CHRONIQUE PAR ...

59
Jal
le 02 septembre 2009




SETLIST

N/A

AFFILIÉ

Entombed
Hellfest (Clisson)
(19 juin 2009)

14 août 2009 - Summer Breeze 2009


Entombed_Summer_Breeze_2009_20090814

Après une petite pause « désaltération » le temps du set de The Haunted, c’est au tour d’Entombed de prendre place sur la Pain Stage. Voyons ce que donne le death old school des vétérans en live après avoir revu en long et en large leur discographie sur album.

Arrivant légèrement après le début du set, on reconnaît bien à l’oreille le son crade et bourrin de le bande à Petrov. C’est évidemment Serpent Saints qui est majoritairement joué, avec quelques touches de morceaux plus anciens dont l’excellent "Wolverine Blues". La chaleur de la journée et le soleil tapant, la motivation d’aller dans les pogos n’était plus là, mais le groupe parvient tout de même à faire oublier ce détail. Le public, autrement, est totalement motivé et s’amuse à n’en plus finir avec les papys du death suédois. Sur scène il en va de même, les membres du groupe sont tous parfaitement en place, a priori ravis d’être là, et ça se ressent.

Bonne communication du chanteur, toujours en aussi grande forme. C’est une sorte de machine carburant à la bière qui est en face de nous, bien soutenue par les autres musiciens. La voix si particulière de L.G. (qu’on aura également tout loisir d’entendre et de voir sur l’écran géant, dans le clip d’Amon Amarth "Guardians of Asgard") n’a pas changé d’un iota, pour le bonheur des fans dont je fais partie. Musicalement il est vrai que le groupe n’a pas énormément évolué tout au long de sa carrière mais quand on voit l’énergie que dégagent les morceaux ici, on peut se demander si une évolution était vraiment nécessaire. M’est avis que je ne suis pas le seul à le penser.

Le set se passe sans incident, Hellid exécute les solos comme il se doit, soutenu par une basse au son bien gras et une batterie nette. En parlant du batteur, il joue de manière parfaitement carrée mais avec un certain feeling, qui ajoute de la pertinence à son jeu. Ce n’est pas uniquement un bûcheron qui tape sur des fûts (même s’il y a un peu de ça), il y a quelque chose en plus qui vient se greffer. À noter aussi la fabuleuse interprétation du morceau "Serpent Saints", puissante à souhait. Un véritable plaisir pour les oreilles, un quasi orgasme auditif pour peu qu’on ait déjà apprécié la version studio. Et on approche ainsi de la fin du concert, on en voudrait plus, mais dans les fest, l’heure c’est l’heure.


Voilà un concert comme on en aimerait plus souvent, d’autant qu’en cette salve 2009 du Summer Breeze, les bons sets se comptent se les doigts d’une main. Le death d’Entombed était et restera sans nul doute de bonne facture, encore plus en live.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3