5830

CHRONIQUE PAR ...

106
Belzaran
Cette chronique a été mise en ligne le 27 février 2013
Sa note : 13/20

LINE UP

-Anders Strokirk
(guitare+chant)

-Albin Andersson
(guitare)

-Fred Cardona
(basse)

-Martin Karlsson
(batterie)


TRACKLIST

1) Moriendo Renascor
2) Solid Redemption
3) Soul Confusion
4) Eternal Cold
5) Holy Sins
6) Bloodred Silence
7) The Inferior
8) Carnal Destination
9) The Reaper
10) Life in Sin
11) Dead Blackened Hole

DISCOGRAPHIE


Blackshine - Soul Confusion



Blackshine est un groupe suédois fondé il y a 25 ans afin de jouer du death metal. Et pourtant, Soul Confusion n’est que leur quatrième album... Autant dire que le groupe a de la bouteille, mais n’a pas vraiment profité des années pour s’épuiser dans les albums. Les voilà donc avec un album de death metal mélodique tout ce qu’il y a de plus classique, visant clairement une efficacité imparable. Qu’en est-il ? Blackshine a-t-il profité des six années qui séparent ses deux derniers opus pour nous sortir une vraie tuerie ?

Force est de constater qu’à la première écoute, l’enthousiasme est de mise. Après une introduction qui fait monter la sauce, "Solid Redemption" montre un visage peu original mais accrocheur. Et quand démarre le morceau éponyme, on est en mesure de se demander si Blackshine n’est pas en mesure de nous mettre une bonne claque dans la gueule. Le couplet est prenant, le refrain directement assimilable. Déjà le headbanging devient obligatoire… Hélas, on atteint là un niveau dans l’album que l’on ne retrouvera jamais. Car déjà le groupe montre ses limites. Fiers de leur refrain, les Suédois le répètent un peu trop… Et surtout, l’absence de solo surprend. Résultat, le morceau est une bonne tuerie bien accrocheuse, mais elle manque cruellement de fond. Et ce sera ainsi sur tout l’album. Et c’est dommage, car le groupe sait vraiment être efficace. Si certains morceaux restent dispensables, le groupe a vraiment une formule qui tabasse sévèrement. Le manque de variété plombe un peu l’ensemble. Heureusement, quelques morceaux plus lourds et différents aèrent l’album ("Holy Sins", "The Inferior"). Mais l’absence de risque et l’académisme de l’album déçoivent. Pas de partie acoustique, des structures très simples… Il faudra d’ailleurs attendre le dernier morceau, "Dead Blackened Hole", qui, sans être exceptionnel apporte un peu de surprise. Son solo, très réussi, donne tout de suite une autre dimension à cette chanson. J’allais d’ailleurs écrire qu’il y avait quasiment pas de soli dans l’album et en le réécoutant, je m’aperçois qu’il y en a plus que ce que je ne croyais. C’est dire si je les ai remarqués. Cependant, alors que je trouvais les morceaux très simples, au fur et à mesure des écoutes on s'aperçoit que ce n'est pas forcément toujours le cas. La deuxième partie de l'album est ainsi un peu plus complexe dans les constructions des morceaux.
Cependant, une certaine lassitude ne s’installera que pour ceux qui attendent plus qu’un album efficace. Car, en cela, Blackshine envoie du lourd. Les morceaux semblent calibrés pour la scène. Le chanteur possède une voix particulière, entre le chant clair et le growl. Personnellement, j’adore ce côté à la fois mélodique et agressif. Il fait également quelques incursions en voix claire (exclusivement sur les refrains), cela apporte une variété pas désagréable. Ces derniers s’enchaînent et souvent l’envie nous prend de les scander rageusement. Clairement, ce Soul Confusion donne envie de voir le groupe sur scène tant leur musique est accrocheuse et pleine d’énergie. Car si le groupe fait du death metal, il n’est pas vraiment du côté obscur du genre. On est plutôt dans une forme d’énergie hymnique. Les tueries sont nombreuses et s’enchaînent avec plaisir. Le groupe a du métier et fait du bon melodeath. Le niveau reste constant tout le long de l’album, ce qui est assez rare pour être signalé. Il n'y a pas vraiment de temps faible dans Soul Confusion. De plus, le chant rocailleux d'Anders Strokirk donne un petit côté oldschool pas désagréable, avec des relents trash bien virils. Cela donne une identité et une originalité au groupe.


Ce Soul Confusion est donc un bon album de death metal mélodique qui ravira les adeptes du genre. Pas original pour un sou mais très efficace, on aurait aimé que Blackshine prennent quelques risques pour faire grimper d’un cran leur galette. Et on sent qu’ils ne sont vraiment pas loin de faire beaucoup mieux. Cependant, le headbanging est automatique et systématique lors des écoutes et c’est une grande qualité. En espérant ne pas attendre encore six années pour voir le groupe nous proposer son prochain album. Sachant que celui-ci est auto-produit, ce n’est hélas pas gagné !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7