satan on ne peut plus grossières on ne va pas aller révolutionner la marmite. Vous êtes écoutés car la troupe helvète va piocher dans les grands anciens, Darkthrone notamment. On prend le côté ultra crade et cru d'un Hate Them ou Plaguewielder et on saupoudre d'un Old Wainds lui-même inspiré de Darkthrone et on obtient de la musique noire, sombre, froide et pas originale pour un pet. Fort heureusement il y a de l'idée et un certain talent pour la composition, tant et si bien que si la cruche va à l'eau, l'ivresse musicale est présente.
Oh, vous ne toucherez pas les sommets insoupçonnables de la félicité mais il faudrait faire preuve d'une savante mauvaise foi pour ne pas reconnaître à Blakk Old Blood la capacité à faire du bon black metal bien classique à tendance trve. On ne boudera pas notre plaisir d'âme sombre en peine et on pourra même les remercier de sortir un EP aussi pur, même si agrémenté du groove 'n roll qui commençait à poindre dans le Darkthrone de l'époque, en 2015. Véritable machine à voyager dans le passé (car manifestement le bouton futur est cassé) ce Wrath fera du bien à tous les nostalgiques et ceux pour qui le black metal n'aurait jamais dû évoluer.


Blakk Old Blood signe une sorte de pépite dans son genre. On lui reprochera un manque d'originalité patent mais on sera bien embêté au moment de l'attaquer sur sa science du black metal (sans kk). Il coule de source qu'un tel EP ne satisfera que les fans de black underground. Cependant on peut quand même mettre en doute l'honnêteté de leur démarche car quel intérêt de vendre 18 exemplaires d'un disque pour le mettre en promo en dématérialisé ?


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4