CHRONIQUE PAR ...

69
Pablo
le 23 août 2009




SETLIST

We the People
For My Enemies
Can't Stop, Won't Stop
Hold It Down
Adapt and Overcome
Get Out
Lockdown
Set It Off
Smell the Bacon (What's With You?)
Nuestra Familia
Infiltrate the System
Heavenhell
Look My Way
Hardcore Pride
Across Your Face
100 %

Rappel:

Demonstrating My Style
Pride (Times Are Changing)
Hardcore Still Lives!

AFFILIÉ

14 août 2009 - Paris - Nouveau Casino


Madball_-_Hoods_-_Onesta_Paris_-_Nouveau_Casino_20090814

Voila une date des New-Yorkais de Madball qu’on attendait avec impatience. Après la sortie d’un album de sacré bonne qualité comme Infiltrate The System et un concert à Paris pour le promouvoir, celui de ce soir au Nouveau Casino promettait du bon. Surtout après que ces derniers eurent choisi d’être à nouveau accompagnés d’Onesta. Avec Hoods en guest on pouvait dire que cette date s’affichait comme une sacrée curiosité. Résumé de la guerre qui s’est déroulée ce 14 août pour l'anniversaire des 20 ans de Madball.

Un choix tricolore renouvelé avec Onesta, il faut croire que les gars de Madball avaient apprécié la prestation du groupe. Le groupe m’avait laissé une impression mitigée avec The ARRS à la Boule Noire il y a maintenant 2 ans. La prestation scénique de ce soir est sensiblement meilleure, même si l’influence Madball et Agnostic Front est encore un poil trop présente. Les titres du dernier album des « français-newyorkais » rendent bien en live, principalement "Play the Game" et la chanson éponyme du dernier album We Got Game. Au moins contrairement au concert de The ARRS, les mecs d’Onesta ne reprennent pas un titre de Madball. En somme la prestation du groupe remplit son rôle d’ouvreur : mettre en chauffe la salle et les mosheurs. Contrat rempli sans pour autant avoir fait une impression mémorable.

Hoods va faire office d’interlude plus que de déclencheur pour Madball. Le début du show s’annonce pourtant comme réussi, bien que moins agressif qu’Onesta les californiens apportent une certaine fraîcheur bienvenue et enquillent sur la bonne tenue des moshs. Seulement voilà, après avoir une première moitié de set de bonne facture, la suite du concert de Hoods s’apparente plus à un ennui profond. Le groupe parle beaucoup, joue sans flamme et lasse. Pour du hardcore c’est assez frustrant. Le son n’était déjà pas génial, mais en plus les Californiens ne font rien pour donner le change. Ne serait ce que par l’originalité douteuse de certains titres dont on voit mal le rapport avec les messages courants du hardcore ("Grizzli" ?). Enfin à défaut d’avoir fait grimper le niveau hardcore, Hoods aura réussi à faire monter celui du thermomètre.

Car il est vrai que quand Madball foule la scène du Nouveau Casino, la salle ressemble plus à un four qu’à une salle de concert. Mais bon face à Madball, le public jette ses dernières forces. Et la longue expérience du groupe se ressent très vite. Impérial sur tout le set, Freddy est tout simplement l’un des leaders les plus charismatiques et humains de la scène hardcore. Le reste du groupe n’est pas en reste, tout particulièrement le batteur actuel du groupe Ben Dussault (ex-Throwdown) qui impose le respect par sa décontraction et rejoint la bonne humeur de Freddy. Bref le groupe parvient à faire mentir ses années de débrouille et de split en donnant aux yeux du public un sentiment d’unité totale. Logiquement les morceaux sont joués avec une efficacité redoutable. Jouant une setlist sans surprise, Madball laisse la salle K.O.


Même si le choix de cette salle fut au final un peu frustrant, car trop petite pour apprécier comme il se doit les moshparts et donnant au Nouveau Casino tout son sens au terme « fournaise », Madball a parfaitement mérité d’afficher complet ce soir. Même si la prestation était trés rapide elle a anéanti toute concurrence à cette soirée, le concert énorme qu’à donné Madball est le meilleur cadeau d’anniversaire (20 ans quand même) qu’on puisse avoir. Un grand merci à un groupe humain, tout simplement.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3