6159

CHRONIQUE PAR ...

106
Belzaran
Cette chronique a été mise en ligne le 25 août 2013
Sa note : 14/20

LINE UP

-Fabio Lione
(chant)

-Nick Savio
(guitare)

-Dave Cestaro
(guitare+basse)
 
-Camillo Colleluori
(batterie)

TRACKLIST

1) Room 212
2) Watching in Silence
3) Still Alive
4) No Rest for the Angels
5) Life Has No Meaning
6) We Must Believe
7) The Answer
8) Il Tempo del Fuoco
9) A Fading Angel's Life
10) Countdown to Revenge
11) The Gate to Nowhere ...

DISCOGRAPHIE


Hollow Haze - Countdown To Revenge
(2013) - speed metal - Label : Scarlet Records



La critique du précédent album de Hollow Haze signalait ceci : « Ramon Sonato (le chanteur) (…) exaspère dès les premières secondes, les premières notes, les premières fois où il ouvre sa bouche, histoire de nous faire comprendre que l'écoute ne sera pas particulièrement agréable. » Même si le groupe ne possédait pas que cela comme défaut, le gentil chroniqueur concluait sur : « on espère (…) qu'Hollow Haze identifiera ses qualités pour, ainsi, mettre ces dernières en avant, reléguant donc les points noirs aux tâches subalternes. » Il faut croire que le groupe transalpin lit les Eternels, puisqu’ils ont viré leur chanteur et embauché… Fabio Lione à la place ! Est-ce que cela suffira à remonter la médiocrité de leur discographie ?

C’en est presque écœurant mais la réponse est oui. Posséder l’un des plus grands chanteurs de power metal permet de sublimer une musique. Il y a quelque chose de fondamentalement injuste dans cette histoire, mais autant profiter de la musique de ce Countdown To Revenge. Après une introduction franchement dispensable, "Watching In Silence" vient mettre une bonne claque dans la gueule de l’auditeur avec ses six minutes. Commençant lentement, elle prend vite en intensité et le refrain est sacrément accrocheur. Le tout s’enchaîne parfaitement et fera headbanger l’auditeur lors du pont. Un opener de grande qualité, bien peaufiné. Fabio Lione montre toutes ses qualités : puissance, émotion, variété dans la voix. Du grand art. Et dès le morceau suivant, "Still Alive", on voit bien que le groupe a décidé de jouer sur ses atouts : tout est basé sur le chant. Il faut dire que ce dernier est magistral et particulièrement prenant. Hélas, on sent déjà pointer le défaut de l’album : à trop se reposer sur le chant, les guitares en font le minimum. Les riffs sont minimalistes au possible (quand ce ne sont pas de simples accords plaqués). Heureusement, les claviers apportent un peu de richesse au spectre sonore. Mais on aurait aimé un peu plus de travail derrière le chant. Ainsi, "Life Has No Meaning" propose une intro avec une guitare (un peu) plus travaillée qui se marie bien avec le chant. Mais dès le refrain, on ne fait plus que plaquer des accords, la batterie est atone et tout est porté uniquement par le chant de Fabio Lione.

Du coup, Hollow Haze construit l’un de ses albums de power metal basé avant tout sur le chant (dans le veine de Edguy en quelque sorte). Vu le chanteur, c’est compréhensible. Sauf qu’utilisé chez Rhapsody Of Fire, c’était quand même autre chose. Les soli se révèlent peu marquants, bien que travaillés. Par contre, le groupe construit de vrais morceaux, avec des passages marquants. De plus, il développe un style homogène, entre refrains épiques et couplets plus sombres, à l’image du côté science-fiction qu’il veut se donner. Du coup, les morceaux moyens sont rares. Et si on n’est pas pleinement transcendé par ce Countdown To Revenge, c’est son homogénéité dans sa qualité qui en fait aussi sa force. Le rythme de l’album est bien mené et, mine de rien, de nombreux passages font mouche. Le groupe est capable de nous entraîner aussi bien avec des morceaux rapides ("We Must Believe") ou avec des morceaux mid-tempo ("The Answer"). Il finit par ressortir une vraie ambiance à la fois froide et épique de cet album. Cependant, il ne faut pas nier que quelques pistes sont sauvées par Lione ("Il Tempo Del Fuocu" et son refrain par exemple). Le groupe nous propose même quelques morceaux plus longs, dont le titre éponyme "Countdown To Revenge" qui dure pas moins de 8 minutes et qui est plutôt réussi.

Pour moi, il y a deux types de power metal : celui où les guitares priment et celui où le chant domine. Je préfère le premier type. Du coup, Countdown Of Revenge me laisse un goût d’inachevé. Cependant, les qualités des morceaux sont là et Fabio Lione transcende ce disque de sa classe. Au final, l’album s’écoute avec beaucoup de plaisir et les passages accrocheurs sont légion. Mais on ne peut s’empêcher de se dire que si Fabio Lione quittait le groupe pour leur prochain opus, Hollow Haze risquerait fort de redescendre dans la catégorie d’en-dessous… Mais pour le moment, ne boudons pas notre plaisir.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2