CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
le 13 janvier 2008




SETLIST

N/A

AFFILIÉ

09 septembre 2005 - Paris - Fête de l'Huma


Asian_Dub_Foundation_Paris_-_Fete_de_l'Huma_20050909

En cette Fête de l'Huma 2005 le présentateur met les points sur les i dès le départ: "On n'a pas eu besoin d'insister pour les faire venir, ils VOULAIENT jouer ici ce soir... Voici Asian Dub Foundation!". Et on le croit tant ils -à l'instar de feu Rage Against The Machine ou System Of A Down- ont développé tout au long de leur carrière leur côté politique et engagé au même niveau que son côté purement musical, jusqu'à ce que les deux soient indissociables. Le groupe le prouvera en lançant «Vive la Fête de l'Humanité !» et même «Vive la gauche !» durant son set... Effectivement, ces gens savent où ils jouent.

La formation qui évolue ce soir est une nouvelle fois renouvelée: exit la batterie pour un retour à la beat box, et c'est non pas deux mais trois chanteurs que le groupe aligne aujourd'hui! En effet un grand black à dreadlocks (Ghetto Priest) est venu compléter l'équipe des deux MCs et assure à la fois rap et chant reggae roots. La présence scénique du bonhomme est excellente et son registre colle parfaitement à la musique du groupe: n'oublions pas que le reggae est le père historique de la dub music. Que le temps de R.A.F.I. et de Deedar paraît loin... Les membres fondateurs Dr. Das (basse), Chandrasonic (guitare) et Sun-J (platines) sont en tout cas là et bien là.

Autant y aller directement: Asian Dub Foundation a tout explosé ce soir, à commencer par votre serviteur. La mixture d'électro, de rythmes dub, de mélodies arabisantes, funk, afro et j'en passe est un cocktail irrésistible en live, une implacable machine à faire danser. La diction supersonique des MCs est parfaite et leur énergie laisse pantois. Le percussioniste Cyber est très, très impressionnant aux tablas (percussions indiennes dans lesquelles chaque phalange de chaque doigt produit un son différent), Dr. Das est un bassiste d'un niveau franchement supérieur et Chandrasonic fait dégouliner le feeling de chacune de ses notes. Le son est bon malgré un manque de basse en début de set, et les quelques décrochements épars ne ternissent pas l'ensemble. Et il y a les compos...

Et là, mes amis, Asian Dub Foundation ne craint personne. Même si le rythme dub revient souvent, les multiples couleurs musicales empêchent toute lassitude de l'auditeur. Les différentes époques du groupe s'enchaînent sans souci, et il n'y que durant "Enemy Of The Enemy" qu'un (très) léger relâchement se fait sentir. La musique d'Asian Dub Foundation ne s'écoute pas bêtement: elle se vit dans la sueur et dans la joie. Tout le monde autour de moi danse comme un furieux, soit seul dans son monde soit à trois, quatre ou plus. "Fly Over" décime littéralement le pit! Les titres anciens comme nouveau sont réarrangés pour que le nouveau chanteur puisse s'exprimer, et il a même droit à son titre à lui, seul sur scène. Les titres de R.A.F.I. ne sont en aucun cas dénaturés par sa présence, et c'est en fin de set que le groupe sort sa carte secrète, le monstrueux "Fortress Europe". Ce titre compte parmi les meilleurs titres live electro de l'histoire, c'est un rouleau compresseur qui nous fait à tous péter les plombs une dernière fois. Quand le groupe sort de scène il laisse la foule à genoux, béate de bonheur mais complètement laminée.


Bilan: un excellent concert qui aura emmené dans un seul mouvement d'euphorie plusieurs dizaines de milliers de personnes dans une osmose tant musicale que spirituelle. Asian Dub Foundation est un groupe de scène absolument redoutable. Si vous êtes fan d'électro vous les avez forcément déjà vus, et si vous ne l'êtes pas allez-y quand même. Je ne vois qu'une personne totalement allergique à la musique dansante pour rester insensible à cette débauche d'énergie et de talent. Fans de pop, rock, métal, funk, musique éthnique, reggae, musique engagée, rap, etc., allez absolument voir Asian Dub car Asian Dub c'est tout ça à la fois. Un de mes meilleurs concerts, toutes catégories confondues.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4