CHRONIQUE PAR ...

67
Silverbard
le 30 novembre 2014




SETLIST

Sognametal 

Byrjing (Windir)
Arntor, Ein Windir (Windir)
On the Mountain of Goats (Windir)
Dance of Mortal Lust (Windir)
Det som var Haukareid (Windir)
 
Helvete (Vreid)
Raped by Light (Vreid)
Eldast, utan å gro (Vreid)
Under isen (Vreid)
As We Passed Away (Ulcus)
The Profound Power (Ulcus)
 
Krigaren si gravferd (Windir)
Svartesmeden og Lundamyrstrollet (Windir)
Pitch Black (Vreid)
Journey to the End (Windir)

AFFILIÉ

Vreid
Hellfest (Clisson)
(22 juin 2014)
Wacken Open Air (wacken)
(31 juillet 2009)

22 octobre 2014 - Paris - Le Divan Du Monde


Vreid_-_Windir_-_Posthum_-_Ulcus_Paris_-_Le_Divan_Du_Monde_20141022

« Sognametal : Vreid / Windir / Ulcus » : tel était l'intitulé de la soirée proposée par Garmonbozia ce soir au Divan du Monde. Session de rattrapage pour ceux qui n'ont pas pu aller au Hellfest (ou qui y sont allés et qui ont décidé d'aller voir autre chose en même temps - votre serviteur représente !), cet événement Sognametal étant avant tout - ne nous mentons pas - l'unique opportunité de voir un jour jouer en live des morceaux de Windir du génie feu Valfar !

Mais avant tout, on débute par une première partie qui s'avère tout sauf inintéressante, répondant au doux nom de Posthum. Groupe norvégien également, signé chez Indie Recordings, sa musique se révèle être de très bonne facture évoluant dans un style black assez old school dans le son, avec un chant qui n'est pas sans évoquer un certain Ihsahn (oui, tout ce suite, ça devient intéressant !) et des leads très bien constuits. Le groupe est loin de faire tâche sur l’affiche, retenez son nom car mon petit doigt me dit que vous endenterez encore bientôt parler !
Place alors à la tête d'affiche ! Dès les premières notes de "Byrjing", on ferme les yeux et la pochette d'Arntor apparaît à nous, cette épée qui repose contre la porte en bois, le ciel bleu qui se reflète sur les montagnes blanches qui se perdent à l'horizon... Adieu Paris, bienvenu en Norvège ! Puis vient LE riff. "Arntor, Ein Windir". Le souffle. La tempête de neige, la chevauchée dans le froid dans une transe épique. Difficile de poser des mots sur les ondes se propageant dans votre corps à ce moment. Sans oublier ces claviers complètement kitsch mais totalement dans le thème, qui participent tout autant à l'ambiance si particulière que sait développer le groupe.
La même remarque pourrait être faite pour "Svartesmeden og Lundamyrstrollet" qui marque l'autre point d'orgue du set. Longue de ses 9 minutes, cette pièce épique nous porte à état de communion jusqu'au court break sautillant à la moitié du titre avant le retour à la déferlante sans interruption qui s'en suit . L'interprétation n'est pas parfaite, difficile d'avoir un son propre avec 3 guitaristes, un bassiste et un claviériste. Malgré tout, l'interprétation vocale de Vegard, frère de Valfar, est à la hauteur des espérances. Les choeurs seront moins convaincants cependant car pas forcément toujours très audibles.
Les titres de Ulcus seront les moins marquants de soirée, tandis que ceux de Vreid se révéleront efficaces mais bien pâles en comparaison des compositions de Windir. D'où le choix habile qui a été de faire débuter et finir le concert avec Vegard et les morceaux de Windir en deux gros blocs de 25 minutes environ. Le public n'en a que faire et chauffera largement la salle en continu tout au long de la soirée, lançant mosh pit à répétition sur une musique qui malgré ses racines assez orthodoxes en terme de black metal a participé à l’avènement (sans doute involontaire) des genre pagan, folk et tous les dérivés actuels. 

Il fallait y être pour pouvoir dire « j'y étais », le set n'aura pas été sans imperfection ni regrets, en particulier en termes de timing car le show durera sèchement 1h10, mais le souvenir restera agréable et important d'avoir été présent ce soir. Les membres de Vreid se révéleront d'ailleurs fort chaleureux après le concert et n'hésiteront pas à aller parler avec les fans dans la fosse.

Crédits photo : Das Silverfoto


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5