CHRONIQUE PAR ...

56
Dexxie
le 19 juillet 2011




SETLIST

The Human Instrument
Guitar Gangsters & Cadillac Blood
A New Day
Sad Man's Tongue
The Mirror and the Ripper
Hallelujah Goat
Still Counting
Fallen
I Only Want to Be with You (Dusty Springfield cover)
Pool of Booze, Booze, Booza


AFFILIÉ

Volbeat
Strasbourg - Zenith
(12 octobre 2013)
Wacken Open Air (wacken)
(01 août 2009)
Summer Breeze 2009 (Dinkelsbühl)
(15 août 2008)
Hellfest (Clisson)
(23 juin 2013)
Festival des Artefacts - Strasbourg Zenith
(25 juin 2016)

09 juillet 2011 - Sonisphere France


Volbeat_Sonisphere_France_20110709

Nous voilà donc au Sonisphère 2011 qui a lieu pour la première fois en France. On accueille les Volbeat en fin d’après-midi, après un set d’un petit groupe de thrash local appelé Anthrax. On se prépare également à accueillir les outsiders de Slayer, que vous ne connaissez sûrement encore que de nom mais qui sont d’ores et déjà parmi les plus prometteurs, ça va percer !

Nos quatre Danois entrent en scène (c’est plus facile pour faire de la musique), se présentent en rigolant comme membres du Big Five, modestie oblige, et balancent un set issu de leurs quatre albums... en effet, bien que le succès de nos Vikings se soit construit en France sur les deux derniers opus de la formation, les bonshommes restent fidèles à leur fans d’il y a quelques années, en proposant un set des plus éclectiques (j’en ai fait un peu au lycée) de metal influencé par le rock ‘n roll de notre vénéré Elvis, le roi du rock ‘n roll, le meilleur, le boss, le top of the pop, le King ! Mais outre cette influence très elvissienne, les grattes sont ici saturées et le son est gros et, à l’instar de la bière du nord et de l’est, mêle avec brio tradition et modernité.

Le chanteur et leader de la formation Michael Poulsen, doté d’un organe tout à fait sympathique, a toutefois beaucoup de mal dans les aigus. Les festivaliers les moins aguerris ne l’auront pas remarqué puisque des solutions sont visiblement envisagées (chanter des pistes moins aigues au lieu de pousser la voix par exemple) mais les fans aux oreilles les plus fines auront bien remarqué que le vocaliste n’était pas au top de sa forme. Par ailleurs, voir Volbeat jouer dans un festival dans lequel le Big Four a déjà entamé son set peut paraître remballer en quelque sorte la formation, et cette situation ne sera pas sans nous rappeler les festivals allemand estivaux d’il y a quelques années, comme le Summer Breeze 2006, où Volbeat jouaient encore devant une poignée de personne en ouverture de fest... rien à voir avec la clôture de ce même festival voire même du Wacken en 2009, ou les gangsters avaient joué pendant un pur coucher de soleil...


En somme, un bon concert, même si les Danois n’étaient là pas forcément dans leur élément. Rien à voir malheureusement avec les concerts estivaux de 2009 en Allemagne, où l’ambiance était à son comble... mais ça, ces messieurs n’y peuvent pas grand chose... à la prochaine et merci !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1