18320

CHRONIQUE PAR ...

132
Eudus
Cette chronique a été mise en ligne le 21 avril 2020
Sa note : 13/20

LINE UP

-Mariangela Demurtas
(chant)

-Kris Laurent
(guitare+basse+claviers)

-Tarald Lie
(batterie)

TRACKLIST

1) Dancing with Tears in My Eyes (Ultravox cover)
2) Ti Sento (Matia Bazar cover)
3) Black on Black (Lisa Dabello cover)
4) The Riddle (Nik Kershaw cover)

DISCOGRAPHIE


Ardours - Eu4ria (EP)
(2020) - rock metal alternatif - Label : Frontiers Records



Un an après la sortie de leur premier album, Last Place on Earth, Ardours est de retour avec un EP (digital) au thème un peu particulier. Le binôme propose ici Eu4ria, EP de quatre reprises de titres électro-pop des années 1980. Intriguant.

Si la première livraison d'Ardours était honnête, entraînante par moment, elle manquait clairement de caractère. Qu'en est-il d'Eu4ria ? Premier constat, un gros ratage en règle, "The Riddle". Popularisée par Gigi d'Agostino dans les années 1990, cette nouvelle mouture est complètement à côté la plaque. Sur un rythme mid-tempo, la proposition ne décolle jamais, et Mariangela semble complètement à côté de ses pompes. Cela laisse un goût amer puisque "The Riddle" clôture cet EP. Cependant, les trois autres reprises sont de bien meilleure qualité. Et surtout, plus énergiques. "Dancing with Tears in My Eyes", qui surprend par les lignes vocales de la douce Italienne, est rythmée, entraînante, on retrouve cette base alternative aperçue sur la première livraison d'Ardours. Les arrangements (notamment les parties rythmiques) sont bien pensés et la vocaliste semble vivre la chanson. Mais ce n'est qu'une mise en bouche, "Ti Sento" est clairement la révélation de ce nouvel effort.
Dans sa langue natale, la miss semble particulièrement à l'aise. Son timbre particulier (qui sied si bien à Tristania) envoûtant mais assez troublant par moment (la première écoute de "Dancing with Tears in My Eyes" peut être rebutante) donne du relief et de la modernité à cette œuvre vieille de trente six ans désormais. La frontwoman explique qu'en attendant d'offrir un second album, le groupe souhaitait proposer aux fans quelque chose de différent afin de patienter et que le meilleur moyen était de revisiter quelques chansons magnifiques des années 1980 avec leur propre signature. Effectivement sur ces deux premières pistes la patte Ardours est présente, en témoigne le sublime final de "Ti Sento" où Kris Laurent démontre son talent de multi instrumentaliste. "Black on Black" se montre elle un peu timide, l'approche est moins directe, on salue néanmoins des couplets forts intéressant avec une voix grave et tiraillée et apport de la batterie de Tarald assez percutant. Un très bon entracte, suave et sucré, en attendant de voir ce qu'Ardours nous propose par la suite.


Eu4ria ne révolutionnera pas le monde du metal alternatif. Cependant le trio livre un EP intéressant, bien d'autres groupes se sont cassés les dents sur des reprises des années quatre-vingts. La première moitié de ce nouvel effort est une réussite, malheureusement gâchée par un titre final complètement hors de propos.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4