CHRONIQUE PAR ...

108
Fromage Enrage
le 15 juin 2015




SETLIST

Evacuation Code Deciphered
Nightmare Heaven
The Arcturian Sign
Painting My Horror
Daemon Painter
Alone
The Chaos Path
Pale
Hibernation Sickness Complete
Master Of Disguise
Raudt Og Svart
Shipwrecked Frontier Pioneer

AFFILIÉ

Arcturus
Hellfest (Clisson)
(17 juin 2012)
Sala But (Madrid)
(08 décembre 2018)

10 mai 2015 - Paris - Le Divan Du Monde


Arcturus_Paris_-_Le_Divan_Du_Monde_20150510

Apprendre par hasard que les légendaires Arcturus sortent un nouveau disque, c'est une bonne nouvelle. Se rendre à l'évidence, après quelques écoutes, que l'album est excellent, c'est une très bonne nouvelle. Et découvrir que les Norvégiens vont venir brûler les planches parisiennes pour défendre leur nouvel album, c'est une excellente nouvelle ! Direction le Divan du Monde pour une soirée 100% norvégienne, pleine de bizarreries et d'avant-gardisme.

C'est enfin au tour d'Arcturus de mettre le feu. La fine équipe arrive costumée, comme à son habitude. Sverd harrangue rapidement le public d'un petit horns up, la langue pendante. Et on attaque le set par un "Evacuation Code Deciphered" issu de l'avant-dernier album du groupe. Le son laisse un peu à désirer : Hellhammer est très en avant, au détriment du claviériste, quelque peu étouffé dans le mix. Dommage, quand on sait que le son d'Arcturus repose en grande partie sur ses délectables atmosphères spatialo-théâtrales. Pas de quoi gâcher les petites perles dont le groupe nous abreuve tout au long de la soirée : "Nightmare Heaven", stellaire, "The Chaos Path", culte, dansant et hypnotique, "Alone", dont le final a capella est repris par tout le Divan du Monde. Pendant la prestation des Norvégiens, une projection vidéo aux couleurs de la pochette du nouvel album vient appuyer la puissance évocatrice de la musique.
Les Scandinaves n'auront pas la main lourde sur la promo, et seuls deux extraits de leur nouvel opus sont joués ce soir. Tout d'abord, "The Arcturian Sign", puissante et racée, avec quelques vocaux black de Vortex. La très bonne "Pale", grandiloquente à souhait, sera le second ambassadeur du Arcturus cru 2015. Pour le reste, la setlist fera surtout la part belle à La Masquerade Infernale ainsi qu'à Sideshow Symphonies, avec quatre morceaux chacun. En fin de concert, Vortex annonce tout de même un morceau old-school, pour la plus grande joie de l'assemblée : "Raudt Og Svart" ! Vortex en profite pour se lâcher et se fendre de quelques vocaux black bien corrosifs. D'ailleurs, le vocaliste constitue un des petits bémols du concert : bien qu'en forme, il n'a pas l'air très impliqué, ni heureux d'être sur scène. Tête basse rentrée dans les épaules, mains dans les poches et mine peu réjouie, il ne transmet pas un enthousiasme débordant. Et le petit contretemps technique en milieu de concert n'améliorera pas son humeur.

Arcturus tire sa révérence après un dernier pavé, "Shipwrecked Frontier Pioneer". A part un son qui aurait gagné à être plus finement équilibré, et un vocaliste un rien boudeur, Arcturus a assuré un superbe show en ce soir de printemps. Il faut croire que le reformation du groupe n'était pas un feu de paille, à en juger par la qualité de leurs prestations live ainsi que de leur nouvel effort studio. Longue vie à Arcturus ! Beyond light !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6