CHRONIQUE PAR ...

109
S1phonique
le 10 juillet 2016




SETLIST

The Pursuit of Vikings
As Loke Falls
First Kill
Cry of the Black Birds
Death in Fire
Deceiver of the Gods
Runes to My Memory
War of the Gods
Raise Your Horns
Guardians of Asgaard
Twilight of the Thunder God

AFFILIÉ

Amon Amarth
Paris - Olympia
(18 novembre 2013)
Marseille - Espace Julien
(06 octobre 2007)
Clisson - Hellfest
(23 juin 2007)
Paris - Trabendo
(10 mars 2009)
Summer Breeze 2009 (Dinkelsbühl)
(14 août 2009)
Bruguieres - le Bascala (Toulouse)
(29 octobre 2011)
Casino de Paris - Paris
(07 novembre 2016)
Tournée
(07 avril 2017)

19 juin 2016 - Hellfest


Amon_Amarth_Hellfest_20160619

La MS2, en ce début de soirée (il est 19h), voit débarquer deux drakkar (au moins les proues) sonnant le glas des impies. Le festival, durant une heure, se met à l'heure Viking et Johan Heggs débarque avec son équipage mettre sa branlée musicale à un public qui finalement n'attend que ça.

Les deux derniers albums du groupe auront définitivement assis la réputation des Suédois et son death metal mélodique viking d'une qualité marquée, procurant la force des guerriers du Grand Nord. La configuration scénique proposée est conséquente et verra se succéder les backdrops au fur et à mesure d'une setlist pouvant largement s'interpréter comme le récit d'une conquête avec pour point d'orgue « l'hymesque » "Twilight of the Thunder God". La qualité de mise en scène du groupe permet à n'importe quel festivalier d'en prendre plein les mirettes, qu'il chante à tue tête durant un heure parce qu'il connait tous les titres ou qu'il se contente d'apprécier le spectacle musical proposé.

Le set débute sur une longue intro présentant "The Pursuit of Vikings", histoire de bien poser le décor. Entre les fumigènes, les flammes de plusieurs mètres et les deux têtes de dragons où se succéderont les guitaristes puis le frontistes, c'est toute la Mainstage qui se met à l'heure guerrière. Mais les effets scéniques sont loin de combler la qualité des titres interprétés. Et comme le son est bon et que tout le monde est de bonne humeur, l'épique concert tire son épingle du jeu et parvient à parfaitement se positionner durant cette après midi voir pourtant défiler les gros combos du metal.
Les musiciens seront tout sourire durant tout le show, la convivialité et la bonne fratrie - pourtant de renommé au Hellfest - prendra un coup de boost lorsqu'Amon Amarth annoncera le "Raise Your Horns" où chacun est invité à trinquer de préférence à la corne (et le nombre de bras levés  - comptant une bonne moitié des buveurs présents dans la fosse - est surprenant). L'explosion finale aura bien sur lieu en intro de "Twilight of the Thunder God" où le marteau frappé de Johan lancera une explosion pyrotechnique doublée d'un public montant dans les plus fortes acclamations du weekend. Monstrueux!       


Un concert façon mandale joué avec une impression de facilité déconcertante. Le groupe est en roue libre depuis quelques années avec des albums studios de qualité et surtout des concerts de plus en plus impressionnant, enfin avec un public de plus en plus présent. Le Viking a le vent en poupe. Même en plein jour un des (nombreux) concerts réussis des trois jours qu'il ne fallait pas louper.

Crédit photo : Gwendal Le Flem pour Arte TV


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3