6748

CHRONIQUE PAR ...

109
S1phonique
Cette chronique a été mise en ligne le 28 octobre 2014
Sa note : 17/20

LINE UP

-Craig Land
(chant)

-Shoi Sen
(guitare)

-Paul Nazarkardeh
(guitare)

-Arran McSporren
(basse)

-Nick Tingle
(batterie)

TRACKLIST

1) A Strange Awakening
2) Illumination
3) Singularity
4) Crystal Mountain

DISCOGRAPHIE


De Profundis - Frequencies (EP)
(2014) - death metal progressif - Label : Autoproduction



En dix ans les britanniques de De Profundis ont sorti trois albums et proposent depuis juin et gratuitement sur leur bandcamp, Frequencies, EP de trois titres originaux et une reprise teasant le prochain quatrième album, de ce fait attendu.  

Étonnant exercice de style ou réelle envie de la part du groupe de faire plaisir et de se faire plaisir ? On peut déjà irrémédiablement trouver un début de réponse dans la très bonne reprise de Death à savoir "Crystal Mountain". Au moins la tendance est de suite mise en avant : du death, de la technique, de la maîtrise et un chouille de mélodie fortement gonflée au groove. Bon, les reprises font en général difficilement mouche et s'attaquer à Death, qui est en ce moment plus présent que jamais (via Death to All depuis un ou deux ans et depuis la disparition de Chuck), est un exercice bien « casse goulette ». Mais la réalisation est réussie et met en avant le niveau de chacun des membres. A ajouter sans hésiter dans leur setlist lorsque leur temps de jeu le permettra.

Sur les trois nouvelles réalisations, c'est également le pied. D'abord ça ne dégueule pas la vitesse à plein nez et le déballage de BPM histoire d'en mettre plein la vue. Donc et ensuite, on peut prendre le temps sur chaque composition, de cinq minutes à chaque fois, d'entrer dans le jeu du groupe. Les vocaux sont bien évidemment growlés mais totalement compréhensifs. Une deuxième couche médium à gorge de troll vient appuyer certaines parties et le tout dans la maîtrise. Point trop n'en faut, le mieux l'ennemi du bien etc...
Justement tout est savamment dosé et la production optimise, voire par moment sublime, les compositions : basse, batterie et guitares (riffs ou solos) sont agréables, et lorsque tous les éléments parviennent à se distinguer, les oreilles commencent à perler de plaisir ("Illumation" notamment). Et avec tout ça ? Et bien voilà trois compositions dynamiques, embarquant l'auditeur dans un sens pour le retourner sur un changement de rythme ou un contre temps totalement réussi. D'apparence simple, le tout est quand même nettement fouillé et complexe. "Singularity" tire son épingle du jeu notamment grâce à de bonnes phases d'accélération où le coté prog' est timidement repoussé pour appuyer le coté death tout en équilibre. Excellent.


WAHOU ! Si le groupe cherche à faire parler de lui en mettant un peu de lui gratuitement à disposition, et bien c'est gagné ! Cliquez vite sur le lien bandcamp pour vous enfourner l'EP, attendre le prochain album et acheter les trois autres puisque c'est sur la même page. En trois mots la chronique aurait pu se résumer en : une vraie réussite. (Du coup j'attends la suite, sagement mais sûrement).


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5