17798

CHRONIQUE PAR ...

124
Shamash
Cette chronique a été mise en ligne le 03 novembre 2017
Sa note : 17/20

LINE UP

-Flo Butcher
(chant)

-Gaz Oil
(guitare)

-Quentin Guilluy
(basse)

-Mat Trak
(batterie)

TRACKLIST

1) Intro
2) Gap
3) Erase
4) Intelligence Failure
5) Rest In Beast
6) Wave Of Panic
7) World Laboratory
8) Ecclesiastical Putridity

DISCOGRAPHIE


Balance Of Terror - World Laboratory
(2017) - brutal death - Label : Ghastly Music



L’année 2017 a été féconde en sorties de qualité estampillées death. Des grands noms qui reviennent en forme, comme Immolation, Dying Fetus ou Suffocation aux nouveaux venus Ulsect et The Ominous Circle pour n’en citer que quelques-uns, la cuvée semble promise à marquer les esprits. Sorties de nulle part, certaines formations entendent également s’inviter au banquet et réclament leur part.

Balance Of Terror fait partie de ces groupes et risque d’en surprendre plus d’un. Non pas que sa musique soit des plus originales, mais elle comblera sans aucun doute les amateurs de bestialité. Œuvrant dans un registre brutal death, ce quartet frappe d’entrée à la porte des excellentes formations. Ou plutôt l’enfonce avec une violence maîtrisée. Dans un style qui peut vite se révéler répétitif, notamment pour les moins fanatiques, les Audomarois parviennent à ne pas éveiller un soupçon d’ennui. Ce tour de force s’explique par un travail de composition minutieux, les riffs s’enchaînant avec une fluidité étonnante. Les plus grincheux, argueront que l’ensemble est très calibré, confinant parfois à un patchwork de passages plus qu'à de véritables morceaux. La variété présente dans ce World Laboratory est cependant ce qui fait la solidité de cette sortie. Comment ne pas se briser la nuque sur certains titres excellents, comme "Intelligence Failure" ou "Gap" ?
Les musiciens à l’origine de cette réussite font montre de leur grande capacité. Les riffs de guitares de Gaz sont habilement soutenus par une section rythmique implacable, fruit du travail de Matthieu (ex-Amethyste) derrière les fûts et Quentin à la basse. Les changements de tempi sont légion et le plaisir procuré par les accès de célérité contrebalancés par quelques passages plus lourds est immédiat. Quant aux vocaux, ils sont multiformes, Flo passant aisément des growls puissants aux screams, avec quelques légers pig squeals, et constituent un des points forts de ce disque. Les influences mentionnées par Balance of Terror sont, on l’aura deviné, assez larges, allant de Deeds of Flesh à Entombed en passant par Lock Up. Cette pluralité se retrouve donc dans les huit pièces proposées, le brutal death bigarré venant parfois se voir agrémenté de riffs plus grind, à l'instar de "Rest in Beast". Qu’il me soit permis de mentionner l’excellent travail de production, réalisé par Gaz, rendant pleinement justice aux compositions furieuses et inspirées de la troupe.

Premier essai transformé pour Balance of Terror. Les passionnés de death brutal se doivent d’écouter urgemment World Laboratory. Véritable coup de poing qui ravira sans aucun doute les aficionados de sauvagerie, il conjugue habilement modernité et tradition. Rares sont les groupes nationaux à parvenir à ce niveau, encore moins dès leur début. Vraiment impressionnant. 


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2