17351

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été mise en ligne le 31 mars 2016
Sa note : 10/20

LINE UP

-Deus Mortuus
(chant)
 
-Goathammer
(guitare)
 
-Korvus
(basse)
 
-Mentor
(batterie)

TRACKLIST

1) Misanthrope
2) Intermezzo
3) Thou are the Dragon
4) Seed of Greed

DISCOGRAPHIE

Wrath (2014)
Greed (2016)

Blakk Old Blood - Greed
(2016) - black metal - Label : Clavis Secretorum



Les Suisses de Blakk Old Blood ont un grand avantage : ils ne savent pas tricher. Ils ne cherchent pas à dire qu’ils veulent faire de la musique recherchée ou novatrice. Non, objectif black metal et point barre. Et s'ils peuvent être le plus primitif possible, ils prennent. Leur précédent EP, Wrath, faisait du Darkthrone, ont-ils réellement une raison pour évoluer ?

Réponse : non. De Darkthrone ils passent à Darkthrone. On pourrait ajouter une touche de Old Wainds, mais comme Old Wainds ressemble aussi à Darkthrone, la boucle est bouclée. Son froid, guitares pauvres et pourtant si black metal, batterie branchée sur courant continu. Là où ils se démarquent des glorieux aînés, c’est par leur brutalité plus poussée. En effet Blakk Old Blood est capable de blasts plus méchants et dévastateurs que les Norvégiens. Toutefois, ils ont aimé le virage rock'n'roll récent puisqu’ils n’hésitent pas à parsemer leurs compositions de groove typique du black'n'roll, toujours dans un esprit très brut évidemment.
L’EP étant excessivement court, douze minutes à peine, il passe à fond la caisse. Du moins pourrait-on le croire en s’en tenant au formalisme mathématique. Car sur ces douze minutes, les Suisses s’en sont réservées huit afin de balancer une chanson totalement mid tempo, sans batterie, avec un riff que ne renierait pas Panzerfaust de… oui, Darkthrone. Plus du tout black'n'roll pour le coup, on se prend une ambiance mortuaire rendue incantatoire par le chant à la Attila posé dessus. L’essai est osé dans le style et touche la cible, même si on peut s’interroger sur l’intérêt d’une telle longueur sur un EP si court. L’attitude punk tout simplement.


Très et trop court, ce Greed n’en demeure pas moins toujours une promesse de plus pour le futur album longue durée de Blakk Old Blood. De manière surprenante finalement, on se prend à l’attendre avec une ferveur, contenue certes, mais bien présente. On espère alors que tous les aspects ultra black et surprenants comme "Seed of Greed" se mélangent et se magnifient pour accoucher d’un bel antéchrist.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6