CHRONIQUE PAR ...

67
Silverbard
le 25 avril 2015




SETLIST

Propaganda Pie
Walls of Stupidity
Sloppy
(Saving up for an) Anal Bleach
God Save the Spleen
Nobody's Laughing
Private Property
Teargas Jazz
Chest Pain Waltz
Ranks of the terrified
Speak When Spoken To
Freak of the Week (Juanjo Guarnido peint sur scène)
Porno Daddy (Juanjo Guarnido peint sur scène)
Razor Flowers (Juanjo Guarnido peint sur scène)
Goody Goody (with Juanjo Guarindo on guitar)

Rappels :

My New Haircut (instruments inversés)
Appetizer
Murder Groupie

AFFILIÉ

Freak Kitchen
Paris - La Maroquinerie
(08 janvier 2010)
Hellfest (Clisson)
(19 juin 2010)

11 mars 2015 - Paris - Le Divan Du Monde


Freak_Kitchen_Paris_-_Le_Divan_Du_Monde_20150311

Quatre ans que les Freak Kitchen n'étaient pas venu en France... Ça faisait un bail ! Emmenés par le légendaire professeur Mattias IA Eklundh, bien connu des guitaristes amateurs pour ses régulières masterclass, on retrouve avec joie les Suédois, en vérité d'ailleurs la deuxième fois pour votre serviteur, pourtant toujours total novice de la musique de ces joyeux drilles !

Passons rapidement sur la première partie Aymeric Silvert Band très convenue et sans réel intérêt, pratiquant un rock / hard rock « smooth » et plat pour passer de suite sur la tête d'affiche. On retrouve un peu tous les âges dans la fosse, il faut dire que la musique sait se montrer accessible aux non-métalleux, séduisante pour les plus jeunes guitaristes, tout en ravissant de très vieux fans ! Rappelons à ce propos que le premier album de la bande intitulé Appetizer date de 1994 ! Fidèle au souvenir gardé en mémoire, Freak Kitchen est un groupe vraiment de live. Premièrement avec des poses très travaillées, surtout en ce qui concerne le génial bassiste Christer Örtefors avec son look toujours aussi improbable entre son casque de guerre orné d'un masque de ski, ses lunettes de soleil, ses bras tous tatoués, son gilet pare-balles et son bermuda... Ensuite, par la bonne humeur qui se dégage de toutes les compos, soit par le groove intrinsèque des zicos, soit par l'énergie des riffs ou encore par les refrains très FM et chantants et pourtant absolument pas désagréables pour autant !
Et puis on se marre à chaque fois, car tout le monde a la banane, les paroles sont débiles ou ne se prennent pas au sérieux. D'un naturel très communicatif et ajouté à ça les blagues récurrentes de Mattias, l’enthousiasme gagne rapidement le public entier qui ne bouge pas des masses, mais qui hoche la tête gentiment avec le sourire ! Le dernier album Cooking With Pagans sera le plus représenté, avec les classiques Move et Land of the Freaks. Du côté des titres, on retiendra la « fun » et sautillante "Sloppy", le tube "Goody Goody" qui clôturera le set avant les rappels ou encore l'autre classique "Speak When Spoken To". Mais cerise sur le gâteau, on aura droit à un invité surprise ce soir en la personne du dessinateur espagnol Juanjo Guarnido (auteur de la BD Blacksad), qui a participé à l'artwork et aux visuels animés du dernier album ! Le bonhomme verra installer une toile sur la scène, filmée et retransmise en direct sur une toile de fond de la scène. Une expérience absolument fantastique et bluffante pour ceux qui ne connaissaient pas le génie du crayonneur !


Mattias s’excusera au cours du set de la longue attente pour les fans et promet un retour bien plus rapide dans le futur ! Un concert de bonne humeur au final largement appréciable même sans être familier de la musique du combo de Göteborg. Et avec un cours de dessin en prime, que demander de plus ?


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1