CHRONIQUE PAR ...

109
S1phonique
le 09 juillet 2014




SETLIST

Decadence Dance 
Comfortably Dumb 
When I'm President 
It ('s a Monster) 
Kid Ego 
Play with Me 
More Than Words 
Cupid's Dead 
Am I Ever Gonna Change 
Flight of the Wounded Bumblebee
Get the Funk Out

AFFILIÉ

Extreme
Paris - Elysée Montmartre
(04 novembre 2008)

21 juin 2014 - Hellfest


Extreme_Hellfest_20140621

« If you don't like... what you see here... Get the funk out !. ». Bon sang ce que j'aurai pu bassiner mes potes lycéens en 1990 avec cette chanson et plus généralement l'album II d'Extreme. Alors à savoir que le groupe faisait sa tournée 2014 avec cet album joué en intégralité, autant dire que j'étais dans les premiers rangs de la Mainstage en ce deuxième jour de festival.

En raison de la durée du set, ce sera une setlist arrangée et un peu en marge de la tournée. Pour voir la version complète de l'album il fallait se rendre au Bataclan le lundi suivant. En tout cas le public a quelque peu étiré sa moyenne d'âge vers la quarantaine en ce début de soirée. Tout le monde fredonne ses petites chansons Extreme dans la tête et attend les bogoss. D'ailleurs bogoss? A se demander si Nuno Bettencourt vieillit car le mec se pointera sur scène avec sa plastique incroyable en plus d'être un génial guitariste. (On comprend mieux pourquoi Riri l'aura recruté pour sa tournée). Et comment se mettre d'entrée un public en poche ? Réponse : avec un "Decadence Dance" qui pose les bases de la petite heure à venir, à savoir du pur plaisir. Du coup une fois les premiers gratouillis  passés, ce bon gros son de basse accompagné de sa batterie version vibrations positives, Gary Cherone peut se pointer en terrain conquis. Lui (enfin surtout ses chants) ont par contre un peu vieillis et dès le début, certains passages sont poussifs. En étant objectif, cela n'entachera en rien le set complet car de toutes façons le public accompagne tous les refrains et, en expert scénique, le bonhomme bougera son boule en guise de rattrapage, démontrant son incroyable agilité. Le plaisir est là ! Ce groupe était sorti du lot grâce à un super groove dans les compositions, et les hits de Pornograffitty balancent encore ce funk/fusion/hard qui fait danser les cul-de-jatte.
Les trente premiers rangs rappent sur "When I'm President ", hurlent sur "It's a Monster" et bouffent Nuno des yeux à chaque solo ou riff appuyé. D'ailleurs le mec donne ce que le public attend et se fend de quelques mini solos jouissifs entre certains morceaux. Ce serait presque à en oublier la ballade atomique qu'est "More than Word" où l'instant tabouret / guitoune, comme dans le clip, sera chanté façon minet des 90's le plus graisseux des metal'head. Alors dans la fosse ça s'emballe et ça s'embrasse féroce chez les couples, comme quoi la ballade aura fait mouche, il y a vingt-cinq ans chez certains. Quelques titres bien placés du reste de la disco seront disséminés durant le set, dont le « récent  » "Comfortably Dumb" qui cette fois fait chanter les plus jeunes ou, à l'inverse, le très ancien "Kid Ego". Il ne restera plus qu'à jouer le sublime "Get the Funk Out ", précédé du vol du bourdon version Nuno tiré également de l'album II. Tout le monde chante et se remue le popotin. Le groupe réussit son set et laisse un excellent dernier sentiment grâce à cette chanson. Les remerciements sont rapides, courtois et polis.Ceci, malgré les sourires sincères, laisse un petit goût de neutralité envers le public.


Un très bon set de la part d'Extreme avec une setlist intelligemment rédigée par rapport à la durée. Le public a été conquis et le groupe, en roue libre, en proposant une tournée sur de biens vieux acquis et une demande du public, n'aura pas toutefois explosé sa prestation. Peu importe, au final le groupe a donné justement ce que le public était venu chercher avec un très haut niveau de professionnalisme et mention spéciale à Nuno Bettencourt, décidément guitariste atypique. Pour ma part....buuueeeeahhhhhhhhh (:bave:).

(créditsphotos : www.OZIRITH.com - HELLFEST Productions) 



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7