6178

CHRONIQUE PAR ...

109
S1phonique
Cette chronique a été mise en ligne le 13 septembre 2013
Sa note : 12/20

LINE UP

- Olivier Coulon
(chant+guitare)

- Jean-François Aragon
(guitare)

-Michel Franchi
(basse)

- Matthieu Coulon
(batterie+chant)

TRACKLIST

1) My Emptiness
2) Russian Roulette
3) Cruel World
4) Ugly
5) Remember The Silence
6) Dextermination
7) Skin & Life
8) Temptation
9) Far Beyond Pleasure
10) Dreadful Hunger

DISCOGRAPHIE

Démo 2008 (2008)
Inner Voice (2013)
Psycho Thrill (2017)

Mother & Pearl - Inner Voice
(2013) - hard rock metal moderne foire à tout - Label : Brennus Music Symbol Muzik



- « Dis Papa c'est quoi le metal moderne ?
- ...
- Dis Papa c'est quoi le metal moderne ?
-...
- Dis Papa comment on fait les bébés ?
- Hum..hum ..Alors le métal moderne, fiston, c'est une nouvelle façon de définir pour certains le style musicale de certains groupes sur des albums dont le style est difficilement définissable. Tient je te propose de prendre Inner Voice du groupe Mother & Pearl pour t'en parler.
»


Mother & Pearl est un groupe Lyonnais formé il y a une huitaine d'année, et qui, après deux démos, nous présente son premier album. Qu'il est difficile de nommer le genre pratiqué (puisque tout doit être répertorié). Mais ne nous trompons pas, le rock proposé par nos amis est de celui qui sature les guitares, rythme les chansons à la batterie, qui parfois s'enblaste et riff par-ci et riff par-là sur des vocaux au spectre assez large. L'homme de la rue nous parlerait de hard rock, tout simplement. D'ailleurs, "Emptiness", qui ouvre l'album, travaille dans les registres des groupes ayant réussi à populariser la sainte musique. Tout au long de l'album, on se dit d'ailleurs «Ce morceau est thrash! » , «pas mal cette pointe de metalcore» ou encore « heavy heavy yeah ». C'est donc bien la samaritaine des genres qui nous attend, mais ne pensons pas que cela est mal joué.C'est d'ailleurs l'un des bons points du disque. Son son et sa production sont vraiment impeccables et permettent de passer le disque à tout moment sans démanger les cages à miel.

Le bât blesse plutôt au niveau technique : peut être est-ce voulu par le groupe, mais il reste systématiquement, à chaque morceau, une possibilité d'en faire plus, sans la volonté cependant. Les parties surprenantes, séquencées et changeantes de rythme ou de guitare / batterie sont très plaisantes, et pourraient être posées comme la marque de fabrique du groupe sur cette album. Mais on ne dépasse pas les limitations de vitesse. Du coup les bonnes parties de solo ou les saccades de tempo ne relèvent pas le point pénible de l'opus. C'est difficile et peut être même dur à dire, car on entend bien que le groupe donne dans les dix chansons toute sa sincérité et son amour de la musique, mais les parties vocales entachent la qualité musicale complète de Inner Voice. Pourtant, et également pour cette partie, on comprend bien que des efforts sont fait pour balayer tous les genres souhaités : du chant clair , du rauque de rock et même du core à cri et à chant. Alors, pardon maman, mais ce n'est pas la perle du groupe et lorsqu'on entend un anglais poussif à l'accent très Bernie Bonvoisin l'oreille reste en berne et triste.

Cette partie, nécessaire dans la chronique du disque, ne doit pas cependant remettre en cause l'audibilité de l'album. Comme expliqué ci-dessus, ces éléments de critique sont le fruit des observations et réflexions que l'on peut se faire au fur et à mesure des écoutes. Les chansons restent agréables (Remember The Silence") , les solos justes ("Dextermination" ou "Skin & Life") et  les riffs de bon entrain ("Dreadful Hunger"). Admettons seulement que pour sortir du lot, et avec ses qualités certaines, les frères Coulon devront ajuster ces éléments qui ne peuvent rien, sinon que laisser une impression de semi-professionnalisme. Résumons autrement en affirmant qu'avec cet album, le combo Lyonnais obtient ses galons du metal band ayant passé un cap, lui permettant de graver dans le sillon (enfin dans le cluster ou le CD) ses compositions mûries au fur et à mesure des nombreuses scènes réalisées depuis ses débuts.

- « Alors tu vois fiston, le modern metal c'est finalement ce que plusieurs groupes commencent à proposer depuis quelques années :  ne pouvant s'autoriser à choisir parmi une étiquette ou un style, le metal band préfère jouer sa musique , la proposer et poursuivre ses inspirations en propre sans s'attacher aux étiquettes conventionnelles de classement.
- Ha oui Papa, alors Mother & Pearl avec Inner Voice fait du metal moderne et j'ai compris !
- Bien mon fiston et garde ce bon exemple avec cet album, il reste du travail à nos amis lyonnais pour se démarquer mais cette première production sans être géniale reste agréable à l'écoute
- Merci Papa, je peux aller jouer avec mes Machine Head, Metallica et mes Arch Enemy Maintenant ?
- Oui vas y mais laisse cet album à la vilaine pochette sorti on va se le ré-écouter encore une fois...
»




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5