CHRONIQUE PAR ...

67
Silverbard
le 08 juillet 2012




SETLIST

n/a

AFFILIÉ

17 juin 2012 - Hellfest


Blood_Red_Throne_Hellfest_20120617

Le death metal est un genre qui peut s'aborder de plusieurs manières. Pour certains c'est l'occasion de dénoncer plus violemment des sujets révoltants, on peut penser au groupe géniteur Death. Pour d'autres, c'est le moyen de repousser les barrières de l'interdit en allant d'excès en excès dans l'imagerie gore (Cannibal Corpse entres autres). Pour d'autres enfin, c'est juste du fun comme pour l'all-star band suédois Bloodbath ou les Norvégiens de Blood Red Throne.

« En Norvège, on fait du black metal. Mais comme on était trop con pour ça, on n'a pu faire que du death! » Voici les intelligentes paroles de Yngve "Bolt" Christiansen, nouveau chanteur de la formation, à l'attitude scénique tout aussi intelligente. En résumé, le monsieur boit, headbangue, fait des doigts d'honneur à tour de bras et saute dans tous les sens. Du fun, que je vous disais ! Autrefois connu pour accueillir Tchort, ex-membre d'Emperor, le groupe a subi de nombreux remaniements et comprend à présent un nouveau guitariste, Ivan "Meathook" Gujic, alias le sosie le Dimebag Darrell qui possède (lui aussi) un goût tout particulier pour le Jack Daniel's et qui n'hésite pas à en faire profiter à tout le monde, public comme photographes.
Malgré une batterie triggée trop présente, le spectacle est sans faille. Du death metal brut de décoffrage, groovy à souhait et joué par des membres  talentueux et qui se font plaisir sur scène! Que demander de plus ? Le public assez peu présent en début de set ne tarde pas à rappliquer et se joindre à la fête. Ca headbangue, ça pogote, un wall of death se retouve même lancé sur une des dernières chansons à la demande su frontman. Celui-ci prend alors des proportions inattendues puisque qu'il couvre finalement la largeur de la scène et une profondeur d'une vingtaine de mètres! Peu de « metalheads»  daigneront finalement affronter ce « braveheart» , mais l'effet était là !


L'image forte que l'on retiendra sera aussi cette peluche de tête de femme décapitée et ensanglantée que notre "Bolt" préféré s'amusera à tenir au bout d'une pique tout au long du set pour finalement lui donner un baiser fougeux. Si vous aimez le death metal pour ce qu'il a de plus débile, le Trône rouge de sang est fait pour vous !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5