CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
le 27 octobre 2009




SETLIST

Diplomatic Missile
Ephemere
HGW
Die Morgen
Hidden Side
Through the Age of Shame
Nobody Will Stay Alive
Smoking
La voie humide
Enabling Break

AFFILIÉ

23 octobre 2009 - Paris - Gibus


Jarell_Paris_-_Gibus_20091023

Plus d'un an après la sortie de leur premier (et bon) album Hidden Side (chronique ici), Jarell continue à jouer autant que possible pour le défendre. On les retrouve donc avec plaisir lors de cette soirée au Gibus, après les death-métalleux gore de Como Muertos et avant le fabuleux set d'Hacride (live-report ici).

Dès les premières mesures de "Diplomatic Missile" on sent qu'il va y avoir un problème : sanglé dans sa tenue martiale, Krys hurle à plein poumons dans son micro... et ce qui sort des enceintes est vraiment faiblard. Le mix aurait pu mettre le chant plus en avant mais le problème n'est pas là : les hurlements du vocaliste sont poussifs, forcés, manquent de grain et n'ont pas grand-chose à voir avec ce qu'il avait donné à entendre sur album. Le son plutôt brouillon (sans être atroce non plus) n'aide pas vraiment le publicà rentrer dans le show, et les trois premiers titres provoquent chez la foule une indifférence polie. Il faut attendre la très bonne outro piano/voix de "HGW" pour que les gens réalisent qu'il se passe quelque chose, et on peut dire que le concert commence réellement à partir de ce moment.

En effet, la musique de Jarell prend toute sa dimension quand elle se fait massive, que guitares et samples se superposent pour créer un mur de musique. Le son s'améliorant légèrement en cours de set, on commence à distinguer les différentes couches et la sauce prend. Par contre "Through the Age of Shame" confirme la gêne au niveau du chant : Krys peine dans les parties claires, qui sont chantées juste et avec le vibrato mais sans aucune amplitude. Le public adhère néanmoins de plus en plus : les blasts doublés de samples de "Nobody Will Stay Alive" ou l'intro monstrueuse de "La voie humide" y sont pour quelque chose... ils n'iront malheureusement pas jusqu'à réagir quand Krys leur tend le micro, ce dernier se tapant pour le coup un grand moment de solitude. Son chant hurlé deviendra enfin potable sur "Enabling Break"... mais le concert est fini.


Un concert en demi-teinte pour un groupe qui méritait un meilleur accueil. Les problèmes de voix de Krys ont fortement contribué à refroidir les ardeurs du public, et tout motivés qu'ils étaient les Jarell n'ont pas pu pallier à ce manque. Espérons qu'il ne s'agissait que d'une faiblesse passagère, car la musique du groupe vaut vraiment le coup.



Crédit photo : Korrigan


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3