CHRONIQUE PAR ...

56
Dexxie
le 02 septembre 2009




SETLIST

Nunc Fluens
The Space for This
Evolutionary Sleeper
The Unknown Guest
Veil of Maya
Adam's Murmur
King Of Those Who Know
Integral Birth

AFFILIÉ

Cynic
Graspop Metal Meeting (Dessel, Belgique)
(29 juin 2014)
Luynes - Le Korigan
(28 juillet 2008)

14 août 2009 - Summer Breeze 2009


Cynic_Summer_Breeze_2009_20090814

Deuxième des trois jour de festival en ce Summer Breeze 2009, la journée n'est pas fameuse. Il y a des pointures comme Amon Amarth en Entombed, mais sinon, pas mal de groupes sans grand intérêt au cours de cette journée. Pour certains on pourra apprécier Amorphis, toujours est-il qu'on est en droit d'en avir vite sa dose du binaire et des mélodies réchauffées. Il faudra aller dans la Party Tent pour voir quelque chose qui sort du lot...

Le set de Cynic commence à 21 heures, mais cela fait déjà vingt bonnes minutes que Paul Masvidal tripote sa guitare sans tête et que Sean Reinert tourne autour de ses fûts. Se dire qu'on a en face de nous les musiciens du mythique Human de Death, qu'on va voir ces gars-là un set qui a, au début des années 1990, convaincu le grand Chuck Schuldiner d'engager ces deux bonhommes pour sortir ce qui fut un de ses albums de légende, ce n'est pas rien. Et il ne s'y était pas trompé : la formation nous sert une musique des mieux exécutées (si on exclue quelques petits détails comme le malheureux trou de mémoire de Paul au début d'un solo) et surtout qui sort de l'ordinaire. Alliées à un habile jeu de lumière tout à fait en adéquation avec la musique, la quatuor offre un souffle nouveau au festival et donne à nos oreilles du frais à se mettre sous la dent.

Ceux qui en avaient marre d'entendre la même chose groupe après groupe, set après set, ceux qui sont venus pour la musique et non pour se saoûler seront donc plus que ravis. Une musique très plânante grâce aux mélodies, aux effets et à la voix de Paul, qui vire par moments sur le death metal avec le gutural du guitariste Tymon Kruidenier. Bref, tout ça met dans la tente une atmosphère très sombre, assez particulière, même si certains seront tenté de sortir respirer un coup (les cigarettes allemandes ne pardonnent pas !) Concernant la setlist, un seul titre du mythique Focus, "Veil of Maya", le reste étant tiré du dernier opus du groupe sorti l'an dernier, Traced in Air. Dans les deux cas, ceux qui comme votre serviteur n'ont pas aimé les morceaux sur albums ne seront en rien empêchés de prendre leur pied à un concert de Cynic, c'est une certitude.


En résumé, un des concerts les plus mémorables de ces trois jours. Une fois de plus, on se demande pourquoi de tels groupes jouent sur des scènes aussi petites, puisque le public est à chaque fois trop nombreux pour rentrer dans la tente. Note pour l'an prochain : remplacer la tente par une scène type Party Stage du Wacken ! Merci messieurs pour ce set des plus efficaces, serait-ce de par la qualité des compo et de l'exécution ou de par l'originalité de l'atmosphère que votre musique dégage.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5