CHRONIQUE PAR ...

116
Lotus
le 30 janvier 2014




SETLIST

Thy Art Is Murder
Defective Breed
The Purest Strain Of Hate
Shadow Of Eternal Sin
Dead Sun
Infinite Death
Breeding Bacteria
Doomed From Birth
Whore To A Chainsaw
Laceration Penetration
Vile Creations
Infinite Forms
Encore: Reign Of Darkness

Heart Of A Coward
???
Monstro
Severance
Distance
Psychopant
Nauseam
Mirrors
Deadweight

Aegaeon
Intro
The Awakening
Dimensions Of Reality
Reshaping The Multiverse
Impermanence
Demise
The Cosumption Of Everything

AFFILIÉ

Aversions Crown
Lille - La Péniche
(10 janvier 2016)

25 janvier 2014 - Bruxelles - Ancienne Belgique


Thy_Art_is_Murder_-_Heart_Of_A_Coward_-_Aegaeon_-_Aversions_Crown_Bruxelles_-_Ancienne_Belgique_20140125

Le site officiel de l’Ancienne Belgique l’avait prévenu… « Attention moshpit à Bruxelles ! » Aucune surprise quand les groupes présents ne pratiquent qu’un Deathcore d’une violence extrême (à l’exception d’Heart Of A Coward qui est adepte d’un metalcore moins agressif). Magnifique manière de commencer cette année 2014 ! En route pour Bruxelles donc où la température va frôler la limite du supportable.

Le concert affichait « complet », voyez la salle vous comprendrez. Prenez votre salon, et réduisez la surface grâce au merch, au bar et à la scène, trop petit pour ce genre de concert c’est dommage… Mais bon, on ne va pas faire nos emmerdeurs et on se contente de ce qui se présente. Attendant le manager de Thy Art Is Murder dans le café/resto, j’arrive bien en retard dans le petit club de l’AB. Aversions Crown met déjà le feu, le pit se garni de petits djeunz méchus, le groupe termine sur son nouveau single « Hollow Planet » qui démoli la fosse et échauffe quelques peu les esprits. Après quelques rafraîchissements et un petit tour au merchandising, Aegaeon se met en place et mettent en place leur intro cosmique à souhait, tout le monde se regarde… BOUM ! Moshpart direct, après 1 minute… Seuls les fans se permettront de battre des ailes tellement les breakdowns sont imprévisibles. Le frontman délivre un chant ultra-guttural à faire pâlir Georges Corpsegrinder ! Le son est de bonne qualité (AB oblige) et le jeu de lumière rythmé qui éclaire le pit est vraiment sympa. Le show s’avère très court, dommage, ces gars plaisait au public et ils vendaient leur discographie pour 15€ si c’est pas cool ça… Concernant leur musique, et bien nous avons droit à un Deathcore progressif extrêmement pesant coupé d’interludes électroniques calmes. On lit sur leur visage la joie d’être sur scène et ça, ça fait plaisir !
Tout le monde se remet de ses esprits, les roadies font leur travail et les stands de merch sont pleins, on est bien content pour les groupes, surtout les guests ! On a même droit à une petite bagarre pour se divertir pendant l’entracte c’est pas génial ça ? Le manager me trouve enfin (rendez-vous à 17h30… Il est 20h30) et m’emmène dans les loges pour l’entretien avec Thy Art Is Murder… 15 minutes plus tard… De retour dans la salle, quelle ambiance ! Waouh ! Les Anglais de Heart Of A Coward passent littéralement la salle au chalumeau… Le son est bien plus clair ou alors mes tympans me jouent des tours. Quelle énergie ! Vraiment un excellent live, le meilleur pour l’instant, tout est calculé pour motiver la foule, le chanteur parle même quelques mots de français pour notre plus grand plaisir. Le show se termine sur un « Deadweight » brutal au pouvoir vraiment étonnant sur la fosse. Tout le monde sort s’aérer (pas les poumons) avant le grand final, le groupe pour lequel nous sommes tous venus. Les recommandations fusent à gauche et à droite c’est assez drôle : « Alors pour ce groupe là mon ami, tu ne restes pas au bord du pit et tu mets tes bras comme ça pour pas recevoir de coup, okey ? » « Si le chanteur demande de se frapper on fait quoi ? Ben on se frappe tiens ! Quelle niais celui-là… »
Le stress est palpable, sur la toile il est dit que Chris McMahon n’aurait plus de voix, qu’il n’était plus capable d’assurer ses growls caverneux et ses aigus démoniaques, croisons les doigts ! Le groupe fait son entrer sous un tonnerre de « Fuck Jésus », « Hell yeah ! » ou encore « Yeah modefocker ». Le frontman a pour habitude d’arborer un coupe vent capuché pour faire son entrer, et l’effet est assuré… La peur imbibe la foule et les plus jeunes surtout, on commence direct avec un « Defective Breed » foutrement destructeur ! Pas une seconde à perdre le pit se met en route ! Effectivement, les rumeurs étaient vraies Chris galère franchement à projeter ses vocaux, cela se lit aisément sur les traits de son visage fatigué, nous n’aurons droit qu’à ses growls violents et ses médiums… Sans aucune articulation ! Les aigus étant bien trop douloureux, il s’en passe ce qui est dommage étant donné leur violence. Enfin bref, à part cette petite faiblesse vocale, le groupe s’en sort plus que bien ! C’est le chaos dans la salle, le chaos vous dis-je ! Le groupe joue sa longue setlist avec aisance et plaisir, tout le monde crie de joie à chaque annonce de morceau. Les musiciens tiennent leurs têtes de tueur-ultra-mortel-qui-tue-même-ceux-qu’ont-tuent-pas, mais bon ça ne fait flipper que les jeunots. Chris fait appel à une aide pour chanter le fameux « Whore To A Chainsaw » oh non… Les aigus du gars sont hideux, un peu comme si vous tirez les cheveux de votre petite sœur, mais le feeling était bon et l’ambiance absolument génial, c’est avec « Reign Of Darkness » que le groupe termine après un « WE WANT MORE » de la foule en délire. Quelle evening...


La soirée Deathcore/Metalcore de l’Ancienne Belgique est terminée… On en voulait plus, l’énergie était colossale ! Mais bon je suis gourmand. Les guests se sont montrés très convainquant et on montré au public très réceptif leur talent. Tout le monde sort le sourire au lèvre et la banane dans le… Hum hum enfin bref ! Dommage pour le frontman de Thy Art Is Murder… D’ailleurs j’ai entendu dire qu’il n’a même pas chanté au concert à Paris….


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1