CHRONIQUE PAR ...

73
Dimebag
le 12 juillet 2013




SETLIST

Bird on Fire
Into the Eye
Hank Is Dead
Wires
Number Thirteen
Malverde
Good to Die
Prehistoric Dog

AFFILIÉ

Red Fang
Hellfest (Clisson)
(19 juin 2011)

22 juin 2013 - Hellfest


Red_Fang_Hellfest_20130622

Si on devait décerner la palme du concert ayant le plus blindé la tente Valley pendant ces trois jours, il est certain que Red Fang serait dans le top 3, voire premier avec pas mal d'avance. En effet la présence des Américains au Hellfest était un petit événement en soi, tant le Rouge Croc représente l'une des plus grosses hypes de ces dernières années en matière de stoner et plus généralement de gros rock qui fait de grosses taches. C'est donc sous une Valley au-delà de blindée qu'on attrape le concert juste après avoir raté l'entrée des artistes, parce qu'on était bien bourrés et qu'on avait oublié l'heure, voilà.

Les concerts de rock un peu raide, c'est quand même le top : t'as pas trop à pogoter ni à sauter ou autres trucs un peu fatigants, t'as juste à être là, à danser dans ton coin ou avec les potes, à bouger, à gueuler, des trucs assez naturels chez le metalleux bourré, en somme. Et Red Fang, c'est typiquement le genre de groupe qui se prête merveilleusement bien à ce style d'exercice. Les compos des Américains sont relativement simples, entraînantes, et elles accrochent à mort. Bref, elles passent l'épreuve du live à merveille. Le groupe en lui même, par contre, paraît nettement plus sérieux et appliqué sur scène que dans ses clips complètement loufoques et rigolards. On sent que Red Fang a pris de l'ampleur ces derniers temps, mais on sent surtout que les mecs en sont conscients et qu'ils ont donc à cœur d'offrir une prestation la plus pro et carrée possible. C'est à la fois cool et pas cool. Cool parce qu'on a du coup eu le droit à un set assez impressionnant niveau maîtrise (mention spéciale au chanteur-bassiste, quel coffre !) et niveau son, le groupe dégageant une impression de puissance bien plus forte que sur album. Pas cool parce que le côté un peu fun et barré du groupe s'évapore complètement en live, laissant la place à une bande de mecs baraqués au jeu de scène assez statique et aux tenues très sobres (putain le chanteur avait même des lunettes! DES LUNETTES ! AU HELLFEST !), l'ensemble ayant des allures de machine de guerre ultra-rodée.
Pas beaucoup de communication avec le public au final, et des morceaux enchaînés un peu comme des perles, le tout enrobé d'une certaine arrogance (bien que sous-jacente et discrète, c'est juste un ressenti personnel que tous ne partageront évidemment pas), autant d'éléments qui rappellent étrangement les sets de Mastodon et qui viendront teinter une prestation au demeurant exemplaire d'une note un peu plus négative. Côté setlist, on a assez logiquement le droit à un set majoritairement axé sur des pistes issues du dernier album, l'excellent Murder The Mountains (on aura notamment le droit aux grosses tueries "Malverde" et "Hank Is Dead", ou encore à "Number Thirteen"). Le premier opus n'est pour autant pas en reste avec quelques jolis morceaux de bravoure, au premier rang desquels les géniales "Good To Die" et "Prehistoric Dog", morceau emblématique du groupe mais dont on ne verra que le début. Car en effet, toujours finement bourré et un peu saoulé (c'est le cas de le dire) par l'attitude légèrement « poser » des Américains, on se barrera légèrement avant la fin pour ne surtout pas rater le début du set de Converge, qu'on a déjà vu trois fois mais on s'en fout, c'est Converge. Bref, le concert fut juste bon malgré un rythme soutenu, un son excellent et une exécution sans failles, et Red Fang a tout de même imposé son gros style à la Valley devant un public bouillant et nombreux.


Cela n'a cependant pas suffi, à mon sens, pour faire de ce moment un des plus gros concerts du festoche, alors qu'il y avait nettement le potentiel pour. Un groupe devenu important et qui s'est un peu comporté comme tel, sans en rajouter certes, mais on aurait vraiment aimé plus de fun et encore plus de bonne humeur là-dedans ! Ceci dit, j'ai raté la fin du concert. Ils ont peut-être été super cool à la fin du concert. Mais j'étais bourré, et Converge n'attend guère.


(crédits photo : Metalorgie)


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4