CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
le 29 juin 2010




SETLIST

All Shall Fall
The Rise of Darkness
Sons of Northern Darkness
Hordes to War
Pure Holocaust
Grim and Frostbitten Kingdoms
Damned in Black
Norden on Fire
Withstand the Fall of Time
Tyrants
One by One

AFFILIÉ

Immortal
Clisson - Hellfest
(23 juin 2007)
Wacken
(04 août 2007)

19 juin 2010 - Hellfest


Immortal_Hellfest_20100619

Dire qu'on a failli ne jamais les revoir. Après un split qui s'est finalement changé en break, Immortal est revenu avec un All Shall Fall (chronique ici) bien foutu à défaut d'être révolutionnaire. Qu'à cela ne tienne, c'est bel et bien sur scène que le groupe prend toute sa mesure.

Evacuons tout de suite l'écueil principal : comme d'habitude, le son d'Immortal a été brouillon. La faute à une guitare hypercompressée et saturée, dotée d'un grain tellement sale qu'il faudrait un shreddeur de prog de classe S pour en tirer des notes limpides et reconnaissables. Abbath n'étant pas un shreddeur de prog ses riffs ressemblent souvent à de la bouillie, et ses arpèges s'en tirent à peine mieux. Pas un réel problème quand on connaît les chansons, mais les néophytes auront sûrement été rebutés... et sorti de ça, le concert a été parfait. Mis à part l'absence de "Solarfall" ou "At the Heart of Winter" dans la setlist (remplacés par "Withstand the Fall of Time", très bon mais quand même), il n'y strictement rien à redire.

Si Appolyon se contente d'assurer le taf du bassiste à corpsepaint qui headbangue, la surpuissance scénique d'Abbath est difficile à décrire avec des mots. Personne d'autre que lui n'est capable d'être aussi trve, d'incarner l'esprit black metal à ce point... tout en étant dans l'autodérision constante. C'est le seul musicien du genre qui ne se prend ouvertement pas au sérieux, et sa manière d'alterner sans cesse entre puissance musicale et attitudes de clown est plus que réjouissante. Ses poses à la con, ses interventions volontairement débiles entre les morceaux (« Hoooooow the fuck are you doing motherfuckerzzzzz ? »), tout ça peut soudainement laisser la place à un musicien impacable, qui déchaîne la violence et les ambiances glacées et devient subitement inquiétant. Wow.

Les deux facettes du groupe sont plutôt bien représentées : les mid-tempo groovy que sont "Damned in Black" et (surtout) "Tyrants" font voler les cheveux dans tous les sens, alors que les titres les plus violents font office de rouleau compresseur. Immortal tire ainsi "Grim and Frostbitten Kingdoms" de ses tiroirs et le titre prend une autre dimension joué par Horgh à la batterie (rappellons que c'est Abbath qui a enregistré la batterie de Battles In The North). C'est une vraie boucherie ! Au rayon ambiance on note des lights superbes et des étincelles sur la fin, plus le passage obligé où Abbath crache du feu. On l'a déjà vu trente fois mais c'est toujours aussi classe... comme le dernier album, ce show d'Immortal donne donc l'impression d'une routine extrêmement bien exécutée.


Hop, un de plus. Immortal a encore tout tué, une habitude qu'ils ont bien raison de garder. En espérant un set un peu plus riche en surprises la prochaine fois, on ne peut que se réjouir qu'un groupe d'un tel niveau soit de nouveau actif. Ca fait du bien...



Crédit photo : Cosmic Camel Pics
Cliquez ici pour la galerie complète !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4