CHRONIQUE PAR ...

16
Kroboy
le 23 juin 2011




SETLIST

The Maze
Here Is Pure Hatred
Beat The Crap Out…
The Torture Never Stops
Behind The Light
I 8 U

AFFILIÉ

Zuul FX
Paris - Elysée Montmartre
(18 février 2006)

19 juin 2011 - Hellfest


Zuul_FX_Hellfest_20110619

Zuul FX en live, même à 11 heures du mat', ça ne se refuse pas. Evidemment, un peu de repos supplémentaire n'aurait pas été du luxe après deux jours de festivités bien chargés, réveillant déjà un mal de dos persistant qui laisse augurer une dernière journée longue et difficile. Mais tant pis, on se lève de bonne heure et de bonne humeur, direction la Mainstage 1, correctement remplie malgré un horaire pas évident, pour se manger une grosse décharge de metal in your face.

Vu le spectacle proposé par Zuul FX, c'est le genre de décision qu'on ne regrette pas le moins du monde après coup. Franchement, il fallait voir Steeve Petit se donner à 200 % comme s'il jouait en tête d'affiche devant 20 000 personnes, tapant du pied à perforer le plancher, secouant la tête à se l'arracher. Il fallait voir le groupe tout entier le sourire aux lèvres pour son premier Hellfest, malgré une réputation live qui n'est plus à faire. Alors certes, le créneau alloué n'était pas franchement le plus avantageux, et Steeve Petit remerciera d'ailleurs chaleureusement le public présent sur le site, regrettant de n'avoir pu amener les croissants pour tout le monde ; ceci dit, l'avantage de cette situation, c'est la possibilité de livrer un set dans une atmosphère plus relax, moins stressante que lorsqu'il faut assurer un show devant un parterre plus fourni. Du coup, Steeve Petit pur se permettre cette introduction de "The Torture Never Stops" déjà mythique : « on va vous jouer un morceau de notre nouvel album sorti, euh… On s'en bat les couilles, c'était y a pas longtemps ! »

Ceci dit, si l'ambiance est plutôt légère entre les morceaux, quand il s'agit de jouer, ça ne rigole plus du tout. Derrière ses fûts, avec son jeu tout en puissance, Clément Rouxel régale une deuxième fois après sa performance de la veille avec Lyzanxia, sous les yeux d'un David Potvin venu en curieux. Une fois de plus, Zuul FX nous démontre que son répertoire prend toute sa dimension en live, notamment les morceaux du nouvel album, représentant à eux seuls la moitié du menu. Après un "The Maze" hallucinant de violence et de précision en ouverture, c'est "Beat The Crap Out…" qui fait littéralement trembler la terre clissonaise sous les jumps réclamés avec autorité par Steeve Petit, « comme dans les années 90 ». Le public présent lui mange dans la main et participe massivement : il faut dire que gueuler « Fuck off », ou « I Hate You » un petit peu plus tard, c'est assez facile à retenir ! Après un "Behind The Light" dédicacé aux fans de Fear Factory, Zuul FX achève sa prestation sur un "I 8 U" bien furax et parvient même à déclencher un circle pit à l'heure de l'ami Ricoré (ou Ricard pour certains) !


Le dicton est bien connu, les absents ont toujours tort. A lambiner au camping ou à l'apéro, ils sont tout simplement passés à côté d'un des sets les plus puissants de ce Hellfest cuvée 2011, livré dans une atmosphère détendue très appréciable. Un festival de metal, c'est aussi du fun et c'est ce que Zuul FX nous a donné, en plus d'une magistrale leçon de metal moderne. Malgré la sous-exposition inhérente au créneau alloué, voilà un des grands gagnants de cette édition, à l'instar d'Headcharger la veille.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2