CHRONIQUE PAR ...

76
Seosamh
le 26 juin 2010




SETLIST

N/A

AFFILIÉ

18 juin 2010 - Hellfest


Negurã_Bunget_Hellfest_20100618

Negura Bunget est bel est bien toujours vivant, le groupe ayant ressuscité à peine quelques mois après l'annonce de son split, suite à un merveilleux coup de pute de son batteur Negru qui se retrouve seul à la barre. Seul problème, il ne composait quasiment pas dans le groupe. Peut-on toujours parler alors de Negura Bunget? La plus sage des solutions aurait été de changer de nom (il avait justement commencé un nouveau projet du nom de Din Brad), mais aujourd'hui, là n'est pas la question, puisque c'est n'est pas de l'histoire du groupe, mais du passage au Hellfest du groupe qui porte le nom de Negura Bunget dont il est question.

Jouant sous la Terrorizer Tent juste après un Sigh plus que décevant, j'attendais beaucoup de la prestation des Roumains. Ayant particulièrement accroché à leur dernier album fraîchement sorti Vîrstele Pamîntului, j'étais extrêmement curieux de voir comment rendait leur black folklorique sur scène, sachant que l'album contient de nombreux instruments non conventionnels pour un album de metal. Finalement je n'aurais pas été déçu du voyage. Déjà avant même que le concert ne commence, on peux voir installés sur scènes nombre d'instrument originaux : une sorte de grande planche en bois servant de percussion, une flûte de pan typique de Roumanie, un vuvuzela géant (impossible de ne pas penser directement à ça en ces temps de Coupe du Monde) entre autres. Apparemment, on n'aura donc pas droit à des samples pour ce concert, détail qui a une énorme importance pour un groupe de folk, et qui lui apporte une certaine authenticité. Les 6 membres du groupe déboulent sur scène en tenues traditionnelles roumaine. Pas de doutes, ils ont décidé de jouer à fond la carte folklorique, et c'est tant mieux, car c'est effectivement 40 minutes d'évasion qui nous attendent.

Le show fait évidemment la part belle au dernier album, qui représente la majeure partie du set. Celui ci nous est servi avec un très bon son, ce qui est rassurant après la grosse déception de Sigh juste avant. Le contraire aurait été réellement dommage et aurait vraiment gâché le concert tellement l'équilibre entre les différents instruments, et particulièrement les instruments folkloriques, est d'une importance primordiale. A part une petit problème de micro qui retarde le début du deuxième morceau, tout se passe sans heurt et le groupe nous délivre toute l'étendue de son talent. Tour à tour sont effectués des morceaux black metal bien costaux et hargneux ainsi que des titres plus atmosphériques, tout en ambiances, où les instruments folkloriques prennent toutes leur importance. On peux également signaler la polyvalence de chacun des membres du groupe, qui ont tous changé d'instrument à un moment ou un autre du set, afin de s'occuper d'un (ou de plusieurs) instrument traditionnel. C'est ce côté authentique et « naturel » de leur musique qui a donné tout son charme au concert proposé par les Roumains.


Au final, ce concert aura été une des curiosités agréable à découvrir de ce fest, de part sa composition originale. Et à ce moment là, on se dit qu'on s'en fout un peu de toutes les histoires en interne vis à vis de ce groupe, on vient juste de passer un très bon moment.



Crédit photo: http://www.myspace.com/negurabunget


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4