6917

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été mise en ligne le 08 mars 2015
Sa note : 11/20

LINE UP

-Lauri Santeri Lohi
(tout)

TRACKLIST

1) Flanger Effects And Venlafaxine
2) You Are Next
3) Armed For A Schoolday
4) Fly With Me
5) You Cant Handle This In A-Major
6) Had Enough
7) Close
8) Illness
9) A Human Cell
10) Our Day Is Beautiful

DISCOGRAPHIE


Charming Timur - For the Duration of Psychiatric Treatment
(2015) - néo metal barré - Label : FullblastPR



Chaque chronique a son histoire. Elle est souvent insignifiante et c'est pour cela qu'on ne vous en fait pas part. Pas de Babar ici, mais pour une fois cette histoire doit être contée. D'une sachez que « Timur » signifie Est en indonésien. De deux, sachez que l'Indonésie m'est chère. Alors pensez donc, voir un album de Charming Timur dont le style est catégorisé de black chelou et donc rattaché de près ou de loin à ma spécialité metallique, je devais saisir l'occasion. Introduction faite.

Sauf que des fois quand on fait des recherches et qu'on ne trouve rien sur des site purement metal, ça met la puce à l'oreille avant même d'avoir entendu la moindre note de musique. Le côté chelou doit probablement prendre fortement le pas sur le côté black metal. En fait, autant vous le dire tout de suite si vous vous attendez à du black metal, allez très vite écouter ailleurs si vous n'y êtes pas. Cet album est tellement vaguement black metal (le chant uniquement et encore, il est enseveli de distorsion) que vous ne courriez que vers votre désillusion. Le meilleur moment de cet album est d'ailleurs probablement lorsqu'on entend rien de black metal ("Fly With Me"). Donc ne vous attendez pas à du black metal, mais du chelou, de l'indus. Mais metal. Quand même.
Sauf que chelou est un terme rarement usité pour décrire de la musique metal, et à juste titre. Ici pensez Marilyn Manson, Thy Catafalque, Korn et Depeche Mode. Oui, pourquoi pas. Le monsieur finlandais (car oui, déception, cela n'a rien à voir avec l'Indonésie en plus) aime tous ces groupes et cela ressort fortement dans sa musique. Et fortement signifie vraiment de manière évidente. Impossible de ne pas y penser à l'écoute de cet album hallucinogène. C'est un paradoxe assez récurrent de ces groupes barré/fusion/etc..., ils ne sont en général pas si uniques qu'ils le clament. Alors oui la mixture ici présente est très originale si on se place dans un contexte général et qu'on écoute de manière distraite.
Mais la concentration apporte réellement de la clarté et la confirmation des influences précitées. Difficile toutefois de déterminer si c'est vraiment dérangeant ou simplement de la curiosité. Cela dépendra a priori de votre degré d'accointance avec celles-ci et de votre volonté de les entendre. Ensuite, au-delà de toutes ces considérations d'influences/ressemblances, reste la question cruciale de la qualité de la musique. Elle est bonne, les mélodies sont là et les divers riffs ou thèmes sont efficaces. Seulement on peut regretter une certaine pauvreté instrumentale sous toutes ces couches d'effets. Et cette efficacité fait craindre une lassitude rapide. Sachez également que votre envie de metal entrera dans la balance.


Barré oui. Original, non malheureusement. Agréable oui. Ultime, non malheureusement. Pour tous, non évidemment. Il plaira bien plus aux aventuriers ou adeptes de l'indus qu'aux autres. Reste le point non résolu de la qualité des compositions, trop simples pour prétendre à plus que du moyennement bon.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6