6879

CHRONIQUE PAR ...

97
Winter
Cette chronique a été mise en ligne le 09 février 2015
Sa note : 13/20

LINE UP

-Stefan Necroabyssious
(chant)

-Achilleas C.
(guitare)

-Sotiris
(guitare)

-Stratos Kountouras
(basse)

-Haris
(batterie)

TRACKLIST

1) Kabalistic Invocation of Solomon
2)
Realm of Obscure
3) Arcane Conjuring
4)
Leprocious Lord
5) The Bright Trapezium
6) Death Chant
7) Delve into the Past

DISCOGRAPHIE


Varathron - Untrodden Corridors of Hades
(2014) - black metal mix grec/pagan - Label : Agonia Records



Varathron… Ça faisait un bail… Dans ma tête, ce nom est indissociable de celui de Rotting Christ et Necromantia, dans une moindre mesure de Vorphalack, bref, il s’agit d’une référence de la première vague de  black metal grecque, ô combien différente de sa consœur norvégienne. His Majesty at the Swamp, Thy Mighty Contract, Crossing the Fiery Path, des albums cultes à défaut d'être aboutis. Vingt-et-un an après, que reste-t-il de nos amours ? Que reste-t-il de ces beaux jours ? Pas de vieille photo de ma jeunesse, mais plutôt une créature à la Frankenstein.
 
La cinquième œuvre de nos respectables pionniers hellènes sent en effet la greffe à plein nez. Cette odeur de formol, d’iode et de souffre qui accompagne toute opération de vivisection (ne me dites pas que vous n’avez jamais essayé…), ça ne trompe pas. D’un côté, un tronc et une tête grecs qui sentent le vieux black metal du sud des années 90 : production crasseuse, rythme posé, thrashisant au plus fort de la tempête, et des guitares aussi mélodiques et classiques que râpeuses (du verbe râper, pas de rap là-dedans, s’il vous plaît !). De l’autre, des membres scandinaves puant le black metal tel qu’on l’entend en général, à savoir cette musique grésillante inventée dans les fjords, sauvage et froide. Un black tirant dans ce cas fortement sur le pagan, genre Djevelmakt de Kampfar. Au milieu : nos apprentis chirurgiens. Armés de bistouris, de haches rouillées et de fil de fer, ils vont tenter de former un tout cohérent de ces bouts sanguinolents. Le produit : Untrodden Corridors of Hate. Qualité du produit : correcte, à défaut d'être exceptionnelle.
Disons que l’on sent que nos artistes bourlinguent depuis un certain temps, leur savoir-faire leur a permis de concocter une œuvre assez sympathique et qui combine véritablement les deux styles évoqués précédemment. Si "Kabalistic Invocation…" et l’hypnotique "Arcane Conjuring" (très vieux Necromantia dans l’âme) penchent très nettement du côté metal noir grec, le reste des titres propose réellement une combinaison de chorus mélodiques à l’ancienne et de passages incisifs au son si caractéristique du pagan, "Leprocious Lord" ou "Death Chant" (à l’intro « plus pagan que moi, tu meurs ») en sont les exemples les plus saisissants. Parfois hésitant dans les enchaînements ("The Bright Trapezium"), Untrodden Corridors… propose tout de même cinquante minutes d’une musique plaisante pour tout amateur de black pesant, cradingue et mélodique, sans fulgurance, ni ultra noirceur. Du travail propre et solide en somme. On notera pour l’anecdote un final un peu surprenant par son côté légèrement prog et l’intervention d’une demoiselle lançant forces imprécations ("Delve into the Past"), mais il ne s’agit que d’un épiphénomène, le reste de l’album utilisant des critères bien plus classiques.

 
Julien Clerc peut dormir tranquille, point de vue métissage,  Untrodden Corridors of Hades ne bat pas la si célèbre Melissa (la métisse d’Ibiza, rien à voir avec Mercyful Fate, ne mélangez pas tout !). La dernière œuvre des respectables vétérans grecs n’en est pas pour autant un échec. Proposer une combinaison cohérente de vieux black grec et du pagan en vigueur dans les terres septentrionales, ce n’est pas si évident et Varathron s’en sort bien. A défaut de nous faire entrer en extase, Untrodden... s’écoute avec plaisir. On saura s’en contenter en célébrant une fois de plus la santé de la scène grecque.
 



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5